ZADs
ZADs
par ZAD le 11 avril 2018

Communiqué - déclaration des porteurs d’activités agricoles et autres de la zad face aux expulsions en cours

Aujourd’hui, à la Rolandière, nous étions une trentaine de personnes représentant les diverses activités agricoles, paragricoles, artisanales et culturelles sur la ZAD. Nous avons porté un message collectif pour répondre aux contre-vérités répandues depuis hier par ceux qui nous expulsent. Nous avons des projets extrêmement divers dans leurs formes mais nous sommes absolument solidaires, d’autant plus quand la préfecture essaie de nous diviser par des chantages à la destruction ...

> ZADs
ZADs
par Fédération Anarchiste le 9 avril 2018

Notre-Dame-Des-Landes, face à la vengeance étatique, solidarité, action !

Le gouvernement l’avait promis lors de son annonce d’abandon du projet de construction de l’aéroport de Notre-Dame-Des-Landes en janvier dernier, sa vengeance viendra en avril avec l’expulsion de la ZAD.

C’est donc cette nuit à 3h du matin que l’opération a été lancée avec 2500 gendarmes accompagnés de blindés, l’objectif étant d’expulser environ 100 personnes et la destruction d’une quarantaine de bâtisses dites « illégales ». Des barricades enflamm ...

> ZADs
ZADs
par Fédération anarchiste le 22 février 2018

Bure : État nucléarisé – État policier

Ce matin à 6h15, le gouvernement a lancé l’évacuation, à l’aide de son bras armé de 500 gendarmes mobiles, du Bois Lejus et de la Maison de la résistance près de Bure abritant les militant-e-s contre le projet d’enfouissement de déchets nucléaires.

Lors de l’abandon du projet Notre-Dame-Des-Landes, le gouvernement avait promis de se « venger » en évacuant toutes les soi-disante ZAD de France (mais en fait tous les lieux de résistance qui combattent pour un a ...

> ZADs
ZADs
par Fédération anarchiste le 15 février 2018

Dossier Fédération Anarchiste spécail Notre-Dame-Des-Landes, symbole de résistance !

Nous avons voulu, au travers de ce dossier, revenir sur les années de luttes à Notre-Dame-Des-Landes, des joies, des peines, des doutes, des victoires …, de 1964 à 2018.
Il se compose de 3 parties, la première étant une chronologie non exhaustive des décisions et actes tactiques/policiers/des tribunaux/des bétonneurs, et des résistances aux travers de divers événements. La deuxième se compose de témoignages glanés ici et là sur des sites mais aussi de témoignages de camar ...

> ZADs
ZADs
par Fédération anarchiste le 23 août 2017

Communiqué de la Fédération Anarchiste suite à la nouvelle vague de répression à Bure





La Fédération Anarchiste soutient les initiatives prises depuis longtemps à Bure contre l’enfouissement, dans des conditions inopérantes pour des dizaines de milliers d’années, de déchets nucléaires en « couche profonde ».

Depuis toujours, la Fédération Anarchiste dénonce la société nucléarisée, qui n ...

> ZADs
ZADs
par Biscotte le 4 avril 2016

L’ANDRA nous Bure le mou

Joseph-Ignace GUILLOTIN, 1738-1814. Médecin, humaniste et homme politique français qui inventa un procédé révolutionnaire mettant un terme aux erreurs judiciaires.
Grâce à une machine composée de « bois que l’on dit de justice » encadrant une lame triangulaire, il fut désormais possible de mesurer scientifiquement la culpabilité des condamnés. Machine encore perfectible, aucune personne non coupable n’aurait due logiquement être coupée…

La guillotine a ...

> ZADs
ZADs
par Biscotte le 4 mars 2016

Le paradoxe des ZADs

On a vu apparaître le terme de ZAD, Zone à Défendre, par détournement de Zone d’Aménagement Différé à propos du projet de construction d’un aéroport au Nord de Nantes mais avant… Le Larzac, Creys-Malville, Plogoff, Le Col du Somport…
...

> ZADs
ZADs
par Anonyme le 18 février 2016

Défendre la ZAD : un appel à mobilisation et un petit livre.

Dans le bocage de Notre-Dame-des-Landes, menacé par un projet d’aéroport, un espace d’expérimentation foisonnant a fleuri. Depuis la résistance victorieuse à la vague d’expulsions de l’automne 2012, la ZAD est devenue un cri de ralliement, inspirateur de multiples autres foyers d’insoumission. Ce qui se joue à Notre Dame des landes marque un refus emblématique de la marchandisation continue du territoire et de nos vies.

En ce début d’année, face aux menaces d ...

> ZADs
ZADs
par Gilles Durand le 15 janvier 2015

Une ZAD Comment ça marche ?

Littéralement Zone À Défendre, redéfinie depuis peu par certains en Zone d’Autonomie Définitive. C’est un espace au départ délimité géographiquement par l’occupation d’une zone où doit se construire un aéroport financé entre autres pour Vinci. Sur ce lieu d’environ 1500 à 2000 hectares se met en place une volonté de s’organiser collectivement de manière autonome, en développant l’autogestion. Plusieurs personnes avec des origines géographiques, sociales, idéologi ...

> ZADs

Brèves de combat

Dernières nouvelles de la ZAD

le 22 avril 2018 | PAR PAT DE BOTUL
Les habitants de la ZAD font tout pour sauver les projets de vie alternatifs qu’ils expérimentent sur la zone depuis une décennie, période correspondant à la lutte contre l’ex-projet d’aéroport. Une ultime réunion était organisée à Nantes entre les zadistes et la préfète de Loire-Atlantique et des Pays de la Loire. Répondant "aux injonctions de l’État", les occupants de la ZAD ont déposé en préfecture une quarantaine de dossiers nominatifs décrivant les projets agricoles, artisanaux, culturels qu’ils portent ou souhaitent cultiver sur cet espace. Ces dossiers sont le préalable à toute signature de baux précaires. L’État a exigé qu’ils soient individuels et déposés avant le 23 avril. Certaines fiches comportent la signature de plusieurs personnes du fait de la dimension coopérative des projets. Des dossiers complémentaires pourraient être transmis au cours du week-end.

Retour à l’envoyeur !

le 20 avril 2018 | PAR PAT DE BOTUL
Jeudi 19 avril à l’occasion d’une conférence de presse de l’assemblée des blessés pour dénoncer les violences policières lors de l’opération de la Zad, des militants ont déposé devant la préfecture à Nantes, plusieurs centaines de grenades tirées la semaine passée à Notre-Dame-des-Landes...

Saisie du défenseur des droits sur les violences policières sur la zad

le 19 avril 2018 | PAR PAT DE BOTUL
Après une semaine et demi de violences policières lors de l’opération de destructions de lieux de vie sur la ZAD, des habitant-e-s, des personnes de l’équipe médic et des soutiens se sont constituées en un collectif, « Vigizad », et ont saisi ce matin le Défenseur des droits sur la gravité des événement en cours. Plus de 250 blessé-e-s ont d’ores et déjà été recensé-e-s, mais la
liste n’est pas exhaustive dû aux difficultés d’atteindre tous les blessés et témoins. l’équipe médic a manifesté son inquiétude devant la gravité des blessures auxquelles elle est confrontée, et sur l’accroissement exponentiel de la violence employée. Le défenseur des droits, M. Jacques Toubon, a été alerté sur la dangerosité des pratiques des forces de l’ordre et les graves manquements au code de déontologie de la gendarmerie nationale. Les faits suivants ont été porté à sa connaissance :
- l’usage massif de grenade offensives lancées sans discernement
- l’usage massif de gaz lacrymogènes sur foule inoffensive et sans capacité de dispersion, parfois en tirs tendus
- l’usage non réglementaire de LBD (par exemple sur le torse et le visage)
- le Non-respect de l’article R434-15 du code de sécurité intérieur
- l’usage disproportionné de la force visant à traumatiser la population
Par cette opération, d’une ampleur sans précédent, l’état à décidé d’interrompre le processus de négociation entre la préfecture et la délégation unitaire du mouvement. Pourtant celle-ci avait montré sa volonté de trouver un cadre de régularisation collectif. L’ultimatum du 23 avril pour signer des déclarations d’intentions individuelles nous fait craindre une deuxième phase des opérations avec une montée en puissance des violences policières. En effet, au sein de la gendarmerie des voies s’élèvent pour réclamer plus de moyens et de latitudes dans le but d’imposer un modèle individualiste et par là même de mater et intimider toutes celles et ceux qui se solidarisent. Jusqu’où est prêt à aller M. Macron pour détruire le projet collectif qui s’élabore ici ? Combien de blessé-e-s est il prêt à faire pour étouffer l’idée du commun que nous portons ?
Le collectif vigizad poursuit son travail, portant également son attention sur des thématiques telles que l’entrave à l’accès au soin des blessé-e-s par les forces de l’ordre. Il appelle toutes les personnes ayant été victimes ou témoin de violences de la part des gendarmes mobiles à se manifester par mail (defensedesdroitszad2018@riseup.net).

Le "Gourbi" de NDDL détruit

le 17 avril 2018 | PAR PAT DE BOTUL
Un blindé a fait tomber la charpente du "Gourbi" à NDDL, des gendarmes se sont acharnés dessus à la tronçonneuse. Tristesse devant tant de connerie !


Dernières nouvelles de NDDL

le 16 avril 2018 | PAR PAT DE BOTUL
La police se positionne une nouvelle fois ce lundi matin sur la d281 : au Bois Rignoux (côté La Paquelais au sud), aux Ardillières (au nord) et des blindés se positionnent au carrefour de Lama Faché (au centre). Ils font les premières sommations.

Dernière nouvelles de la ZAD de NDDL

le 15 avril 2018 | PAR PAT DE BOTUL
Depuis le début de la semaine, au moins 148 personnes ont été prises en charges par le groupe médic’ (ce bilan n’est pas exhaustif). Au cours des dernières 48 heures, le groupe médical soigne et prend en charge en continu des personnes blessées pendant les assauts policiers a ce bilan : 23 personnes ont subi des éclats multiples éclats de grenades sur le corps (visage, nuque, torse, jambe, pieds, mains, doigts...) parfois enfoncés de 3 cm dans la chair. Une même personne peut avoir reçu une
quinzaine d’éclats. Certaines personnes présentent des signes d’infections suite à ces blessures. 8 personnes avec des hématomes des membres avec des phénomènes de compression dangereux liés à l’utilisation des Lanceurs de balles
défensives. 3 personnes avec des atteintes neurologiques (vertiges, céphalées, confusion...) suite aux explosions de grenades. 1 personne atteinte à l’oeil par un éclat de grenade, 3 autres souffrent de baisses d’audition sévères liées à des explosions de grenades. Samedi après-midi, un cortège syndical et étudiant de plusieurs milliers de personnes est parti dans les rues nantaises dès le début d’après-midi. 5.000 personnes les ont rejoint à 16h30 pour manifester contre les expulsions sur la zad et ailleurs. Le gouvernement voulait tout faire pour empêcher cette jonction visible entre le mouvement social en cours et la résistance aux attaques sur la zad. Il a donc décidé de bloquer la manifestation au début du parcours prévu juste après le
château : mobilisation policière hallucinante, barrières anti-émeutes, nuage épais et constant de gaz lacrymogènes et mise en action des canons à eau. Cette dispersion brutale est à l’image de ce qui s’est passé cette semaine sur la zad. Dans les rues de Nantes comme dans le bocage le gouvernement tente de ne laisser aucune autre issue à chacun.e d’entre nous que de repartir seul.e, isolé.e. Ils croient qu’il leur sufffira de gazer, détruire et blesser jusqu’à ce que le gens comprennent et se soumettent à leurs chantages. Mais le collectif résiste. La révolte contre Macron et son monde s’amplifie partout.

NDDL : Appel à venir en masse !

le 13 avril 2018 | PAR PAT DE BOTUL
Les services de presse de la préfecture de la gendarmerie communiquent depuis hier après-midi sur une "embuscade" qui aurait eu lieu au niveau de la barricade installée au carrefour de la Saulce, après l’attaque de plusieurs habitats environnants de la zad. Hier, vers 13h30, plusieurs camions de gendarmes sont arrivés au niveau de cette barricade. Des gendarmes sont sortis des véhicules et ont fait des sommations. Il y a eu à ce moment là des échanges de projectiles de part et d’autres. Il ne s’agissait aucunement d’une "embuscade" : cette barricade était visible et survolée à de nombreuses reprises par hélicoptère et les drones de la gendarmerie dans les heures précédentes. Des personnes présentes ont apparemment craint une nouvelle
attaque sur les lieux environnants. C’est un des endroits où les tirs de grenade de la gendarmerie ont fait la veille au soir de nombreux blessés avec des tirs nourris de grenade. La communication de la gendarmerie intervient à l’heure où la brutalité de l’intervention d’expulsion depuis lundi et son jusqu’au boutisme sont décriés de toute part... Rendez-vous à 12h le long du chemin de suez pour toutes celles et ceux qui croient qu’il est encore possible de résister face aux rouleaux compresseurs de la marchandisation du monde et la destruction du vivant. Et il reste 3 jours pour s’organiser pour venir en masse dans le bocage dimanche. Parlez-en partout autour de vous, amenez des ami.e.s.Le temps est venu de nous retrouver pour dire que la zad doit vivre, panser ses plaies, se reconstruire"... Liste de communication de la ZAD de Notre-Dame-Des-Landes. 06.95.06.81.49

Soutien à NDDL.
Environ 25 personnes hier se sont rassemblées à 18h devant la sous-préfecture de Montargis en solidarité avec la ZAD NDDL. D’une camarade du groupe Gaston Couté de la FA : "Une voiture de police puis un fourgon et enfin deux policiers se sont approchés pour demander qui était le "responsable". Ça faisait une demie heure qu’on était là illégalement, en plus avec un drapeau de la fédération anarchiste en centre-ville... Cette manie de la marée-chaussée de toujours vouloir qu’il y ait un chef. Nous avons répondu que nous étions tous responsables ! Plusieurs voitures ont klaxonné longuement en passant devant la sous-préfecture, certains nous saluant de la main, pour manifester leur accord et leur soutien à la ZAD"...


Dernières nouvelles de NDDL

le 12 avril 2018 | PAR PAT DE BOTUL
En détruisant les lieux de vie installés autour de la D281, les gendarmes ont détruit au passage des projets agricoles collectifs. D’où la colère de l’Acipa, principale association d’opposants à l’ex-projet d’aéroport, et un sentiment de trahison exprimé mardi par des zadistes qui estiment avoir joué le jeu avec la préfecture et avoir été floués. L’importance de l’opération a amené les opposants à appeler à la mobilisation. "Si ce soir la préfecture ne retire pas ses troupes, c’est la mobilisation générale" a prévenu Julien Durand, porte-parole de l’Acipa. A Albi (Tarn) une soixantaine de personnes ont exprimé leur refus de l’expulsion de la ZAD de NDDL (présence de quelques anciens de la ZAD de Sivens. Parmi les personnes présentes, 4 ou 5 membres du groupe ELAFF de la Fédération anarchiste.

Trois questions à Claire Dujardin, membre du SAF

le 11 avril 2018 | PAR PAT DE BOTUL
L’opération d’expulsion des Zadistes de Notre-Dame-des-Landes par les forces de l’ordre, lundi 9 avril au lever du jour, fait craindre un nouveau Sivens surtout qu’elle est juridiquement illégale. L’Humanité de ce jour pose 3 questions à Claire Dujardin, avocate des Zadistes de Sivens et de la famille de Rémi Fraisse. Pour elle, vu l’état des procédures, les expulsions de certains zadistes de NDDL ne seraient pas légales :

Claire Dujardin : " Dès lors que des occupants vivent sur des terres, au dela du délai de 48 heures permettant une expulsion des lieux sans décision de justice, leur expulsion répond aux régles de droit commun et ils doivent bénéficier des droits liés au logement, même s’ils sont sans droit ni titre. Ainsi, le propriétaire doit saisir le juge pour qu’il y ait un débat contradictoire, et ce, quelque soit la situation des occupants...

Auray, soutien à la ZAD de Notre-Dame-des-Landes

le 11 avril 2018 | PAR PAT DE BOTUL
Une quarantaine de personnes s’est retrouvée ce lundi 9 avril devant la mairie d’Auray, à partir de 18h, pour protester contre l’évacuation de la ZAD, la destruction des lieux de vie, les violences à l’encontre de ses habitant.e.s et pour affirmer notre soutien à ces dernier.e.s et aux expérimentations sociales qu’ils et elles mettent en place. Quelques pancartes avaient été confectionnées à partir d’affiches du combat anti-aéroport, contre les expulsions et en solidarité avec la Zad. Trois fourgonnettes de gendarmes s’étaient postées près du lieu du rassemblement en l’encadrant. Spontanément, il a été décidé de partir en manifestation sauvage (non déclarée), ponctuée de coups de sifflets, en scandant "la Zad vivra. La Zad vaincra. Solidarité avec les expulsé.e.s". Les gendarmes ont suivi le mouvement. Le groupe s’est dirigé vers la permanence du député local, Jimmy Pahun, étiqueté LREM (La République en Marche), pour le mettre devant ses responsabilités et exprimer notre colère. Comme il était absent, une affichette a été accrochée sur sa porte : "Soutient la destruction de la Zad, soutient la destruction d’habitats, soutient la destruction de l’environnement. A FERMER". Un ruban de chantier a été posé autour de son local symboliquement. Le groupe est alors retourné au centre-ville en une déambulation sonore, dans des rues quasi désertes. La presse avait été invitée. Seul Le Télégramme a envoyé une journaliste qui a fait un passage rapide. Ouest-France ne s’est pas déplacé. Pour les suites, un rendez-vous est donné par le comité de Vannes devant la Préfecture, mardi 10 avril, à partir de 18h. Un covoiturage s’organise pour se rendre à la manifestation de Nantes samedi 14 avril et pour la convergence vers la Zad le lendemain en vue de la réoccuper, de reconstruire les lieux détruits par les forces de l’État. La Zad vivra ! La Zad vaincra ! Zad partout ! Selon la liaison Souvenance de la Fédération anarchiste des Côtes d’Armor, 80 personnes on manifesté à St-Brieuc.


Dernières nouvelles de l’attaque de la ZAD

le 11 avril 2018 | PAR PAT DE BOTUL
Ce matin, presque une centaine de camion de gendarmes mobiles, blindés, tractopelles reviennent sur la zad semer leur travail de destruction. Plusieurs lieux de vie et projets agricoles semblent aujourd’hui immédiatement dans les viseurs de la préfecture : la Chèvrerie une maison magnifique déjà reconstruite après César en 2013 avec ses mosaïques et ses mur en terres chaux.
La maison des vraies rouge un des plus vieux groupement d’habitats auto-construit en terre-paille ou en bois de la zad avec son espace collectif sur deux étages. Les vraies rouges abritent aussi le jardin rouge et noir, projet maraîcher avec ses serres et le champs médicinal avec sa cabane de séchage et de transformation. Le jardin rouge et noir est un espace agricole emblématique qui alimente le marché de la zad ou et des luttes, projets associatifs, et migrants. Le jardin rouge et noir fonctionne par chantier collectif hebdomadaire ouverts qui permettent à un grand nombre d’habitant de la zad et voisin de se réapproprier des savoir-faire maraîchers. Il s’organise avec le soutien des agriculteurs de COPAIN 44. De nombreuses personnes se rendent sur place pour les défendre et se rejoignent au camps des cheveux blancs. Des barricades ont été érigées. Les habitants de la Chèvrerie comme d’autres lieux, ont se sont nommé et identifiés à la préfecture et AGO-vinci. La préfecture le nie et s’apprête à les expulsex illégalement et sans procédure nominative comme les autres.... Fédération anarchiste.

Soutiens à la ZAD

le 11 avril 2018 | PAR PAT DE BOTUL
A Cherbourg : "Nous étions environ 30 personnes (dont 3 de la FA plus quelques sympathisants) devant la mairie de Cherbourg en soutien avec la ZAD de NDDL. Quelques flics au pied de la statue de Napoléon (avec probablement les RT) et une voiture qui passait de temps en temps dans la rue. Nous avons scotché quelques affiches et accroché une banderole devant la mairie.
Un article dans la Presse de la Manche relate la mobilisation". Groupe de Cherbourg de la FA.
A Laon : "10 personnes à Laon à 15 heures devant la Préfecture de l’Aisne. Distribution d’un tract (reprenant le communiqué) sur place et sur les pare-brises des voitures stationnées. Drapeau FA et CNT. Plus de flics que de manifestants..." Gr Kropotkine 02 de la FA.
A Besançon : "50 personnes à Besançon devant la mairie et sous une pluie battante". Groupe Proudhon de la FA.

Début de coup de force militaire sur la ZAD de NDDL

le 9 avril 2018 | PAR PAT DE BOTUL
Ce matin, les forces du désordre ont entamé leur opération visant à évacuer une partie de la ZAD. Dans la nuit, la gendarmerie "a procédé à une mission de maintien de l’ordre", a affirmé le ministère de l’intérieur dans un communiqué. L’expulsion a débuté à 6 heures, selon la Place Beauvau qui assure qu’elle ne vise que les "occupants les plus radicaux"... Les militaires ont commencé à trois heures du matin, par dégager la RD 281, qui traverse le site, et sur laquelle des obstacles avaient été installés. Ce matin plusieurs tires de lacrymogènes dans les environs. L’opération doit mobiliser vingt-cinq escadrons de gendarmerie mobile, soit environ 2 500 militaires. Ils ont pour mission "d’expulser toutes les personnes qui n’ont pas régularisé leur situation, en déclarant par exemple de nouveaux projets agricoles individuels".... L’estimation du nombre d’habitants expulsables varie entre 100 et 200 personnes.
La coordination demande de relayer les infos de zad.nadir.org et de Klaxon sur radio.antirep.net en priorité, et partout ailleurs où c’est possible. Le 07 69 42 33 93 servira de relais s’il y a un souci avec le numéro d’urgence 06 43 92 07 01. Merci de ne pas les encombrer. La coordination remercie pour toutes les aides.
Non aux expulsions :
- Des journalistes automedia sans carte de presse commencent à se faire refouler à l’entrée de la zad (côté bois rignoux). Il y a un risque assez grand que la presse soit empêchée le plus possible de rentrer sur zone, histoire que les flics puissent faire leur petite affaire "à huis clos" avec leur propre service presse (comme à Bure). Il est donc très important qu’il y ait d’autres images qui puissent être montrées que celles qui sortent de "gendarmerie presse".
- L’accueil s’organise (un récap est bientôt à venir). A Bellevue : accueil illimité dans la limite du raisonnable. Autonomie conseillée. Autogestion conseillée. Priorité aux expulsé.es. Prendre contact avec les habitant.es du lieu. Seuls les journalistes camarades et automedia seront admis pendant les expulsions, merci de respecter ça.
Il y a des contrôles de papiers à quelques endroits autour de la zad (mais ça bouge beaucoup). Merci de prévenir le téléphone d’urgence si vous en subissez un, et de dire autant que possible précisément comment s’est déroulé le contrôle (qu’est-ce que les flics demandent ? papiers/fouille ; à quelle heure et quel endroit exact ; combien de flics présents ; ambiance du contrôle...
- Soyons vigilant.es.
- Contrôles (de papier au moins) au niveau du super U d’Héric. Prévenez-nous en cas de contrôles plus poussés, et pensez autant que possible à demander les papiers qui doivent autoriser les fouilles de véhicules par exemple (réquisition).
Merci de toutes vos infos en temps réel. La Fédération anarchiste. Mail : federation-anarchiste.org

Communiqué de l’assemblée des usagés de la ZAD

le 5 avril 2018 | PAR PAT DE BOTUL
"Nous invitons toutes celles et ceux qui soutiennent l’avenir de la zad à s’organiser en conséquence. En cas d’expulsions d’habitats, nous appelons à différents types de réponses à plusieurs échelles géographique.
Sur la zad et juste autour :
- Appel à participer aux chantiers prévus en avril pour renforcer les lieux de vie et structures d’activités de la zad
- Appel en cas de démarrage d’opération à venir s’opposer aux expulsions sur la zone même.
Nous avons d’ores et déjà décidé collectivement que hors intervention imminente, les routes de la zad doivent rester circulantes pour les besoins des habitant.e.s, des paysan.ne.s et des voisin.e.s. En cas d’attaque policière, c’est ensemble que nous les bloquerons si nécessaire. Nous demandons aux soutiens extérieurs d’agir de manière concertée à ce sujet. Des espaces d’accueil seront mis en place sur la zad et autour.
- Appel en cas de destruction, à reconstruire.
A l’extérieur de la zad :
- Appel à rassemblement et occupations le soir même sur les places des villes et devant les mairies et préfectures. Assemblée des usagés du mardi 3 avril."

Expulsions en vue à NDDL

le 4 avril 2018 | PAR PAT DE BOTUL
Vingt-cinq escadrons de gendarmerie mobile, soit environ 2.500 personnels, sont mobilisés afin de pénétrer dans la zone occupée. De dix à quinze compagnies de CRS sont également dépêchées pour assurer le maintien de l’ordre dans les villes de Nantes et Rennes, susceptibles de manifester leur solidarité avec la ZAD !

Évacuation partielle programmée de NDDL

le 21 mars 2018 | PAR PAT DE BOTUL
Sébastien Lecornu, secrétaire d’Etat auprès du ministre de la transition écologique et solidaire, a réaffirmé à la préfecture de Nantes, qu’il y aurait bien une évacuation partielle de la ZAD à la fin de la trêve hivernale, soit à partir du 1er avril. Lecornu est resté vague quant au nombre de personnes susceptibles d’être expulsées, "de quelques dizaines à une centaine" sur trois cent occupants. Sur quels critères ? Mystère...

Condamnation de deux opposants à Bure

le 20 mars 2018 | PAR PAT DE BOTUL
Le tribunal correctionnel de Bar-le-Duc a condamné à trois mois de prison ferme et incarcéré deux opposants au projet d’enfouissement des déchets nucléaires à Bure (Meuse).

NDDL : Rendez-vous le lundi 19 devant la préfecture de Nantes

le 14 mars 2018 | PAR PAT DE BOTUL
L’Assemblée du mouvement appelle à un rassemblement lors du Comité de pilotage avec toutes celles et ceux qui se sentent concerné.es par la défense d’un avenir commun dans le bocage. Rendez-vous devant la préfecture de Nantes le lundi 19 à 13h avec un pique-nique

Extrait du communiqué de la Coordination antinucléaire du sud-est sur Bure

le 6 mars 2018 | PAR PAT DE BOTUL
"Pas plus que les frontières n’ont arrêté la contamination nucléaire et empêché l’accumulation de victimes de la radioactivité, les barrages routiers et la criminalisation des militants ne pourront mettre fin à une mobilisation qui, loin de se résigner se renforce et s’implante dans tout le pays, bien au-delà des limites du territoire concerné". Le communiqué est disponible sur http://www.coordination-antinucleaire-sudest.net/2012/index.php?/page/1

Manifestation à Bures malgré l’interdiction

le 5 mars 2018 | PAR PAT DE BOTUL
Malgré l’interdiction, environ cinq cent personnes ont défilé à Bures. Après une intervention musclée de la police, quelques personnes ont été blessées et d’autres arrêtées. A suivre.

Bure, le "dialogue" s’engage !

le 25 février 2018 | PAR PAT DE BOTUL
- Sébastien Lecornu, secrétaire d’État auprès de Nicolas Hulot : "Le gouvernement veillera à élargir l’espace de concertation avec l’opposition qui a fait le choix de s’exprimer de manière démocratique et dénonce les occupants illégaux du bois Lejuc qui appartiennent à la mouvance d’extrême gauche anarchiste.
- Réponse des opposants du rassemblement Bar-le-Duc : "Le gouvernement parle de concertation, il voulait trier les bons et les mauvais opposants, c’est raté, on reste tous solidaires. Ils ont abandonné le projet d’aéroport de Notre-Dame-des-Landes et ils avaient besoin de montrer leurs muscles. Quelle pitié, 500 gendarmes, des drones, des hélicoptères pour quelques jeunes, quelle honte ! On soutient les hiboux du bois Lejuc, on est toujours là, on recommencera. Ce que nous avions du mal à réaliser, les pouvoirs publics viennent de le faire, des dizaines de comités de soutien se construisent partout en France. Nous sommes surdéterminés, ce qu’ils ont fait là ne nous empêchera pas de revenir. "On reprendra la forêt, elle est à nous"- la foule en chœur.

Bure (suite)

le 25 février 2018 | PAR PAT DE BOTUL
Communiqué des opposants : "En ce qui concerne la concertation à Bure, elle s’exprime par une répression policière continue depuis des mois — qui témoigne d’un État policier bien plus que d’un État de droit — et par le déversement d’argent aux limites de la corruption depuis des années. La stupidité autoritaire : voici donc l’attitude adoptée par M. Macron face au problème lancinant des déchets nucléaires. C’est bien M. Macron qui est en cause, et c’est bien de stupidité qu’il s’agit. Comme beaucoup de gens très intelligents, M. Macron croit pouvoir comprendre tous les problèmes, même ceux dont il ignore l’essentiel. À peu près dénué de culture scientifique, M. Macron fait comme l’immense majorité de la classe dirigeante française, il croit ce que lui disent les « experts » de l’industrie nucléaire. La France nucléariste est si intelligente qu’elle s’obstine dans le retraitement, dont personne d’autre ne veut et qui transforme un type de déchets en cinq types, à un coût faramineux". C’est une opposition tenace et réfléchie de femmes et d’hommes de tous horizons qui permet de poser ces questions que les nucléaristes prétendent faire taire par les matraques"...

Communiqué des opposants au projet de Bure

le 23 février 2018 | PAR PAT DE BOTUL
Alors que ce communiqué est écrit, les gendarmes tentent maintenant de rentrer dans la Maison de résistance de Bure après avoir chargé dans les rues alentours et fait des sommations. À 11h15 ils sont en train de tenter de forcer les portes de la Maison… À 11h30, ils ont défoncé toutes les portes de la maison, toutes les personnes dans la maison tentent de résister aux flics, se regroupent sur la mezzanine, se tiennent ensemble pour refuser d’être expulsés, les flics montent. À 12h les copain-e-s se tiennent en cercle et chantent pendant que les flics essaient de les exfiltrer… Des personnes dans le jardin de la maison auraient été arrêtés. La situation est très tendue, en parallèle de l’expulsion en cours de la forêt. Appel à soutien et lutte partout ! Ce texte est un premier communiqué, d’autres suivront, d’autres voix, d’autres témoignages…

Attention : expulsions en cours à Bures

le 22 février 2018 | PAR PAT DE BOTUL
Le collectif contre l’enfouissement des déchets nucléaires de Bure appelle à un rassemblement ce soir à 18 heures devant les préfectures et à une convergences vers Bures pour ceux et celles qui peuvent. A 6h15, 15 camions de Gendarmes mobiles étaient aperçus sur les lieux. 20 minutes plus tard, les flics embarquaient les gens. La route vers la forêt est bloquée par deux fourgons. Deux camions au Chauffour, sur la route entre la maison et le bois. Des flics entre Ribeaucourt et Nord. Un hélicoptère tourne en permanence, voitures banalisées à Bures. A 7h35, les véhicules et les passagers étaient fouillés à Cirfontaines. Routes bloquées mènent directement à la forêt, Ribeaucourt-Nord, Mandres-Sud. Téléphone presse : BZL : 07.53.54.07.31 / CEDRA 06 50 69 72 61/ Réseau sortir du nucléaire 0664660123 - Fil d’infos en direct sur le site : https://vmc.camp/

"Enracinons l’avenir" : le texte de l’AG exceptionnelle du mouvement anti-aéroport de NDDL

le 21 janvier 2018 | PAR PAT DE BOTUL
"Avec l’abandon de l’aéroport à Notre Dame de Landes nous vivons un moment important pour notre devenir commun.
Tandis que l’avenir de ce territoire fait l’objet de fantasmes médiatiques, ici nous nous emparons de notre avenir et l’ensemble du mouvement avance concrètement sur sa construction. Nous nous appuyons sur 10 ans de pratiques communes, assemblées, réunions, activités agricoles, vie quotidienne, organisation d’évènements etc… Nous avons construit une recherche du consensus qui est à la base de notre fonctionnement. Notre travail de réflexion et d’échange a abouti en 2015 à un accord en 6 points. Ils sont ce que nous défendons collectivement aujourd’hui. Depuis plusieurs mois l’assemblée des usages nous permet de nous organiser sur différents thèmes :
- Les hypothèses sur l’avenir qui explorent les formes juridiques possibles pour ce territoire.
- Le foncier : ses usages, son partage, son statut.
- La gestion des conflits tant internes qu’avec l’extérieur (communes proches, organismes officiels etc…).
- L’habitat, l’agriculture, la voirie, les communs que nous gérons.
Il faudra de longs débats et un travail soutenu pour arriver à une formulation détaillée de notre projet, et nous aurons besoin de temps pour en trouver les formules de mise en place".

NDDL : à qui profite le crime ?

le 19 janvier 2018 | PAR PAT DE BOTUL
A peine l’annonce de l’abandon du projet d’aéroport faite, le premier ministre demande l’évacuation de la ZAD et donne le 30 mars comme date buttoir mais 7 compagnies de CRS (environ 550 CRS) sont déjà en cours de déploiement autour de la ZAD, et pour "éviter" des débordements de soutien à la ZAD 5 sont en cours de déploiement sur Nantes et 1 à 2 sur Rennes. De plus, le groupe Vinci, propriétaire à 85 % des parts du projet, se voit aujourd’hui en droit de réclamer compensation à l’État. Vinci pourrait donc être le grand gagnant de l’affaire !...

Communiqué du comité d’Auray (NDDL)

le 17 janvier 2018 | PAR PAT DE BOTUL
Le comité d’Auray avait décidé (il y a 2 ans) qu’en cas de tentative d’expulsion de la ZAD, nous nous retrouvions le soir même devant la mairie d’Auray pour protester. C’est a minima ce qu’il faudrait faire. Si les flics attaquent la ZAD, RDV à partir de 17h30 devant la mairie d’Auray. D’ailleurs, s’il y a décision d’abandonner le projet d’aéroport et qu’il n’y a pas d’expulsion, on peut aussi se retrouver devant la mairie à 17h30 pour fêter ça !

Communiqué des habitants de la ZAD de NDDL

le 17 janvier 2018 | PAR PAT DE BOTUL
Communiqué : Les habitant.e.s de la zad ne sont toujours pas légalement expulsables. Ce matin, le ministre de l’intérieur affirmait que la zad serait évacuée des « éléments les plus radicaux », appuyant une nouvelle fois la fable d’un groupe fantômatique de quelques dizaines d’"ultra-violents" que l’on cacherait quelque part dans le bocage. Nous réaffirmons qu’il n’y a
pas des "éléments plus radicaux" d’un côté et de "bons zadistes" paysans de l’autre. Comme le soutient l’ensemble du
mouvement, repris à son tour en ce sens par un ensemble d’organisations,syndicats et ong’s nationales dans une tribune hier, nous nous opposons à "toute expulsion de celles et ceux qui sont venus habiter ces dernières années dans le bocage pour le défendre et qui souhaitent continuer à y projeter leurs vies et leurs activités". Par ailleurs, nous entendons beaucoup parler de mouvement de troupes et de volonté d’expulser au plus vite aéroport ou pas". Au-delà de toute considération politique ou logistique sur la légitimité et la faisabilité d’expulser les habitants de Notre-Dame-des-Landes, il nous semble nécessaire de rappeler que cela n’est aujourd’hui tout simplement pas légalement possible. Nous l’avions démontré dès l’automne 2016, appuyé en cela par le Syndicat des Avocats de France, le DAL et le Syndicat de la Magistrature et la situation légale n’a pas évolué depuis :
- les 14 lieux d’habitation de la zad ayant été l’objet de procédures d’expulsion bénéficient tous de la trêve hivernale. Ceux-ci ne sont donc pas expulsable avant le 31 mars.
- plus de 60 autres habitats situés sur la zad n’ont pas encore été l’objet de procédures d’expulsion. Le droit français est strict à ce sujet : tout.e habitant.e d’un lieu considéré comme son logement principal, même sans doit ni titre, doit pouvoir bénéficier d’une procédure nominative avant qu’un juge décide de son expulsion et que la préfecture puisse ensuite accorder le concours de la force publique pour la mettre en oeuvre. Il serait donc bon que ceux qui brandissent des menaces d’expulsion à
tout va commencent par respecter le droit dont ils se prétendent garant. Pour une meilleure compréhension de ces enjeux, nous vous renvoyons au communiqué commun du Syndicat de la Magistrature, du Syndicat des Avocats de France et du DAl paru le 2 novembre 2016 et toujours d’actualité : https://zad.nadir.org/IMG/pdf/com_nddl_saf_sm_dal_.pdf

NDDL : l’état répressif se prépare

le 15 janvier 2018 | PAR PAT DE BOTUL
La presse commence à relayer des informations concernant la possible évacuation de la ZAD et prépare l’opinion en présentant l’état des forces de répression étatique : trente à quarante escadrons de gendarmerie mobile pourraient être mobilisés (sur les 109 escadrons de gendarmes mobiles), disposant d’un arsenal conséquent, qu’ils déploieraient "à mesure et en fonction de l’intensité des heurts"...

Debout la ZAD !

le 13 janvier 2018 | PAR PAT DE BOTUL
Le premier ministre, Edouard Philippe, a achevé une semaine d’ultime consultation avec les élus de l’Ouest sur le projet d’aéroport de NDDL. Ce qui est certain, pour l’heure, c’est que le gouvernement a l’intention d’évacuer le site occupé depuis 2009 par les militants écologistes et anticapitalistes de la ZAD. Doit-on s’attendre à un nouvel assassinat du type Rémi Fraisse de la part des forces du désordre ?

Etats-Unis : la dernière de Trump

le 5 janvier 2018 | PAR PAT DE BOTUL
Trump compte, progressivement à partir de 2019, ouvrir à l’exploration pétrolière 90 % des zones maritimes américaine ainsi qu’autoriser des forages dans un sanctuaire de l’Alaska, l’Arctic National Wildlife Refuge et assouplir les régulations techniques sur le forage en mer, trois mesures qui défont l’héritage environnemental de Barack Obama.

Notre-Dame-des-Landes : appel à mobilisation le 10 février 2018

le 17 décembre 2017 | PAR PAT DE BOTUL
Le mouvement anti-aéroport de Notre-Dame-des-Landes a pris acte du rapport des médiateurs et attend la décision du gouvernement. Quelle que soit cette décision, l’ensemble du mouvement appelle à une mobilisation sur la zad, le samedi 10 février, date de l’échéance de la Déclaration d’Utilité Publique (DUP).

NDDL : Rapport de force entre les opposants et les pro-aéroport

le 13 décembre 2017 | PAR PAT DE BOTUL
Pour les opposants au projet de l’aéroport de NDDL, le Syndicat mixte aéroportuaire (SMA), pro-aéroport, a été accusé de vouloir "attiser les tensions" juste avant la remise du rapport des médiateurs. "Après avoir fait pression sur la commission de médiation, la manœuvre du SMA est de faire pression sur le gouvernement", dénonce le Collectif des élus doutant de la pertinence du projet d’aéroport (CEDPA). "Pourtant, le SMA a entendu comme nous les médiateurs présenter leur façon de faire : travailler sur les données les plus objectives possible, et non sur des opinions", ajoute le CEDPA. Le gouvernement donnera sa réponse début 2018.

Ayrault : Tais-toi !

le 10 décembre 2017 | PAR PAT DE BOTUL
Alors que le gouvernement doit prendre d’ici la fin de l’année une décision au sujet de l’aéroport de NDDL à Nantes, l’ancien maire de la ville affirme que si cette décision était de ne pas le construire, "cela voudrait dire que l’Etat de droit n’a pas prévalu ». Ayrault a ajouté : "Passer outre le référendum" favorable à la construction de l’aéroport serait "un déni de démocratie"...

Manifestation décisive ce samedi à Saint-Affrique

le 2 décembre 2017 | PAR PAT DE BOTUL
Le RTE (Réseau de Transport de l’Électricité) mène une enquête et convoite 10 hectares de terres à Saint-Victor-et-Melvieu pour son projet de « transformateur Sud-Aveyron ». La fin de cette "enquête de la honte" approche et le préfet a la main sur son porte-plume, prêt à signer sa D.U.P. Les procédures d’expropriations sont déjà lancées sans même attendre la fin de ce faux semblant de concertation. Face à cette brutalité, face à ce mépris pour les habitants, notre réponse doit être une mobilisation d’une ampleur inédite. Saint-Victor résistera, la région ne deviendra pas une poubelle industrielle de l’électricité. Plus que jamais nous avons besoin de vous, venez nombreux ce samedi à 15h place de la poste à Saint-Affrique pour la grande marche contre RTE. Retrouvez de nombreuses vidéos et photos sur le blog : https://douze.noblogs.org

Projection du film sur Limnbout (ZAD NDDL) à Vannes

le 22 novembre 2017 | PAR PAT DE BOTUL
Jeudi 23 Novembre 2017 à 20h30 à l’IUT de Vannes, projection du film sur le village de Limnbout. Un hameau d’une quinzaine d’habitants tenant le haut du pavé au coeur de Notre-Dame-des-Landes. Loin des représentations habituelles de la ZAD, le film est une immersion dans le huis-clos de ce village devenu au fil des années, symbole de la lutte contre l’aéroport et son monde.
en présence de Baptiste Combret, réalisateur ! Agriculteurs historiques, paysans syndicalistes, locataires sur-endettés venus chercher une autre vie, squatteurs plus ou moins confirmés y apprennent à vivre et à lutter ensemble au quotidien. "Ici, disent-ils, on ne fait pas de la politique : on la vit"...

Biodiversité : Alerte mondiale

le 14 novembre 2017 | PAR PAT DE BOTUL
Plus de 15 000 scientifiques de 184 pays. Biologistes, physiciens, astronomes, chimistes ou ­encore agronomes, spécialistes du climat ou des océans, de zoologie ou d’halieutique, mettent en garde contre la destruction rapide du monde naturel et le danger de voir l’humanité pousser "les écosystèmes au-delà de leurs capacités à entretenir le tissu de la vie".

Région lyonnaise : Mobilisation contre le projet d’autoroute A45

le 14 novembre 2017 | PAR PAT DE BOTUL
Le projet d’A45, nouvelle autoroute entre Lyon et Saint-Étienne, porté entre autres par Laurent Wauquiez fait l’objet de nombreuses contestations, notamment par la structuration d’un collectif de lutte contre le projet. Cette autoroute devant répondre à une soi-disant demande croissante de mobilité est jugée inutile et coûteuse par ses opposant-e-s, en partie par les premier-e-s concerné-e-s, habitant-e-s de ces territoires périurbains. Le Groupe Graine d’Anar et le Réseau des Géographes Libertaires, organise le 16 novembre à 20 heures, à la MJC du Vieux-Lyon un apéro et repas prix libre, à la salle Léo Ferré (MJC du Vieux Lyon – Place Saint Jean 69005), venez nombreux-ses !

Soirée anti-enfouissement des déchets nucléaires à Lyon

le 27 octobre 2017 | PAR PAT DE BOTUL
Le mercredi 8 Novembre 2017, le groupe Graine d’Anar de la Fédération anarchiste et le Collectif ZAD-Lyon vous invitent à un instant festif et militant autour de la résistance en cours à Bure, à 19h00 à la Librairie La Gryffe (5 rue Sébastien Gryphe, 69007 Lyon). Contre l’occupation de terres en place contre l’enfouissement des déchets nucléaires en couche profonde. Les organisateurs proposent des lectures par La Cab (La clique des Ami.e.s de Bure), la projection d’un documentaire et bien entendu des échanges avec des occupant.e.s ! Le tout avec un peu de grignotage et de la bonne humeur ! Ils vous attendent nombreuses et nombreux !

Relaxe pour les 13 de Villeurbanne

le 3 octobre 2017 | PAR PAT DE BOTUL
Les 13 personnes inculpées de "dégradation de bien privés en réunion" (dont 5 étaient également poursuivies pour refus de prélèvement biologique (ADN)) le 24 mars 2016 suite à une action en soutien aux paysans de NDDL qui risquaient l’expulsion il y a eu relaxe ! Le PS ne s’était pas porté partie civile, dans la mesure où il n’existait aucune preuve qu’il y avait dégradation, de plus, les 13 ont eu un discours cohérent entre eux, malgré la provoc du procureur comme quoi la cour "n’est pas un spectacle ni une tribune politique" pour que nous et le public nous énervions les juges, mais ces derniers ont décidé la relaxe, à voir si le proc fait appel sous 10 jours...

Suite de l’action de soutien à NDDL contre le local du PS à Lyon

le 30 septembre 2017 | PAR PAT DE BOTUL
Le 2 octobre se tiendra le procès dit "des maçons du PS de villeurbanne" pour leur action de soutien à NDDL. Deux des membres du groupe Graine d’anar (Lyon) de la Fédération anarchiste y avaient pris part avec d’autres personnes (11 autres en garde à vue), désireuses de faire une formation maçonnerie accélérée... toutes les infos ici : https://rhonenddl.wordpress.com/).

Alerte Amazonie

le 18 septembre 2017 | PAR PAT DE BOTUL
Le Président du Brésil essaie de vendre d’immenses zones protégées de la forêt amazonienne à des entrepreneurs véreux, en échange de faveurs politiques -- la dernière parcelle équivaut à la moitié de l’Allemagne ! Sa popularité est au plus bas et il subit le feu des médias pour sa corruption et ses attaques contre l’environnement. Il sera cette semaine à l’Assemblée générale de l’ONU pour essayer de redorer son blason auprès de la presse internationale. L’association Avaaz propose de réduire ses espoirs à néant en l’accueillant à New York avec deux millions de signatures pour arrêter de massacrer la forêt amazonienne. Vous pouvez signer la pétition sur : https://secure.avaaz.org/campaign/fr/all_for_amazon_fr/?

Soutien de la ZAD NDDL à Robin, mutilé par la police

le 20 août 2017 | PAR Pinou
La semaine intergalactique s’est ouverte sur la ZAD de NDDL, et un message de soutien a été transmis à Robin, camarade grièvement blessé au pied par une grenade assourdissante (avec un bonus en TNT) :

"Depuis la semaine intergalactique sur la zad : soutien à Robin,
mutilé par la police à Bure, et aux autres camarades blessés.

Depuis la semaine intergalactique qui s’est ouverte sur la zad de
Notre-Dame-Des-Landes au lendemain de la manifestation contre la
poubelle nucléaire de Bure, nous souhaitons affirmer notre solidarité
pour les camarades blessé.e.s par la police française. Robin, comme
d’autres a été victime d’une des grenades explosives lancées sur les
manifestant.e.s le 15 août à Bure. Elle lui a déchiqueté le pied. Ce
père de deux jeunes enfants, actuellement hospitalisé à Nancy, risque
d’être amputé des doigts d’un pied.

Pendant l’opération César en 2012 sur la zad de Notre-Dame-des-Landes,
de nombreuses autres personnes avaient déjà été blessées grièvement par
ces grenades, assourdissantes ou de désencerclement. C’est l’une d’elles
qui a emporté la vie de Rémy Fraisse sur la zad du Testet en 2014. Le
nouveau gouvernement français et sa police ont cette semaine manifesté
leur choix de continuer à mutiler ceux qui se battent contre l’extension
du nucléaire ou du réchauffement climatique, contre la destruction des
forêts et terres nourricières, contre les vies soumises à l’économie.

Nous groupes de différents pays, actuellement réunis sur la zad pour
échanger sur la suite de ces luttes assurons que nous les poursuivrons
partout où il le faut, avec tout le soutien nécessaire pour les
inculpé.e.s et blessé.e.s par la répression. Nous vous transmettons
ci-joint le communiqué de Robin ainsi que celui des camarades de Bure
(consultable en ligne ici : http://vmc.camp/ )

--- Depuis l’Ambazada, sur la Zad de Notre-Dame-Des-Landes, le 18 août
2017."

Blessés à Bures

le 19 août 2017 | PAR PAT DE BOTUL
La manifestation, mardi, contre le site d’enfouissement des déchets nucléaires (Cigéo) à Bure, dans la Meuse, s’est soldée par de nombreux blessés parmi les opposants, suite aux affrontements avec les forces de l’ordre. Sur la trentaine de blessés recensés, trois ont été hospitalisés.

Atomkraft : Nein danke

le 17 août 2017 | PAR PAT DE BOTUL
Mardi 15 août après-midi, à Bure (Meuse), une manifestation contre le projet Cigéo d’enfouissement des déchets les plus radioactifs a tourné à l’affrontement avec les forces de l’ordre, faisant plusieurs blessés dans les deux camps.

Nouvelles de Bures

le 6 août 2017 | PAR PAT DE BOTUL
Selon l’Autorité de sûreté nuclaire (ASN), lAgence nationale pour la gestion des déchets radioactifs (Andra) va devoir améliorer sa copie au sujet du projet de Centre industriel de stockage géologique (Cigéo). L’installation, - qui est destinée à enfouir, dans le sous-sol argileux de la commune de Bure, dans la Meuse, les 85 000 mètres cubes de déchets radioactifs à haute activité et à vie longue produits par l’exploitation du parc nucléaire français actuel- a déclenché de nombreuses manifestations anti-nucléaires sur le site. A suivre.

Déforestation à Bornéo : à qui profite le crime ?

le 26 juillet 2017 | PAR PAT DE BOTUL
L’État du Sarawak, sur l’île de Bornéo, subit une grave déforestation : alors que la forêt équatoriale recouvrait à 80 % son territoire, berceau du peuple nomade autochtone des Penan, elle est remplacée par des plantations de palmiers à huile, ou engloutie par des barrages hydrauliques. Un désastre écologique et humain qui profite notamment à celui qui a dirigé pendant trente-trois ans le Sarawak, Abdul Taib Mahmud.

Save bees

le 21 juillet 2017 | PAR PAT DE BOTUL
La bataille fait rage sur l’interdiction des pesticides tueurs d’abeilles, et contrairement à ce qu’on aurait pu penser avec le vote des parlementaires français l’année dernière…rien n’est encore gagné ! Il se pourrait que la Commission européenne, pressée par les lobbies, sabote l’interdiction en France...

Danger climat

le 14 juillet 2017 | PAR PAT DE BOTUL
Un iceberg de mille milliards de tonnes, l’un des plus gros jamais vus, vient de se former après s’être détaché du continent Antarctique... Et pendant ce temps-là Trump l’ennemi du climat parade à Paris...

Défaunation

le 11 juillet 2017 | PAR PAT DE BOTUL
Dans une étude alarmante, des chercheurs américains et mexicains concluent que les espèces de vertébrés reculent de manière massive sur Terre, à la fois en nombre d’animaux et en étendue. Une "défaunation" aux conséquences potentiellement "catastrophiques" pour les écosystèmes et aux sérieux impacts écologiques, économiques et sociaux.

NDDL : rassemblement annuel

le 10 juillet 2017 | PAR PAT DE BOTUL
Plusieurs milliers d’opposants au transfert de l’aéroport nantais se sont retrouvées ce week-end à Notre-Dame-des-Landes pour le rassemblement annuel «festif et militant», en pleine médiation gouvernementale sur le projet controversé.

Communiqué de la Fédération Anti -Nucléaire de Bretagne

le 4 juillet 2017 | PAR PAT DE BOTUL
Extrait : "Le "chef des Armées" Emmanuel Macron, affirme sa volonté d’un monde nouveau. Et pourtant sa venue probable le mardi 4 juillet 2017 sur la base de l’Ile Longue, comme l’ont fait des prédécesseurs à l’Élysée, Chirac et Sarkozy, réaffirmera l’entêtement aveugle, répété, dangereux et inutile dans la dissuasion nucléaire française. Cet entêtement ne fait qu’exacerber les tensions et accroître notre vulnérabilité avec les multiples installations nucléaires qui sont des cibles potentielles pour tout « terroriste » ne supportant plus l’arrogance de l’État français et ses pratiques coloniales voire mafieuses"...

Non-lieu pour l’assassin de Rémy Fraisse

le 25 juin 2017 | PAR PAT DE BOTUL
Le parquet de Toulouse a requis un non-lieu concernant la mort du militant écologiste de 21 ans, tué par une grenade tirée par un gendarme sur le chantier du barrage de Sivens, le 26 octobre 2014. Il appartient maintenant aux juges d’instruction de se prononcer.

Australie et charbon

le 9 juin 2017 | PAR PAT DE BOTUL
Le milliardaire indien Adani a confirmé le lancement officiel du projet de la mine de charbon Carmichael, non loin de la Grande Barrière de corail, qui sera l’une des plus grandes du monde. L’annonce marque un grand coup d’accélération après des années de retard, en grande partie en raison de la mobilisation des défenseurs de l’environnement qui ont tout tenté pour bloquer le projet, et n’ont pas encore complètement perdu espoir...

Les antinucléaires de Bure déboutés, mais...

le 24 mars 2017 | PAR PAT DE BOTUL
La justice a débouté en appel les antinucléaires (réseau « Sortir du nucléaire » et cinq associations) qui refusent l’implantation d’un centre de stockage de déchets nucléaires à Bure, dans la Meuse et demandaient la condamnation de l’Agence nationale pour la gestion des déchets radioactifs. Ils l’accusent d’avoir menti autour du projet controversé de stockage. Les opposants estiment que « la Cour d’appel de Versailles a refusé de prendre acte de la faute commise par l’Andra et comptent dans un avenir proche, saisir la Cour de cassation pour obtenir gain de cause.

Etats-Unis : les Indiens contre les cow-boys

le 11 mars 2017 | PAR PAT DE BOTUL
Depuis plusieurs jours, des tentes indiennes ont été dressées sur le Mall, l’esplanade en plein cœur de Washington DC, qui va du Capitole au Washington Monument. Une marche devant rassembler des milliers de manifestants amérindiens et environnementalistes est prévue dans les rues de la capitale pour demander l’arrêt de la construction du pipeline Dakota Access pipeline (DAPL) dans le Dakota du Nord, si cher (!) à Trump.

Victoire administrative à Bure

le 1 mars 2017 | PAR PAT DE BOTUL
Le tribunal administratif de Nancy a annulé la délibération de la commune meusienne de Mandres-en-Barrois, qui avait permis à l’agence nationale pour la gestion des déchets radioactifs de devenir propriétaire d’une forêt de 220 hectares, le bois Lejuc, sous lequel doit être construit le centre d’enfouissement de résidus nucléaires. Dans l’immédiat, le projet est donc gelé. Mais la vigilance est toujours de mise.

Tensions à Bure

le 28 février 2017 | PAR PAT DE BOTUL
La tension monte autour du projet Cigéo, dans la Meuse. Les manifestations des opposants à l’enfouissement des déchets nucléaires et les actions en justice ralentissent le travail de l’Agence nationale pour la gestion des déchets radioactifs. De ce fait, le dossier entre cette semaine dans une phase judiciaire. Les opposants, mettent notamment en avant certaines irrégularités de la part de l’agence depuis l’implantation de son laboratoire de recherches à Bure, en 2000.

L’appel antifa de la zad

le 25 février 2017 | PAR PAT DE BOTUL
"Le meeting de Marine "La" Pen le 26 février sera le premier grand meeting de la campagne électorale à Nantes. Nous soutenons et relayons l’appel de l’assemblée "à l’abordage" à s’opposer à sa tenue, et l’appel du collectif nantais de refus des extrêmes droites à manifester le 25 février. Depuis la zad de Notre-Dame-des-Landes, nous relayons l’appel du collectif nantais de refus des extrêmes droites à manifester le 25 février contre la tenue d’un meeting de Marine Le Pen à Nantes (http://cgt-nantes.fr/IMG/pdf/tract_ud_fev_2017_fn-1-.pdf), et ainsi que l’appel à blocage de l’assemblée « à l’abordage » pour le 26 février,
jour du meeting (https://44.demosphere.eu/rv/793)".

Rendez-vous à Bures

le 18 février 2017 | PAR PAT DE BOTUL
Les opposants au centre d’enfouissement des déchets nucléaires dans la Meuse appellent à un rassemblement national samedi 18 février.

Etats-Unis : les sioux déterrent la hache de guerre

le 2 février 2017 | PAR PAT DE BOTUL
Le Dakota Access Pipeline (DAPL), long de 1 885 kilomètres et censé transporter du pétrole des grandes plaines du nord du pays jusqu’à l’Illinois en passant près de la réserve sioux de Standing Rock, suscite la mobilisation de plus de 200 tribus autochtones depuis le mois d’avril. L’armée vient de donner son feu vert pour en terminer la construction. D’un montant de 3,8 milliards de dollars, ce projet, abouti à plus de 80%, a déjà détruit plusieurs sites sacrés sioux et risquerait de polluer l’eau de la rivière. Les Indiens se mobilisent.

Grande-Bretagne : Au secours, Robin !

le 3 janvier 2017 | PAR PAT DE BOTUL
En Angleterre, l’exploitation du gaz de schiste pourrait viser un lieu symbolique, la forêt de Sherwood (celle mythique de Robin des Bois), dans le comté de Nottinghamshire. Les Amis de la Terre (GB) a annoncé que le groupe pétrochimique britannique Ineos compte lancer des mesures de prospection sismique, soit l’analyse des échos d’ondes sismiques créées par des camions vibreurs pour visualiser en profondeur les structures géologiques. Ces études préparatoires constituent une première étape avant la fracturation hydraulique, méthode controversée qui consiste à injecter en profondeur et à forte pression un mélange d’eau et produits chimiques additionnés de sable pour libérer du gaz contenu dans de la roche de schiste...

NDDL

le 24 décembre 2016 | PAR Pat de Botul
Lors de la session des questions au gouvernement, M. Favennec a fait valoir que « dans moins d’un mois, le 18 janvier prochain, la date de validité de la DUP (déclaration d’utilité publique) sera caduque et il ne sera plus possible de commencer le chantier ». En réponse, le premier ministre a laissé entendre qu’il y aurait bien intervention des forces de l’ordre avant cette date. « J’ai demandé au ministre de l’intérieur de définir les conditions d’une opération par étapes, maîtrisée, qui permette de respecter les délais que vous avez indiqués, de telle sorte que nous puissions à la fois conduire cette opération et assurer la protection de notre pays contre le risque terroriste »... N’importe quoi !

NDDL : Trève hivernale...

le 10 décembre 2016 | PAR PAT DE BOTUL
Contrairement à ce qu’avait annoncé à de nombreuses reprises Manuel Valls, alors premier ministre, la ZAD ne sera pas évacuée à l’automne. Ni même probablement durant l’hiver. Vendredi 9 décembre, les services de Matignon ont confirmé le report de toute intervention des forces de l’ordre dans le bocage nantais. Les centaines d’occupants de la ZAD, militants écologistes et anticapitalistes, agriculteurs en lutte ont donc quelques mois de répis. A suivre...

Des nouvelles de NDDL

le 4 décembre 2016 | PAR Pat de Botul
Après la décision de la cour d’appel de Nantes de ne pas suivre l’avis du rapporteur public, demandant l’annulation des arrêtés préfectoraux autorisant les travaux de l’aéroport de Notre Dame des Landes, extrait d’un communiqué du 18 novembre de COPAIN44 (Collectif des organisations professionnelles agricoles indignées par le projet d’aéroport) : "À NDDL, nous nous opposons au transfert de l’aéroport, mais surtout, nous défendons un projet de développement de territoire vers les enjeux majeurs de demain, que sont la relocalisation de l’alimentation et de la production en général, la préservation des terres nourricières, la lutte contre le réchauffement climatique, le développement d’un agriculture paysanne et bio, génératrice d’emploi et de liens sociaux".

NDDL : Alerte

le 15 novembre 2016 | PAR Pat de Botul
La cour administrative d’appel de Nantes a donné tort aux opposants au projet d’aéroport de Notre-Dame-des-Landes (Loire-Atlantique) en validant les arrêtés préfectoraux permettant de démarrer le chantier suspendu depuis quatre ans. Dans la foulée, les opposants ont annoncé qu’ils déposaient un recours devant le Conseil d’État, la plus haute juridiction administrative française. Ce recours devrait être déposé notamment par l’Acipa, la principale association d’opposants, le Cédpa (Collectif des élus doutant de la pertinence de l’aéroport) et l’Adeca (Association de défense des exploitants concernés par l’aéroport). Le pourvoi n’est pas suspensif, et porte « sur des questions de droit uniquement », l’un des avocats des requérants, avant le rendu de la décision.

L’aéroport de NDDL remis en question par la justice

le 8 novembre 2016 | PAR Pat de Botul
En demandant l’abrogation de quatre arrêtés préfectoraux qui autorisaient le démarrage du chantier du futur aéroport de Notre-Dame-des-Landes, la rapporteuse publique, a peut-être donné, lundi 7 novembre, un coup d’arrêt décisif au projet. Sur le terrain, la tension entre les deux camps reste vive. Le 5 novembre, les pro-aéroports ont déposé symboliquement devant la préfecture les 270 000 bulletins des électeurs favorables à la construction du nouvel aéroport. Le 10 novembre, les organisations d’agriculteurs hostiles au projet appellent à une nouvelle opération des « tracteurs vigilants » sur la ZAD.

Un espoir pour les zadistes de NDDL

le 5 novembre 2016 | PAR Pat de Botul
Un coup d’arrêt aux travaux de construction du futur aéroport de Notre-Dame-des-Landes (Loire-Atlantique) est aujourd’hui possible. Selon les informations du Monde, lundi 7 novembre, lors d’une audience de la cour administrative d’appel de Nantes, le rapporteur public devrait demander l’annulation « totale ou partielle » des arrêtés préfectoraux de dérogation à la réglementation sur la protection des espèces protégées et de ceux qui concernent « la loi sur l’eau » pris en décembre 2013. A suivre...

ZAD : La justice se prépare à frapper

le 18 octobre 2016 | PAR Pat de Botul
Alors que les menaces d’opérations d’expulsions de grande ampleur planent sur NDDL et Calais, le ministre de la justice socialiste, Urvoas – très proche de Valls et farouche partisan de l’aéroport – a publié une circulaire le 20 septembre, en prévision de « troubles » à venir. Le document est un guide de la répression. Cette circulaire de 16 pages est une série de conseils directement adressés aux juges et aux procureurs avec la consigne assumée de réprimer le plus fortement possible celles et ceux qui pourraient résister aux expulsions sur le terrain ou manifester dans les villes. Déjà bien mis à mal pendant le mouvement social du printemps, le droit de manifester est ouvertement menacé dans ce document qui rappelle que les « attroupements » ne relèvent pas « de l’exercice des libertés », et que l’état d’urgence permet de faire lourdement condamner les manifestants qui braveraient une interdiction administrative...

Source / Groupe libertaire Lochu de la Fédération anarchiste (Vannes)

Maman siffle la fin de la récrée !

le 17 octobre 2016 | PAR Pat de Botul
« Il vaut mieux arrêter les frais » à Notre-Dame-des-Landes, a annoncé Ségolène Royale dans le Journal du Dimanche, estimant qu’un abandon du projet actuel d’aéroport permettrait une évacuation pacifique du site occupé par ses opposants. Manuel Valls, avait réaffirmé, mardi, l’intention du gouvernement de procéder à l’évacuation. Pot de fer contre pot de fer... En attendant, la cour administrative d’appel de Nantes examinera le 7 novembre les recours déposés par les opposants au projet d’aéroport de Notre-Dame-des-Landes (Loire-Atlantique) contre les arrêtés préfectoraux autorisant les travaux. Restons mobilisés.

NDDL : les militants résistent déjà

le 16 octobre 2016 | PAR Pat de Botul
Message du Collectif Mauvaise Troupe :

Alors que nous écrivons ces lignes, le bruit de l’hélicoptère tente de briser notre concentration. Il tourne, désormais quotidiennement, là-haut où les avions ne volent pas, répandant sa rumeur de guerre et de reconquête. César1 guette et cherche à impressionner. Parfois il se met légèrement sur le flanc, pour nous mieux observer. Est-il surpris par la ronde des tracteurs qui depuis quelques jours déposent des balles de foin aux carrefours ? Par ces comités de soutien qui viennent repérer les lieux les plus stratégiques où ériger leurs barricades ? Par les formations qui chaque fin de semaine regroupent plus de cent personnes venues se préparer aux expulsions annoncées ? Car s’il faut à nouveau prendre les sentiers de la guerre pour défendre ce bocage, nous serons nombreux à le faire, ici, partout. C’est ce que nous avons affirmé ensemble une fois de plus lors de la grande manifestation du 8 octobre. Brandissant nos bâtons, nous avons scellé ce serment : nous défendrons ce bocage comme on défend sa peau ; policiers, soldats, politiciens, vous pouvez venir raser les maisons, abattre le bétail, détruire les haies et les forêts, ne vous y trompez pas : la fin de votre mandat ne suffirait pas à éteindre ce que vous embraseriez à Notre-Dame-des-Landes !..

NDDL : "Résiste" !

le 13 octobre 2016 | PAR Pat de Botul
Le 11 octobre Manuel Valls a déclaré, appuyé par l’Élysée "L"aéroport se fera et la ZAD sera évacuée. Bien sûr qu’il y a des craintes de violences. Mais la violence est du côté de ceux qui ne respectent pas la loi, l’autorité de l’État et l’expression démocratique. Nous ne pouvons pas céder face à la menace de la violence des zadistes". Afin d’éviter le fiasco de Manuel Valls (sinistre de l’Intérieur) envoyant en octobre 2012, 900 gendarmes de l’opération César à l’assaut de 500 "anarcho-autonomes", les forces du désordre se préparent depuis des mois pour le "match retour". Le scénario consiste en l’interdiction de l’accès à la zone opéré par 600 gendarmes dans un large "périmètre de sécurité" et l’intervention sur un secteur donné puis sa sécurisation, avant de passer au secteur suivant, jusqu’à évacuation complète de la ZAD par 3 000 gendarmes, presque le quart de l’effectif total de la gendarmerie (13 000) !... En riposte, les opposants,notamment des paysans préparent la riposte : en cas d’attaque une centaine de tracteurs se rendraient immédiatement sur la zone, "armés" de tonnes à lisier : des gendarmes ensevelis sous le fumier, ce serait historique !

Source : Groupe Gaston Leval de la Fédération anarchiste.

Quelques commentaires des manifestants de NDDL

le 11 octobre 2016 | PAR Pat de Botul
Sylvain Fresneau, agriculteur et figure historique de la lutte : « Avec une journée comme celle-là, tous ces soutiens qui sont toujours là, les familles avec les poussettes, les jeunes, les vieux, on repart galvanisés ». Christian Roqueirol, éleveur de brebis venu avec une trentaine d’agriculteurs du Larzac : « C’est une lutte paysanne contre un projet inutile, mais nous n’étions qu’une dizaine de squatters dans le Larzac au début, alors que là ils sont des centaines avec des dizaines de milliers de soutiens dans tout le pays. Je pense qu’ils vont gagner. Je ne vois pas comment le gouvernement peut les évacuer. Vincent Delabouglisse, agriculteur et responsable du réseau COPAIN 44 (Collectif des organisations professionnelles agricoles indignées par le projet d’aéroport) : « Il y aura une telle opposition en France que même s’ils arrivaient à vider la ZAD, ils ne pourraient pas tenir le terrain longtemps. Nous, on le connaît par cœur, tous les recoins, les chemins, on reconstruira toujours ». Il promet deux cents tracteurs sur la zone dans l’heure qui suivrait l’intervention et plusieurs centaines de tracteurs pour bloquer des cibles dans tout le pays. « Tout est organisé, tout le monde sait déjà ce qu’il aura à faire ». Tristan Leroy, responsable CGT de l’aéroport de Nantes : « Nous nous préparons à bloquer l’aéroport s’ils viennent ici sur la ZAD ». Francis Lemasson, responsable CGT Vinci : « Nous appelons tous les salariés qui seraient appelés à travailler sur le chantier à faire valoir leur droit de retrait, car ils seraient en danger, obligés de travailler sous la protection des gendarmes ».

Source : Groupe Gaston Leval de la Fédération anarchiste.

NDDL : Des bâtons dans les ailes

le 9 octobre 2016 | PAR Pat de Botul
Plusieurs milliers d’opposants (12 800 selon la préfecture, plus de 40 000 selon les organisateurs) au projet d’aéroport de Notre-Dame-des-Landes (Loire-Atlantique) étaient présents sur la ZAD, malgré l’autorisation des travaux et des rumeurs persistantes d’évacuation. Et en effet, Bruno Retailleau, le président (LR) de région presse le gouvernement de passer à l’action soutenu par l’association "Des ailes pour l’Ouest", le fer de lance des pro-aéroport, qui a lancé une nouvelle campagne d’affichage dans la région : « On a voté, les zadistes dehors ! ». En réponse, les opposants répondent « Nous sommes là, nous serons là », tout en plantant symboliquement un bâton autour d’un champ pour le protéger des tentatives d’expulsions et en promettant de venir le rechercher dans le cas où les bulldozers s’en approcheraient...

Trois rendez-vous de la Conf’paysanne

le 4 octobre 2016 | PAR PAT DE BOTUL
La Confédération paysanne a envoyé au Monde libertaire son agenda pour octobre. Contre la ratification de CETA (le petit frère de Tafta), journée nationale, samedi 15 octobre à Paris, à 15h30 place de Stalingrad et pour les rendez-vous en régions, voir le site confederationpaysanne.org. NDDL : mobilisation des zadistes et de la société civile contre l’aéroport le samedi 8 octobre rendez-vous Ile-de-France : bus au départ de la place de la Nation (pour les bus en départ des villes de régions, voir le site de la conf. (ci-dessus). Enfin, le samedi 15 octobre, Marché paysan toute la journée à la Halle de Montreuil (métro Croix de Chavaux). Rendez vous sur les stands des producteurs de la Conf et les partenaires associatifs + débats).

Appel de la Confédération paysanne

le 30 septembre 2016 | PAR PAT DE BOTUL
La Confédération paysanne appelle à une convergence vers Notre-Dame-des-Landes le samedi 8 octobre 2016, avec un rendez-vous à 10 heures dans le bocage, à pied ou à vélo et que chacun-e apporte son bâton, sculpté, décoré pour le mettre dans les roues du projet... "Toutes et tous ensemble, empêchons l’aéroport" !

NDDL : méfions-nous des fausses infos

le 26 septembre 2016 | PAR PAT DE BOTUL
Depuis plusieurs jours des rumeurs d’expulsion plus ou moins imminente bruissent sur la ZAD. Nous savons que les hôtels de la région ont été réservés, plusieurs articles de presse avancent que les "forces de l’ordre" se sont vues interdire de poser des vacances de fin septembre à fin octobre. On parle de matériel militaire prêté à la gendarmerie. Mercredi 14 septembre, le préfet de Loire-Atlantique a signé deux arrêtés portant sur la destruction du campagnol amphibie, rendant possible à leur sens le début des travaux. Plusieurs sources confirmant des plans d’intervention possible à partir du 27 septembre. Cependant, le mouvement d’opposition au projet d’aéroport dénonce l’intoxication gouvernementale reprise par les médias et invite à un vaste rassemblement sur place, à NDDL le samedi 8 octobre, afin que chacun perçoive "la joyeuse solidité de ce qui s’est construit ici au quotidien"... Il apparaît absolument impensable aux résistants que la ZAD soit broyée demain sous les coups de la police et les chenilles des tractopelles et qui lancent un appel à la défendre, coûte que coûte.

NDDL : le sursis

le 18 septembre 2016 | PAR Pat de Botul
L’étau se resserre autour des opposants à l’aéroport de Notre-Dame-des-Landes. Le préfet de Loire-Atlantique a publié les derniers arrêtés préalables au lancement des travaux du projet. Ces documents autorisent le transfert et la destruction du campagnol amphibie, rongeur classé au rang d’espèce protégée, dont la présence sur la zone avait été oubliée lors du diagnostic environnemental initial. L’imposant contingent de gendarmes mobiles et de CRS, promis par Manuel Valls pour évacuer le site, va-t-il envahir le terrain en octobre pour faire place nette ? A suivre...

Bure : The Wall

le 15 août 2016 | PAR PAT DE BOTUL
Environ 400 opposants au Centre industriel de stockage géologique (Cigéo) de déchets nucléaires de Bure (Meuse) ont entamé la destruction d’un mur de protection du chantier de reconnaissance sur le site. La police n’est pas intervenue, mais les militants restent vigilants. Ils craignent la potentielle dangerosité des émanations de gaz qui remonteront en surface, la contamination des nappes phréatiques ou encore l’évolution des déchets auxquels, dans un peu plus d’un siècle, plus personne n’aura accès.

Résistance à Bure

le 16 juillet 2016 | PAR Pat de Botul
Au Bois Leduc (Bure-Meuse) les opposants au Centre industriel de stockage géologique des déchets nucléaires ont été délogés par les gendarmes mobiles le 7 juillet à l’aube. Depuis, des manifestants venus de toute la France et des pays voisins tentent de reconquérir le lieu de résistance. A suivre...

Toutes et tous à Bayonne !

le 15 juillet 2016 | PAR Pat de Botul
Venus d’Italie (à vélo), d’Allemagne, d’Espagne et de plusieurs régions françaises, les opposants à des projets d’infrastructure (Italiens, Allemands, Espagnols, Français et Anglais) se donnent rendez-vous à Bayonne (Pyrénées-Atlantiques) du vendredi 15 au dimanche 17 juillet, pour faire le point sur les luttes contre les "grands projets européens inutiles et imposés". Entre autres : le tunnel ferroviaire de la ligne Lyon-Turin; l’aéroport de Notre-Dame-des-Landes (Loire-Atlantique); les lignes à grande vitesse Marseille-Nice, Bordeaux-Dax… ou encore, la ligne HS2 (« high speed ») au nord de Londres.

NDDL : No Pasaran

le 12 juillet 2016 | PAR Pat de Botul
25 000 opposants au projet d’aéroport se sont retrouvés les 9 et 10 juillet à Montjean, beaucoup plus nombreux que lors des rassemblements précédents et ont donné rendez-vous pour une manifestation nationale le week-end des 8 et 9 octobre.

Les Bur()es !..

le 12 juillet 2016 | PAR Pat de Botul
L’Assemblée nationale a adopté une proposition de loi sur les modalités de création d’une installation de stockage réversible en couche géologique profonde des déchets radioactifs de haute et moyenne activité à vie longue à Bure (Meuse) et ce, malgré les dizaines d’opposants qui avaient établis des campements dans le bois pour empêcher les travaux. Ils ont été délogés par la police et ont lancé un appel à une manifestation de réoccupation le samedi 16 juillet.

CGT (Vinci) et NDDL

le 6 juillet 2016 | PAR pat de botul
Le Collectif national des syndicats CGT du Groupe VINCI considère que "la consultation du 26 juin 2016 n’a été pour le gouvernement qu’un nouveau moyen de manipuler l’opinion pour tenter de justifier son désengagement au profit du privé, dans un déni de démocratie avéré". De fait, la CGT Vinci demande qu’il ne soit procédé à aucune expulsion ni expropriation réaffirme sa solidarité aux habitants de la ZAD. Les salariés syndiqués refusent "de servir de mercenaires pour démarrer un chantier dans les pas d’une nouvelle opération « César »". Ils appellent l’ensemble des salariés et des citoyens à se rendre sur la ZAD de Notre Dame des Landes les 9 et 10 juillet prochains pour en témoigner et défendre l’intérêt de tous...

Soutien à la ZAD de NDDL

le 1 juillet 2016 | PAR pat de botul
"Comme les zapatistes du Chiapas en ont fait l’expérience, il n’y a pas de dialogue possible entre des hommes et des femmes qui revendiquent le droit de vivre et des instances étatiques, bureaucratiques, politiques qui cautionnent les empoisonneurs de l’agroalimentaire, les pollueurs de la pétrochimie, les paysagistes du gaz de schiste, des gisements aurifères, des grands travaux d’« intérêt public », les collègues et concurrents de Goldman-Sachs et tutti quanti". "La vie est la seule arme qui ne tue pas. Elle est notre seule défense. Il n’y a pas de solutions venues d’en haut. Tout vient de la base et doit rester à la base".

Vive les territoires libérés de la prédation étatique et marchande !

Résistance au Bois Lejuc (Meurthe et Moselle)

le 29 juin 2016 | PAR pat de botul
Les occupants du Bois Lejuc à Mandres sont sous la menace d’une expulsion imminente : ce matin, les forces de police, vigiles... en nombre, sont venus remettre l’ordonnance d’expulsion immédiate et demander si les occupants voulaient s’en aller. Depuis, ils sont repartis mais peuvent revenir à tout moment. Abandonner cette zone à l’ANDRA n’est pas envisageable car trop stratégique (future zone des puits d’accès et d’évacuation de l’hydrogène radioactif). L’expulsion ne sera pas possible si le soutien est massif et sans faille. Le Réseau Sortir du Nucléaire et d’autres associations et organisations préparent une riposte nationale : appel à venir sur place; à soutenir massivement, même de loin; alerte des médias et riposte à l’examen de la proposition de loi Longuet à l’assemblée nationale. Dans l’immédiat, pour tous ceux qui le peuvent, vous êtes attendus sur place le plus vite possible et éventuellement pour y rester dormir.

Référundum NDDL

le 27 juin 2016 | PAR pat de botul
Les habitants de Loire-Atlantique ont massivement dit « Oui » dimanche à la construction de l’aéroport de Notre-Dame-des-Landes. Cependant, en regardant de près les chiffres, on s’aperçoit qu’ils ont été étudiés par les ’fins politiques’ pour donner un "Oui" clé en mains au gouvernement... L’art subtile d’orienter les questions et les réponses... D’ailleurs, Manuel Valls a salué la victoire du "Oui" et déjà prévenu que les occupants "illégaux" du terrain devraient "partir d’ici le début des travaux à l’automne". Cependant les zadistes, réalistes, ne rendent pas pour autant les armes : « La lutte se poursuit dès ce soir. Nous savons que les attaques du gouvernement et des pro-aéroport vont se renforcer. De notre coté, nous n’allons pas cesser pour autant d’habiter, de cultiver et de protéger ce bocage", a déclaré le vice-président de l’Acipa. Annonçant une défense énergique de la zone, il a appelé avec les représentants de nombreuses organisations de la ZAD à « redoubler de vigilance dans les semaines et mois à venir ».

So What ?

le 21 juin 2016 | PAR pat de botul
Le Conseil d’Etat valide le référendum dimanche sur Notre-Dame-des-Landes.

NDDL ça urge !

le 20 juin 2016 | PAR pat de botul
Le Conseil d’État doit décider si le référendum consultatif sur le projet controversé de transfert de l’aéroport de Nantes à Notre-Dame-des-Landes peut bien se tenir dimanche prochain. La plus haute juridiction administrative n’a pas voulu rendre de décision hâtive. Saisie en urgence par des opposants au projet d’aéroport, qui espèrent faire annuler la consultation, elle a estimé que ce dossier méritait d’être renvoyé à une formation collégiale de neuf membres, plus solennelle. A suivre, sans trop d’illusions !..

Des nouvelles de NDDL

le 15 juin 2016 | PAR pat de botul
Le Conseil d’État a été saisi par des associations d’opposants d’une demande d’annulation du décret gouvernemental du 23 avril organisant la future consultation sur l’aéroport, notamment sur la formulation de la question posée aux électeurs. Une formation "collégiale" se tiendra le 20 juin, composée de neuf juges qui rendront leur décision à l’issue du délibéré dans l’après-midi. On peut toujours rêver...

NDDL : PC local, social traîte !

le 3 juin 2016 | PAR Pat de Botul
Réunis en congrès à Saint-Herblain, les communistes de Loire-Atlantique ont voté à 91 % de leurs représentants en faveur du "Oui" à Notre-Dame-des-Landes, afin de "répondre au défi de la croissance aéronautique, à une plus grande attractivité pour son développement industriel et la création d’emplois". Le PC peut toujours rêver !

Zad partout !

le 1 juin 2016 | PAR Pat de Botul
La ZAD d’Agen qui lutte contre le projet de technopôle Agen-Garonne est en train d’être expulsée par 600 gendarmes mobilisés (pour 20 zadistes...). Ils ont commencé à détruire les lieux, à couper l’eau et l’électricité. Trois personnes ont été arrêtées pour des affaires judiciaires en cours.
Manifestation aujourd’hui mercredi 1er juin à 14 heures sur la zone pour essayer d’arrêter le massacre.

Ah ! Les salauds...Bure partout !

le 1 juin 2016 | PAR Pat de Botul
Les 3 et 4 juin à Naix-aux-Forges et le 5 juin à Bure (55), seront organisée des mobilisations contre l’enfouissement des déchets radioactifs avec le 3 juin, une journée festive, des débats stratégiques de lutte le 4 juin et pour le renforcement de la lutte anti-nucléaire le 5.

Rencontres à la Zad de NDDL

le 30 mai 2016 | PAR Pat de Botul
Les Rencontres sur la Commune de NDDL se tiendront à la ferme de Bellevue, du mardi 31 mai au samedi 4 juin, avec au programme la participation dans les manifs locales.
Les détails sur : http://zad.nadir.org/spip.pph?article78lang=fr

Notre-Dame-des-Landes

le 6 avril 2016 | PAR Pat de Botul
Le rapport d’experts remis à Ségolène Royal valide, malgré la sur-dimension du projet, la pertinence du projet de transfert de l’aéroport de Nantes à NDDL. De plus, les experts ne se prononcent pas sur l’hypothèse d’un projet ramené de deux à une seule piste. On se demande par qui ils sont payés...

Extraits de la déclaration des syndicats CGT-Vinci contre le projet d’aéroport de NDDL

le 31 mars 2016 | PAR Pat de Botul
« Cette déclaration a fait l’unanimité de nos syndicats qui se sont exprimés à son sujet, au terme d’un processus de consultation interne et de rencontres avec les opposants au projet ». La déclaration se termine par un paragraphe intéressant à notre sens, car il dépasse le corporatisme de beaucoup de syndicats : « Nous voulons travailler sur des projets dont nous puissions être fiers pour leur utilité sociétale. Nous nous voulons fidèles à la tradition du syndicalisme CGT de contrôle et de réflexion sur la production dans nos industries de la construction et du transport. Notre boussole reste ainsi l’utilité de la production, l’aménagement de nos territoires, le bien-être des salariés qui les font vivre et la stabilité de nos emplois : le véritable sens du mot progrès ». Dommage que la section CGT-Vinci ne soit qu’une section de la CGT !..

Le poète a dit la vérité...

le 26 mars 2016 | PAR Pat de Botul
Des militants ont organisé une action symbolique en soutien aux paysans de NDDL menacés d’expulsion, en commençant à murer la permanence du PS à Villeurbanne (Rhône). Ils en ont été empêché par les flics qui n’ont pas été longs à débarquer, certainement prévenus par des voisins délateurs. 13 personnes ont été embarquées (dont deux camarades de la FA) et ont subit des prises d’empreintes (certains ont refusé) et mise en garde-à-vue pour "dégradation de biens privés en réunion". Dix-neuf heures de GAV pour une dégradation "très" légère. Mais il ne faut pas oublier que le PS est au pouvoir, donc intouchable...

Rémi Fraisse : rebondissement juridique

le 26 mars 2016 | PAR Pat de Botul
Il a été prouvé par divers témoignages irréfutables que contrairement à ce qui avait été affirmé après l’accident, le militant écologiste et non-violent, Rémi Fraisse, tué en octobre 2014 sur le site du barrage de Sivens (Tarn) ne provoquait pas les gendarmes, mais au contraire leur demandait "d’arrêter" l’agression au moment où il a reçu une grenade qui l’a tué. C’est hélas un peu tard.

Ça fait peur !

le 23 février 2016 | PAR Pat de Botul
Le quotidien Le Figaro nous régale ce matin, sur son site Internet, avec un reportage exclusif dans la « jungle alternative de Notre-Dame-des-Landes » où « Punks, anarchistes, hippies sont plus nombreux que les écologistes radicaux à s’opposer au projet d’aéroport voulu par Jean-Marc Ayrault dans cette nouvelle cour des Miracles anticapitaliste » !.. S’ensuit ensuite, l’enquête sur le terrain d’un journaliste "très courageux" déguisé en punk pour l’occasion qui décrit avec force détails horrifiés les bâtiment délabrés, les occupants - dont certains sortent tout juste de prison - à tête de drogués et alcoolisés en permanence, etc.. De quoi faire frémir dans les chaumières. Mieux que le grand méchant loup.

Referendum

le 22 février 2016 | PAR Pat de Botul
La ministre de l’Environnement souhaite élargir le referendum sur le projet d’aéroport à Notre-Dame-des-Landes à un périmètre dépassant les frontières de la Loire-Atlantique, département de son implantation. Un referendum pour quoi faire, puisque la réponse est claire : c’est NON !

Comme des truies qui doutent

le 14 février 2016 | PAR Pat de Botul
Après l’annonce par François Hollande d’un référendum sur la réalisation de l’aéroport de Notre-Dame-des-Landes, personne ne semble baigner dans l’euphorie. Qu’ils soient opposés ou partisans, les futurs "référendés" expriment des réserves quand au processus, au périmètre, à la question, à la date et enfin, à la faisabilité de la chose... C’est donc plutôt mal barré !

Avec de l’argent...

le 6 février 2016 | PAR Pat de Botul
La région Pays-de-la-Loire s’offre une campagne de pub à 6 000 € pour exiger l’évacuation de la ZAD de Notre-Dame-des-Landes. Dans les quotidiens Le Courrier de l’Ouest, Le Maine libre, Presse-Océan et Ouest-France, on peut lire aujourd’hui : "Exigeons l’évacuation de la ZAD". Cette campagne financée par la région fait suite à une pétition hébergée sur le site de la collectivité territoriale regroupant soi-disant 7 000 signatures et demandant "le retour de l’État de droit à Notre-Dame-des-Landes", "la protection des riverains contre les agissements des zadistes" et "l’évacuation de la ZAD en application de la loi et des décisions de justice". Ces journaux se sont empressés de publier cette pub juteuse, sans cas de conscience puisqu’il s’agit d’une publicité. Comme quoi en payant, on obtient ce qu’on veut !...