Luttes syndicales > Mois de mars: les giboulées des mobilisations.
Luttes syndicales
par Jean-Jacques Chatelux le 27 février 2022

Mois de mars: les giboulées des mobilisations.

Lien permanent : https://monde-libertaire.net/index.php?articlen=6280

La situation sociale (pouvoir d’achat, santé), commence à s’inscrire dans l’actualité avec les retraites le 2 décembre, l’Éducation nationale notamment le 13 janvier la manifestation Interpro du 27 janvier, les mouvements de lutte des soignants tout au long des mois de janvier et février.
Deux rapports dressent un triste bilan de la politique des gouvernements, notamment de Macron : celui d’Oxfam sur l’accroissement des inégalités et celui de la fondation Abbe Pierre sur le mal logement, sachant que le logement est le premier budget des familles modestes.
Le scandale ORPEA, qui concerne aussi maintenant KORIAN et d’autres groupes privés, met en évidence l’abandon de la loi « grand âge », le blocage de la construction d’ EHPAD publics qui laisse une part belle au développement du privé. Il apparaît bien que " les lois du marché " sont incompatibles" avec la notion de priorité à donner à la qualité de vie des résidents en EHPAD.
Pour toutes ces raisons, au mois de mars les luttes sociales, féministes, antiracistes vont être au premier plan.




Mardi 8 mars. Journée internationale de lutte pour le droit des femmes : Grève féministe.
A travail égal il n’y a toujours pas d’égalité salariale : 19% d’écart à égalité temps plein- 27% si on prend en compte le temps partiel
Les femmes sans-papiers et immigrées sont surexploitées
Les féminicides, les violences sexistes et sexuelles continuent
Au travail malgré les lois de l’OIT, bien souvent c’est la victime qui est sanctionnée.
Pour toutes ces raisons et bien d’autres, le 8 mars, les femmes revendiqueront, manifesteront et feront la grève féministe.

Jeudi 17 mars. Grève interprofessionnelle sur les salaires, pensions, minimas sociaux.
237 milliards de plus pour les 5 personnes les plus fortunées de France pendant la pandémie (rapport Oxfam).
Et pour nous, les premiers de corvée : pas d’augmentation du SMIC, pas de revalorisation du point d’indice dans la fonction publique, rien sur les pensions et des attaques contre les minima-sociaux.
Les luttes pour la défense du pouvoir d’achat continuent et doivent s’amplifier : En grève le 17 mars.

Samedi 19 mars. Manif nationale a Paris contre le racisme et les violences policières et pénitencières, coorganisée par la Campagne Antiracisme et Solidarité et le Réseau d’entraide Vérité et Justice (369 organisations locales et nationales ont signé l’appel).

Jeudi 24 mars. Manifestations dans les régions des retraité-es.
A ce jour, 28 manifestations sont organisées en régions mais d’autres peuvent s’y ajouter
Ils et elles revendiquent :
Augmentation des pensions, plus d’un million de retraites sont sous le seuil de pauvreté, 5 millions ont moins de 1000 euros
Défense des services publics qui s’éloignent : la Poste, les Transports, les hôpitaux de proximité, les Impôts : Internet n’est pas une solution - 30% n’y accèdent pas.
Défense de la Sécurité sociale. Arrêt des attaques contre ce service avec la création d’une 5e branche qui ne résout pas le problème de l’ autonomie des personnes âgées.
Le scandale des EHPAD.

Samedi 26 mars. Mobilisation pour le logement :
C’est la fin de la trêve hivernale et la reprise des expulsions locatives.
Un toit, c’est un droit!
Pourtant...
Se loger devient ruineux. La part du logement dans les dépenses des Français est passée de 11,5% en 1960 à 28, 5% en 2020, et même a 40% pour les 10% les plus pauvres.
Sur les 20 dernières années, la croissance des prix de l’immobilier a été de 154% alors que celle des revenus n’a été que de 18% déplore la Fondation Abbé Pierre dans son rapport annuel.
La France compte désormais 4,1millions de mal-logés, le nombre de sans-domicile (300 000) a doublé en 8 ans.
Personne à la rue, réquisition des logements vides !
C’est dans l’unité et la convergence de nos luttes que l’on va gagner !

Jean-Jacques Chatelux
Groupe anarchiste Salvador Seguí


PAR : Jean-Jacques Chatelux
Groupe anarchiste Salvador Seguí
SES ARTICLES RÉCENTS :
retraites par répartition ou capitalisation
Halte à la fermeture des domiciles collectifs
Les retraités et les autres vers un autre demain.
Toujours à propos de retraite
L’Or gris : une réalité.
Réussite de la manifestation parisienne du social et médico-social.
Sous-traitance : sur-exploitation
La population et ses services publics
Barbecue contestataire
Soutien aux sans-papiers
La crise pour les uns, les milliards pour les autres !
La gauche, de moins en moins à gauche
Les JO approchent, les migrants sont « évacués »
Pendant le confinement le combat continue
Confinement ou pas la lutte se poursuit
Gouvernement cherche désespérément argent
Loi ELAN : un cadeau aux vautours de l’immobilier
Réagir à cet article
Écrire un commentaire ...
Poster le commentaire
Annuler

1

le 27 février 2022 19:54:22 par Luisa

À l’heure où j’écris ces lignes, l’Europe, dont la France, et le monde entier, sont en « alerte nucléaire » …. Des millions de personnes sont déplacées, réfugiées …. Des bombardements à trois heures de Paris …. Une crise humanitaire sans précédent …. Des missiles nucléaires pour toute dissuasion ….. Des brigades internationales en préparation … etc ….

2

le 28 février 2022 09:32:34 par Luisa

Je vais vous parler du « 8 mars » parce que je connais bien ( … ).
On peut toujours dire ou crier qu’être une femme c’est être une victime, une aveugle et une paralytique ! Assurément, même la plus paumée des paumées pense le contraire !
La France du XXIème siècle ce n’est ni l’Afghanistan, ni le Mali, ni l’Iran.
Merci de mettre à jour vos connaissances car les temps ont changé. Et par sa pensée, l’anarchisme n’en serait que plus vivant que jamais !