Littérature > Page d’histoire (15)
Littérature
par Sylvain Boulouque le 13 mars 2023

Page d’histoire (15)

Lien permanent : https://monde-libertaire.net/index.php?articlen=7101

Le destin des collabos ordinaires…



Deux ouvrages reviennent sur les trajectoires de militants d’extrême-droite ou passés à l’extrême droite à la faveur de la collaboration.




Dans la réédition d’un ouvrage passionnant, complété pour la présente édition, Laurent Joly revient sur l’itinéraire d’un antisémite ordinaire, Louis Darquier.
Né en 1897, ce fils de médecin ne baigne pas dans un milieu réactionnaire. Le père est élu radical. Il devient militant d’extrême droite par choix au milieu des années 1930 après avoir abandonné ses études pour tenter de devenir écrivain, usurpant sa particule en se faisant passer pour le descendant d’une famille d’aristocrate.
Il se rallie au courant monarchiste peu avant le 6 février 1934. Il est blessé lors de l’émeute fasciste. Après l’Action française, il glisse vers les Jeunes patriotes avec lesquels il rompt les considérants comme trop modérés.
Il théorise un antisémitisme obsessionnel fondant le rassemblement antijuif qui se dote d’un organe, La France enchainée. Il prône un rapprochement immédiat avec l’Allemagne nazie, saluant par exemple les violences antisémites de la Nuit de Cristal en 1938. Ses saillies lors des séances du conseil municipal de Paris provoquent des interruptions répétées.
Démis de ses fonctions, il connait une forme de traversée du désert à laquelle Philippe Pétain met fin en 1942 en le nommant commissaire général aux questions juives après des demandes insistantes de la Gestapo. Pendant deux ans, il démultiplie les appels à la délation et au meurtre.
L’homme est attiré par le gain et finit par se désintéresser de ses fonctions, remplacé en 1944, il a amassé un pécule important qui lui permet de fuir en Espagne à la Libération. Il y vit sous une fausse identité sans être inquiété alors qu’il a été condamné à mort par contumace. Darquier est retrouvé en Espagne en 1978, où il vit jusqu’à sa mort en 1980, un journaliste l’interviewera lui permettant de justifier la politique nazie et surtout de nier la réalité de l’extermination des Juifs.

Le cas Darquier est loin d’être isolé, comme le montre Yves Poucher.




Plusieurs responsables du régime de Vichy n’ont cherché qu’une chose après avoir participé activement à la mise en place d’un ordre nouveau. À quitter le territoire pour sauver leur peau et continuer à justifier dans la clandestinité leur choix de la collaboration.
Yves Poucher présente une quinzaine de portraits de ces collabos ordinaires. Après avoir connus les ors de l’État français, ils prirent les chemins de l’exil.
La majeure partie d’entre eux a coulé une existence paisible dans des Châteaux en Espagne ou des résidences dorées de la dictature argentine, quelques-uns reprirent le chemin de la France quand les lois d’amnistie ont été votées.
Le pardon et l’oubli ayant permis à ces sbires ordinaires du fascisme de survivre sans rien renier.

Ce n’est pas sans un certain effroi que ces livres peuvent être lus.

Sylvain Boulouque

Le cas Darquier de Pellepoix - Antisémitisme et fascisme français 1934-1944
. Laurent Joly. Ed.Tallandier 2023 256 p. 21 €

L’exil des collabos 1944-1989. Yves Pourcher. Ed.Cerf 2023 330 p. 24 €




PAR : Sylvain Boulouque
SES ARTICLES RÉCENTS :
PAGES D’HISTOIRE N°48
PAGES D’HISTOIRE N°47
PAGES D’HISTOIRE N°46
PAGES D’HISTOIRE N°45
PAGES D’HISTOIRE N°44
PAGES D’HISTOIRE N°43
PAGES D’HISTOIRE N°42
PAGES D’HISTOIRE N°41
PAGES D’HISTOIRE N°40
PAGES D’HISTOIRE N°39
PAGES D’HISTOIRE N°38
PAGES D’HISTOIRE N°37
PAGES D’HISTOIRE N°36
PAGES D’HISTOIRE N°35
PAGES D’HISTOIRE N°34
PAGES D’HISTOIRE N°33
PAGE D’HISTOIRE N°32
PAGE D’HISTOIRE N°31
Page d’histoire n° 30
Page d’histoire n° 28
page d’histoire n°29
page d’histoire n°27. Ou presque...
Page d’histoire n°25
page d’histoire n°24
Polar d’histoire (23)
Page d’histoire (22)
Page d’histoire (21)
Page d’histoire (20)
Page d’histoire (19)
Page d’histoire (18)
Page d’histoire (17)
Page d’histoire (16)
Page d’histoire (14)
Page d’histoire (13)
Page d’histoire (12)
Page d’histoire (11)
Page d’histoire (10)
Page d’histoire (9)
Page d’histoire (8)
Page d’histoire (7)
Histoire d’affiches
Page d’histoire (6)
Page d’histoire (5)
Pages d’histoire (4)
A jamais gravés
Ce vieux Nouveau monde...
Pages d’histoire (3)
Pages d’histoire (2)
Pages d’histoire
Les voix de leurs maîtres
Amour, anarchie …
Marqueuse d’histoires
Voyage au coeur de la propagande
A propos de Perón
Une double proposition de lecture
Deux livres
Rédac sur les réacs
Vous me trouverez bien un complot ?
C’est dans la rue...
Des nouvelles de Debord
Une autre vision sur la Russie et l’URSS
Le refus de Camus
Rêveur d’anarchie…
Femmes de l’extrème droite
Vox populiste
BD r’portage
Общая положительная оценка, товарищ Жорж ?
Le menteur d’histoire
Flora Tristan, aventurière de l’émancipation
Se rappeler de Michel Morphy
Soyons féroces avec les bouffeurs d’hostie
Au travail !
Emma
Emile
Portraits de staliniens
La mémoire d’un vaincu ?
Les filles du Kurdistan Une révolution féministe
Joe Hill
Terreur d’État en URSS
Francisco Ferrer, assassiné par l’Église avec la complicité de l’État
Le coin-lecture du 15 mars
Réagir à cet article
Écrire un commentaire ...
Poster le commentaire
Annuler