Littérature > Des idées et des luttes : Portraits de communardes
Littérature
par Francis Pian le 20 novembre 2022

Des idées et des luttes : Portraits de communardes

Lien permanent : https://monde-libertaire.net/index.php?articlen=6873



Militantes à l’égal des hommes





Des femmes célèbres, Louise Michel évidemment, Nathalie Le Mel, Eulalie Papavoine, André Léo de son nom de presse mais aussi des inconnues Jeanne Dieulangard, Louise Boutin, Marie Rogissart qui toutes ont en commun d’être des héroïnes de la Commune de Paris de 1871. Près des blessés sur le front, faisant le coup de feu aux côtés des gardes nationaux, sur les barricades jusqu’aux derniers moments de la Semaine sanglante, elles se manifestent dans l’action politique et la revendication sociale au sein des clubs, par la presse telle La Sociale d’André Léo. Elles avaient tant à perdre qu’elles se sont battues avec acharnement. Ont-elles un visage ? Isabelle Abiven pour les pastels, Lila Vautel pour les notices biographiques, Gérarld Dittmar pour l’édition les sortent de l’oubli post-commémoration des 150 ans et leur rendent hommage pour cette voie tracée qu’elles ont esquissée pendant 72 jours en 1871, dans ce livre Portraits de Communardes publié aux éditions Dittmar.

Lisons André Léo dans La Sociale du 12 avril 1871, « le concours des femmes devient nécessaire. A elles de donner le signal d’un de ces élans sublimes qui emportent toute hésitation et toute résistance. […] Qu’elles entrent donc d’action dans la lutte autant qu’elles y sont de cœur ». Un écho certain à la phrase de Jules Vallès dans L’Insurgé : « Quand les femmes s’en mêlent, quand la ménagère pousse son homme, quand elle arrache le drapeau noir qui flotte sur la marmite pour le planter entre deux pavés, c’est que le soleil se lèvera sur une ville en révolte. »

« Elles se révoltent »
Elles se révoltent donc,« leur condition misérable pendant le Second Empire explique cet engagement massif. […] elles sont privées de tous les droits individuels, considérées comme d’éternelles mineures » souligne Lila Vautel. Vivant d’épouvantables conditions de travail, « n’ayant plus rien à perdre mais tout à espérer d’une insurrection populaire, elles se révoltent contre un ordre social qui les méprise et les exclut ». Elle conclut ses propos par un appel aux femmes d’aujourd’hui pour se réapproprier cette histoire.

L’ouvrage se compose de pastels réalisés à partir de photos le plus souvent d’Appert, parfois de Nadar. Nous les connaissons ces photos quelque peu jaunies, ces femmes sont ravagées par les conditions d’arrestation et de détention mais elles gardent leur dignité dans le regard et le port de tête. Isabelle Abiven, par l’utilisation du pastel, leur redonne une douceur, une délicatesse. Les teintes de bleu, de rose adoucissent les traits.
On les voit encore portées par leur idéal. Sur les barricades, dans les rues et les prisons, nombre d’inconnues seront fusillées. D’autres arrêtées, jugées et condamnées disparaîtront mais nombre d’entre elles poursuivront leur engagement.
Chacune apporte sa pierre à la construction de la révolution sociale. Exemple : « Louise Loriau, participante à la Commune emprisonnée à la prison des Chantiers de Versailles » a autant sa place que Paule Mink journaliste, militante féministe et internationaliste, redoutable oratrice dans les clubs. De retour en France après l’amnistie, elle poursuivra son action militante. Vous apprécierez sa lettre au journal Le Siècle consacrée à l’indépendance de la femme et à son travail.

La douceur et la délicatesse du pastel
En sus des pastels, les auteurs ont souhaité intégrer des extraits d’ouvrages, de discours, d’appels à la mobilisation, de lettres pour, au milieu des visages, faire entendre la voix de ces militantes. Elles sont du peuple, elles exercent des métiers comme cardeuse de matelas, lingère, cordonnière, tailleuse d’habits, cuisinière, fabricante de casquettes. Louise Michel étant une exception comme institutrice. Certaines ne seront qu’un nom sans prénom. Condamnées à des peines de prison, à la déportation, à mort. Aucune ne sera exécutée mais il faut rappeler toutes celles qui l’ont été sur les barricades. Rappelons-nous les tableaux et esquisses de Maximilien Luce ou d’Édouard Manet.

Certains parcours ultérieurs sont étonnants, ainsi celui de Marie Bonnevial qui, après la Commune, dispensera des cours dans les Bourses du travail et deviendra Grande maîtresse de l’obédience maçonnique Le Droit humain.

Les poursuites ont des dénominations aléatoires, manifestement Versailles exige des condamnations pour n’importe quel motif : envahissement d’édifice public, pillage en bande et à force ouverte, incitation à la haine et au mépris du gouvernement. Les condamnations le seront tout autant. Soulignons aussi ces poursuites plusieurs années après les évènements, sur le fondement de dénonciations de voisinage, les pires.

Indéniablement la Commune de Paris représente l’entrée des femmes dans les luttes sociales et le mouvement ouvrier comme actrices, militantes à l’égal des hommes.

Francis Pian

Portraits de communardes,Pastels d’Isabelle Abiven - Notices biographiques de Lila Vautel. Éditions Dittmar, 2022

Retrouvez- nous sur Radio Libertaire 89.4 ou sur le net et en podcast, les 2e et 4e mercredi de 17 h à 18 h 30 dans l’émission Au fil des pages avec analyse et lecture d’extraits d’ouvrages, interviews d’acteurs de la chaîne du livre.
Mercredi 23 novembre, nous recevons Isabelle Abiven avec nos amies de l’émission Femmes Libres
PAR : Francis Pian
Groupe commune de Paris
SES ARTICLES RÉCENTS :
Des idées et des luttes : Le village contre la multinationale
Des idées et des luttes : Mépris de classe
Des idées et des luttes : Les gueules noires
Des idées et des luttes : L’art de la fausse générosité
Des idées et des luttes : La démocratie sous les bombes
Des idées et des luttes : De sel et de sang
Des idées et des luttes : Ceux qui restent
Des idées et des luttes : Les combattantes
Des idées et des luttes : Les sauvages de la civilisation
Des idées et des luttes : Nous ferons la grève générale.
Des idées et des luttes : Les refroidis
Des idées et des luttes : Une formation au travail pour tous ?
Des idées et des luttes : La police de Vichy
Des idées et des luttes : Flanchec
Des idées et des luttes : Le nouveau péril sectaire
Des idées et des luttes : Cahiers Tristan Corbière
Des idées et des luttes : Témoins
Des idées et des luttes : La France contre le monarque.
Des idées et des luttes : Libre nature.
Des idées et des luttes : La rafle du Vel d’Hiv.
Des idées et des luttes : La Commune de Paris
Des idées et des luttes : Dictionnaire de l’anarchie
Des idées et des luttes : S’unir, travailler, résister, les associations ouvrières au XIXème siècle
Des idées et des luttes : Vivre ma vie. Une anarchiste au temps des révolutions
Des idées et des luttes : Au cœur du grand déclassement, La fierté perdue de Peugeot-Sochaux.
Des idées et des luttes, les routes de Nestor Makhno
Des idées et des luttes, Sur les routes que j’ai parcourues.
Des idées et des luttes, La Suisse et la Commune de Paris, 1870-1871
Des idées et des luttes, Le Pen, Le Peuple
Des idées et des luttes,
Des idées et des luttes, bureaucratie.
Des idées et des luttes, La révolution à venir
Des idées et des luttes, Le grand détournement
Des idées et des luttes, la révolution russe en Ukraine
Des idées et des luttes, l’émancipation par les savoirs
Des idées et des luttes, La valeur du service public
Des idées et des luttes, Retronews n°2
Des idées et des luttes, Flora Tristan
Des idées et des luttes. Ubérisation, et après ?
Des idées et des luttes. Culture de masse et société de classes.
Des idées et des luttes. L’enfer des passes
Des idées et des luttes. La démocratie en état d’urgence
Des idées et des luttes. Le Puritanisme vert. Aux origines de l’écologisme.
Des idées et des luttes. La liberté ou rien
Des idées et des luttes. Une histoire visuelle de Solidarnosc
Des idées et des luttes. Ceux qui trop supportent
Des idées et des luttes. Un Siècle d’Antimilitarisme Révolutionnaire
Des idées et des luttes. La résistible ascension du néolibéralisme
Au fil des pages… sur Radio libertaire, dès le 8 décembre 2021 à 17h
Des idées et des luttes. L’Empire qui ne veut pas mourir. Une histoire de la Françafrique
Des idées et des luttes. Découvrir la Commune de Paris
Des idées et des luttes. Le 17 octobre des Algériens
Des idées et des luttes. Une brève histoire de l’anarchisme
Des idées et des luttes. Rétronews
Des idées et des luttes. Luigi Lucheni, l’anarchiste qui tua Sissi.
Des idées et des luttes. Commune de Paris, 1871-2021, Toujours Debout !
Des idées et des luttes. Le monde nouveau
Des idées et des luttes. Les anarchistes dans la ville
Des idées et des luttes. Les luttes et les rêves
Des idées et des luttes. Errico MALATESTA
des idées et des luttes. L’anarchisme et notre époque
des idées et des luttes. Chers camarades !
des idées et des luttes. La fascinante démocratie du Rojava
Des idées et des luttes. L’émancipation des travailleurs Une histoire de la Première internationale
des idées et des luttes. Le massacre des italiens Aigues-Mortes, 17 août 1893
Des idées et des luttes. La grande confusion
Des idées et des luttes. Ne nous libérez pas, on s’en charge
Des idées et des luttes. Ennemis d’État
Des idées et des luttes. La lucidité
Des idées et des luttes. Fourmies la Rouge
Des idées et des luttes. Commun-Commune (1871)
Des idées et des luttes. « L’usine a donné le rythme »
Des idées et des luttes :Lip 73. Piaget
Des idées et des luttes :Le peuple du Larzac
Des idées et des luttes : La liberté est une lutte constante
Des idées et des luttes : Comment vivre après Tchernobyl ?
Des idées et des luttes : Syndicalisme et répression aux USA
Des idées et des luttes : May Picqueray
La bibliothèque Communale 9e fournée
La bibliothèque Communale 8e fournée
La bibliothèque Communale 7e fournée
La bibliothèque Communale 6e fournée
La bibliothèque Communale 5e fournée
La bibliothèque Communale 4e fournée
La bibliothèque
La bibliothèque
La bibliothèque
Mémoires d’une communarde mais pas seulement !!
Réagir à cet article
Écrire un commentaire ...
Poster le commentaire
Annuler