Littérature > PAGES D’HISTOIRE N°50
Littérature
par Sylvain Boulouque le 10 mars 2024

PAGES D’HISTOIRE N°50

Lien permanent : https://monde-libertaire.net/index.php?articlen=7736


Un dernier pogo pour la route

Un colloque à la BNF (1), une exposition dans ce même lieu à la Galerie des donateurs suite aux legs réalisés par Masto et Fanxoa (2) , le saxophoniste-manager et le chanteur des Béru, plusieurs livres et une bande dessinée. Il ne s’agit pas d’un enterrement de première classe puisque l’épisode s’est clos, mais de raconter l’histoire du rock alternatif et du punk dans la France de la fin des années 1970 et 1980.




La bande dessinée proposée est une excellente entrée en matière, préfacée par Loran l’ancien chanteur des Béru, devenu celui des Ramoneurs des menhirs. Elle remet en perspective et laisse une grande place aux témoignages des protagonistes de cette épopée musicale et politique. Le dessin est simple et efficace. Les auteurs reprennent les grandes phases du mouvement. Le punk rock à la française est né à la fin des années 1970, pour parti importé grâce à la vague musicale anglaise – les Sex Pistol et Clash, en étant les têtes de gondole. Il s’adapte à la réalité locale, dans laquelle se mêle un peu de provocation et surtout beaucoup de politique. Le mouvement naît principalement dans les squats et est influencé par les idées libertaires. Une multitude de groupes fleurit : les Lucrate Milk, Oth, La Souris déglinguée, Oberkampf,… la liste n’est pas exhaustive. Certains comme la souris ne sont pas trop regardant sur leur public, quelques fascistes viennent semer la terreur au milieu des crêtes… Jusqu’au moment où le mouvement se cristallise dans un groupe qui impulse une nouvelle façon de jouer dans les salles. Initialement, les béruriers donnaient leur dernier concert. Le noir accolé était un signe de deuil. En fait, ce fut le premier d’une longue série. Deux temps marquent cette histoire. D’abord, les années de décollage 1984 début 1986, où ils demeurent imprégnés de désespoir. Puis, l’appel à la révolte des années 1986-1989 où ils multiplient les concerts, souvent en soutien à des causes fortement marquées par le mouvement libertaire : soutien aux insoumis, lutte contre les violences policières et antifascisme. C’était le temps des luttes joyeuses, de la fête et de la musique. Des concerts carnavalesques où se mêlent messages forts et amusements sont de moments suspendus dans lesquels plusieurs milliers de personnes peuvent reprendre des cris de ralliements d’une « jeunesse qui emmerde le front national » jusqu’à la « makhnovitchna ». Dans leur sillage d’autres groupes émergent : les wanpas, les garçons bouchers ou les Ludwig von 88, là encore la liste est loin d’être exhaustive.
Mais, pour certains se pose la question du succès, les uns signent dans les grandes industries du disque, les autres voulant promouvoir une véritable contre-société poursuivent avec des labels alternatifs. Comme un au revoir, les Béru se dissolvent après trois jours de concerts à l’Olympia en novembre 1989. Le rock libre et indépendant n’est pas mort, mais il a changé de forme.
Cette belle bande dessinée en retrace très habilement les premiers temps.

Sylvain Boulouque

Vivre libre ou mourir
Arnaud Le Goëfflec
Nicolas Moog
Glénat
2024 176 p. 22,50 €


(1). Le colloque a paru sous le titre Bérurier Noir (sous la direction de Benoît Cailmail, Luc Robene et Solveig Serre) Riveneuve, 2023, 246 p. 25 €. L’auteur de ces lignes y a participé.
(2) Elle est ouverte jusqu’au 28 avril 2024.

PAR : Sylvain Boulouque
SES ARTICLES RÉCENTS :
PAGES D’HISTOIRE N°55
PAGES D’HISTOIRE N°54
PAGES D’HISTOIRE N°53
PAGES D’HISTOIRE N°52
PAGES D’HISTOIRE N°51
PAGES D’HISTOIRE N°49
PAGES D’HISTOIRE N°48
PAGES D’HISTOIRE N°47
PAGES D’HISTOIRE N°46
PAGES D’HISTOIRE N°45
PAGES D’HISTOIRE N°44
PAGES D’HISTOIRE N°43
PAGES D’HISTOIRE N°42
PAGES D’HISTOIRE N°41
PAGES D’HISTOIRE N°40
PAGES D’HISTOIRE N°39
PAGES D’HISTOIRE N°38
PAGES D’HISTOIRE N°37
PAGES D’HISTOIRE N°36
PAGES D’HISTOIRE N°35
PAGES D’HISTOIRE N°34
PAGES D’HISTOIRE N°33
PAGE D’HISTOIRE N°32
PAGE D’HISTOIRE N°31
Page d’histoire n° 30
Page d’histoire n° 28
page d’histoire n°29
page d’histoire n°27. Ou presque...
Page d’histoire n°25
page d’histoire n°24
Polar d’histoire (23)
Page d’histoire (22)
Page d’histoire (21)
Page d’histoire (20)
Page d’histoire (19)
Page d’histoire (18)
Page d’histoire (17)
Page d’histoire (16)
Page d’histoire (15)
Page d’histoire (14)
Page d’histoire (13)
Page d’histoire (12)
Page d’histoire (11)
Page d’histoire (10)
Page d’histoire (9)
Page d’histoire (8)
Page d’histoire (7)
Histoire d’affiches
Page d’histoire (6)
Page d’histoire (5)
Pages d’histoire (4)
A jamais gravés
Ce vieux Nouveau monde...
Pages d’histoire (3)
Pages d’histoire (2)
Pages d’histoire
Les voix de leurs maîtres
Amour, anarchie …
Marqueuse d’histoires
Voyage au coeur de la propagande
A propos de Perón
Une double proposition de lecture
Deux livres
Rédac sur les réacs
Vous me trouverez bien un complot ?
C’est dans la rue...
Des nouvelles de Debord
Une autre vision sur la Russie et l’URSS
Le refus de Camus
Rêveur d’anarchie…
Femmes de l’extrème droite
Vox populiste
BD r’portage
Общая положительная оценка, товарищ Жорж ?
Le menteur d’histoire
Flora Tristan, aventurière de l’émancipation
Se rappeler de Michel Morphy
Soyons féroces avec les bouffeurs d’hostie
Au travail !
Emma
Emile
Portraits de staliniens
La mémoire d’un vaincu ?
Les filles du Kurdistan Une révolution féministe
Joe Hill
Terreur d’État en URSS
Francisco Ferrer, assassiné par l’Église avec la complicité de l’État
Le coin-lecture du 15 mars
Réagir à cet article
Écrire un commentaire ...
Poster le commentaire
Annuler

1

le 11 mars 2024 11:32:31 par C.MoA

Rectificatif première phrase sous l’image :
Loran ancien guitariste des Béru devenu celui des Ramoneurs de menhirs

2

le 15 mars 2024 18:11:59 par Despicht

Mdr !!! Boulouque ! Le gilet jaune !