Luttes syndicales > Personnel et résidents unis contre la privatisation de l’EHPAD
Luttes syndicales
par Jean-Jacques Chatelux le 9 janvier 2023

Personnel et résidents unis contre la privatisation de l’EHPAD

Lien permanent : https://monde-libertaire.net/index.php?articlen=6977




La lutte continue et se durcit à l’établissement d’hébergement pour les personnes âgées dépendantes (EPHAD) Los Ainats de Caunes Minervois dans l’Aude afin qu’il reste public.

Invoquant des difficultés financières insolubles, le maire a décidé, en octobre dernier, de céder l’établissement communal géré par le biais du Centre communal d’action sociale à l’USSAP (Union Sanitaire et Sociale pour l’Accompagnement et la Prévention).
L’argument financier de l’élu local ne semble pas très sérieux.

Petit rappel :
- Le Département, l’ARS et les familles des résidents financent l’établissement. 
- Quant à l’USSAP, certes cette union est à but non lucratif, mais elle gère tout de même un budget de 110 millions d’euros et emploie 1 700 personnes dans 60 établissements de l’Aude et des Pyrénées Orientales. 
- Le scandale d’Orpea et de Korian est encore dans les têtes. 
- Le personnel de l’EHPAD, les résidents et leurs familles sont dans l’inquiétude d’une privatisation qui ne dit pas son nom.

Alors tous ensemble ils s’organisent et se mobilisent.




Il faut dire que les dirigeants de l’USSAP sont des gestionnaires :
- Le personnel va perdre son statut de fonctionnaire territorial, puisqu’il serait transféré d’office au privé.
- Il va y avoir des turnovers incessants pour les agents alors que les résidents connaissent et apprécient le personnel. 
- Quant aux résidents, un établissement public ne recherche pas le profit, mais si l’USSAP était amenée à reprendre l’établissement, ce serait une augmentation du prix de la chambre avec une dégradation des soins. 

Le 26 octobre et le 15 décembre, lors de journées de grève de l’EPHAD, les agents et résidents de l’établissement s’étaient mobilisés.  Ils avaient manifesté ensemble jusqu’à la mairie. 
Une pétition a été remise aux élus.

Face à l’absence d’information, d’écoute, de dialogue : la FSU Territoriale a déposé un préavis de grève courant sur tout le mois de janvier.

Certes, la partie n’est pas gagnée mais, avec l’union entre le personnel et les résidents, elle semble bien engagée. 
Solidarité !

Jean-Jacques Chatelux
Groupe anarchiste Salvador Seguí
PAR : Jean-Jacques Chatelux
Groupe anarchiste Salvador Seguí
SES ARTICLES RÉCENTS :
Se loger n’est pas un crime, c’est un droit !
Assurance Chômage : Guerre au chômage, pas aux chômeurs.
retraites par répartition ou capitalisation
Halte à la fermeture des domiciles collectifs
Les retraités et les autres vers un autre demain.
Toujours à propos de retraite
L’Or gris : une réalité.
Mois de mars: les giboulées des mobilisations.
Réussite de la manifestation parisienne du social et médico-social.
Sous-traitance : sur-exploitation
La population et ses services publics
Barbecue contestataire
Soutien aux sans-papiers
La crise pour les uns, les milliards pour les autres !
La gauche, de moins en moins à gauche
Les JO approchent, les migrants sont « évacués »
Pendant le confinement le combat continue
Confinement ou pas la lutte se poursuit
Gouvernement cherche désespérément argent
Loi ELAN : un cadeau aux vautours de l’immobilier
Réagir à cet article
Écrire un commentaire ...
Poster le commentaire
Annuler