Littérature > Le menteur d’histoire
Littérature
par Sylvain Boulouque le 17 janvier 2022

Le menteur d’histoire

Lien permanent : https://monde-libertaire.net/index.php?articlen=6169



Dans ce bref essai, l’historien Laurent Joly remet les pendules à l’heure à propos du nouveau chef de fil de l’extrême droite en montrant comment il manipule les faits et les vérités historiques avec un objectif unique de les utiliser pour en faire un outil de combat au service du nationalisme ethnique.

En quatre chapitres, l’auteur replace l’auteur du Figaro dans les différentes familles historiques de l’extrême droite française prônant depuis Maurice Barrès, Édouard Drumont et Charles Maurras, les figures tutélaires des droites nationalistes, qui ont fusionné les différentes familles du fascisme à la française. Même si elle introduisait une complexité supplémentaire, l’auteur aurait pu ajouter que le petit reporter politicien s’inspire également de l’extrême droite sioniste aux relents racialiste et fascisant, comme les partis Lehi et du Kach.

La lecture des événements l’inscrit uniquement à le situer dans un débat franco -français. L’objectif de Zemmour est d’unifier les droites. Pour ce faire, il doit imposer une contre vérité historique en réécrivant le récit des années sombres. Il reprend le thème utilisé par les collabos lors de leur procès pour intelligence avec l’ennemi en 1944 -1945, la théorie du bouclier (Pétain) et de l’épée (De Gaulle) en négligeant un point central : le second avait été condamné mort par contumace par le premier en 1940. Zemmour, gêné aux entournures par cette posture, utilise un deuxième argument tout aussi mensonger sur le plan historique : Vichy aurait protégé les Juifs français en abandonnant les Juifs étrangers à l’extermination. Outre, l’abjection morale de tenir un tel raisonnement, il est historiquement faux. Laurent Joly rappelle comment les historiens ont montré depuis les lendemains de la Seconde Guerre mondiale que Pétain et Laval ont aussi fait livrer intentionnellement des Juifs français à l’occupant. Cette construction est intentionnelle :remettre en cause le travail de l’historien américain Robert Paxton, qui le premier l’a montré. Zemmour utilise les schémas traditionnels de l’extrême droite dénonçant l’Amérique, symbole du cosmopolitisme, et se plaçant le pays dans une posture victimaire subissant l’étranger.

Reste une question comment se débarrasser de l’histrion, Joly prône le travail historique, on pourrait en ajouter d’autres…

Sylvain Boulouque


La falsification de l’histoire, Éric Zemmour, l’extrême droite vichy et les Juifs; Laurent Joly. Grasset, 2022 136 p. 12 €

PAR : Sylvain Boulouque
SES ARTICLES RÉCENTS :
Rêveur d’anarchie…
Femmes de l’extrème droite
Vox populiste
BD r’portage
Общая положительная оценка, товарищ Жорж ?
Flora Tristan, aventurière de l’émancipation
Se rappeler de Michel Morphy
Soyons féroces avec les bouffeurs d’hostie
Au travail !
Emma
Emile
Portraits de staliniens
La mémoire d’un vaincu ?
Les filles du Kurdistan Une révolution féministe
Joe Hill
Terreur d’État en URSS
Francisco Ferrer, assassiné par l’Église avec la complicité de l’État
Le coin-lecture du 15 mars
Réagir à cet article
Écrire un commentaire ...
Poster le commentaire
Annuler

1

le 20 janvier 2022 06:39:29 par Luisa

- Persona non grata -
Zemmour n’est pas le bienvenu !

- En France : À l’unanimité, des plus hautes instances juives de France [religieuses et non religieuses, de gauche comme de droite], en passant par les médias [Radio Shalom, RCJ, presse, etc …] ont TOUS lancé un appel :
- « PAS UNE VOIX JUIVE ! » pour le potentiel candidat Zemmour.

Les multiples déclarations de Zemmour ont profondément choqué, en voici quelques-unes :
l’affaire Dreyfus, Vichy, Pétain où la rafle du Vel’d’Hiv, les lois mémorielles qu’il souhaite abolir, dont la loi Gayssot, qui réprime le délit de négationnisme , Arié et Gabriel Sandler, 6 ans et 3 ans, Myriam Monsonegro 8 ans, assassinés en 2012, pour lesquels il a dit qu’ils « sont étrangers avant tout et voulaient le rester par-delà la mort » parce qu’inhumés en Israël, « ils n’appartiennent pas à la France » [CNews], etc ….

- En Israël : Tout au long de sa carrière de journaliste, Zemmour ne s’est que TRÈS PEU exprimé sur Israël. Et par ailleurs, il n’a pas la double nationalité.
À mon avis, il lui est beaucoup plus facile de se déplacer de ville en ville en France, que de marcher tranquillement sur 100 mètres dans une rue de Tél Aviv !
La Mémoire et l’Histoire des Ashkénazes ne sont pas les mêmes que la sienne : - « tous les jours mes parents se lamentaient de ne plus être en Algérie » ( sic ). Le cas Zemmour, petit séfarade de famille Berbère très modeste, mérite de rappeler que la revanche sociale engendre trop souvent des hommes et des femmes d’une brutalité extrêmement dangereuse !
Zemmour n’est pas le bienvenu ni en France ni en Israël !

2

le 20 janvier 2022 08:52:56 par Luisa

- le 20 janvier 2006 -
Il y a exactement 16 ans aujourd’hui, mademoiselle Sorour Arbabzadeh [Iranienne] , a piégé Ilan Halimi, enlevé dans la région parisienne, puis séquestré et torturé à mort par un groupe d’une vingtaine de personnes ( dont deux mineurs ) se faisant appeler le « gang des barbares », car selon eux, Ilan Halimi, employé comme vendeur, était sensé être « riche parce que juif » !!
- Voilà où mènent l’antisémitisme et le racisme si on n’y prend garde !