Littérature > Le refus de Camus
Littérature
par Sylvain Boulouque le 31 mai 2022

Le refus de Camus

Lien permanent : https://monde-libertaire.net/index.php?articlen=6533



L’auteur se propose de retracer le rapport complexe et discuté de Camus à l’Algérie.
Il rappelle que les premiers articles de Camus sur l’Algérie remonte à l’avant guerre dans lequel il dénonce contre la misère que subissent les Algériens en raison du système colonial.
Misère en Kabylie est une condamnation sans appel du colonialisme. Malgré cela Camus aime le lieu où il est né. Lorsque éclate l’insurrection, elle entraine chez l’auteur de Noces un déchirement, autant lié à sa détestation de la violence qu’à son espoir de trouver une fraternisation entre les peuples. L’hydre totalisante que représente le FLN autant que l’intransigeance des colons la rendent impossible.
Sommé de choisir, il refuse ce qui est à l’origine du malentendu.

Trois aspects gâchent réellement la lecture.
D’abord les jugements de valeurs permanents sur les travaux de tel ou tel spécialiste de la guerre d’Algérie d’autant qu’en dehors des ouvrages pas une archive n’est citée.
Ensuite, le refus de considérer que le colonialisme a été comme l’a souligné Hannah Arendt une des origines du totalitarisme.
Enfin, l’auteur n’a pas pris en compte la relation de Camus avec les syndicalistes révolutionnaires, on ne trouve pas par exemple mention de l’appel de Camus paru en 1957 dans la Révolution prolétarienne puis dans le Monde libertaire dénonçant le FLN comme un parti totalitaire. Il explique aussi en grande partie, non pas le malentendu, mais le refus de choisir.

Sylvain Boulouque

Albert Vircondelet. Albert Camus et la guerre d’Algérie. Histoire d’un malentendu. Éditions du Rocher 2022 19,9 € 304 p.
PAR : Sylvain Boulouque
SES ARTICLES RÉCENTS :
C’est dans la rue...
Des nouvelles de Debord
Une autre vision sur la Russie et l’URSS
Rêveur d’anarchie…
Femmes de l’extrème droite
Vox populiste
BD r’portage
Общая положительная оценка, товарищ Жорж ?
Le menteur d’histoire
Flora Tristan, aventurière de l’émancipation
Se rappeler de Michel Morphy
Soyons féroces avec les bouffeurs d’hostie
Au travail !
Emma
Emile
Portraits de staliniens
La mémoire d’un vaincu ?
Les filles du Kurdistan Une révolution féministe
Joe Hill
Terreur d’État en URSS
Francisco Ferrer, assassiné par l’Église avec la complicité de l’État
Le coin-lecture du 15 mars
Réagir à cet article
Écrire un commentaire ...
Poster le commentaire
Annuler