Dans un sale État > Voyage en Absurdie
Dans un sale État
par Justhom le 19 avril 2021

Voyage en Absurdie

Lien permanent : https://monde-libertaire.net/index.php?articlen=5606

« L’État ne poursuit jamais qu’un seul but : limiter, enchaîner, assujettir l’individu, le subordonner à une généralité quelconque. »
Max Stirner, (L’Unique et sa propriété - 1845)




La pandémie due au Covid-19 permet de montrer à quel point le gouvernement n’est qu’une vulgaire caricature et chose plus inquiétante, il nous entraîne vers une dérive fascisante. Nous assistons à une concentration de tous les pouvoirs entre les mains d’un seul individu.
Du « JE» à « VOUS», en passant par « NOUS » c’est selon... car le bougre n’assume même pas ses décisions.
C’est, « je » décide. « Je » décide seul. « Vous » devez obéir, sinon gare à l’amende. La menace de la répression plane en permanence sur nos têtes. Comme les résultats escomptés ne sont pas à la hauteur et surtout qu’ils démontrent les erreurs, les errements du despote, c’est « Nous » ; il nous prend en otage alors que nous n’avons pas eu notre mot à dire concernant « SES » décisions. Il apparaît dans la petite lucarne lumineuse pour « nous » accuser d’être les responsables de « SON » incurie. Il nous accuse d’être carrément indisciplinés, de ne pas obéir à ses ordres. Seulement « SES » ordres ne sont guère lumineux ! Nous sommes en totale Absurdie !
Il suffit pour s’en rendre compte d’écouter les marionnettes politicardes qui défilent quotidiennement à la télévision pour nous seriner des mensonges. C’est toute honte bue qu’ils/elles jouent à Madame Soleil en nous prédisant des jours meilleurs, alors qu’elles/ils ne savent pas où ils en sont. Car, qu ’ils le veuillent ou non, le chef de guerre Macron a déclaré la guerre à un ennemi invisible et terriblement efficace dont il n’a pas les « armes » nécessaire pour lutter contre cette pandémie (cette guerre mondiale).
Ses bras armés ont beau s’agiter pour lui venir en aide, nous assistons à une véritable cacophonie. Ils ne peuvent justifier l’injustifiable et tentent de faire endosser les responsabilités au peuple.

Des intérêts de classe
Ce gouvernement et ceux qui l’ont précédé sont responsables. Ils ont fait des choix de classe. Ils ont démantelé le service public de la santé et aujourd’hui en pleine crise sanitaire, ils continuent de plus belle. Et maintenant, Macron le digne représentant des milliardaires veut nous faire endosser la responsabilité.
Mais, de la faillite des masques, aux ratés, aux manques récurrents de lits, de personnels soignants et de réanimateurs à la laborieuse campagne vaccinale... en passant par, y compris en pleine crise sanitaire, la suppression de lits, la non formation du personnel soignant et surtout le fait que le non recrutement de personnel fait que la situation sanitaire s’aggrave.
Messieurs et Mesdames les politicards vous avez failli, vous êtes responsables de plus de 100 000 morts causées par le Covid-19.
Comme en temps de guerre, tous ces morts passent par pertes et profits (des industriels, des laboratoires pharmaceutiques,) n’est-pas Monsieur le chef de guerre ? Qu’importe les pertes (les morts) pourvu que les profits s’accumulent coûte que coûte !
C’est votre logique mortifère, c’est pourquoi vous n’hésitez pas à mettre tout en œuvre pour soulager financièrement les entreprises, la santé des entreprises est prioritaire, celle des créateurs et créatrices de richesses, les travailleurs(es), est accessoire.
Cette crise sanitaire est révélatrice, elle montre qu’il ne peut y avoir de sauveur providentiel et que les beaux discours des prétendus sauveurs de l’humanité ne sont que vides de sincérité et attrape-couillons. Même bardés de diplômes, même élus(es) « démocratiquement » par la voie électorale (sic), même en imposant par la force leurs méthodes fascisantes de gouvernance, jamais ils/elles ne pourront décider à la place du peuple. Il faudra bien que ce verrou qui cadenasse l’expression du peuple et la possibilité d’agir « SAUTE». Afin que personne ne puisse décider à la place du peuple. Car l’histoire montre que tout individu qui accède au pouvoir en trompant les électeurs et les électrices, sous le prétexte de bien servir leurs intérêts n’hésitera pas, pour conserver ce pouvoir maudit, à employer la force, à emprisonner, à manipuler l’information, à ériger le mensonge en vérité pour maintenir le peuple sous sa domination.

Faire sauter le verrou !
Les outils existent : substituer le fédéralisme libertaire à l’État-nation. C’est-à-dire, faire en sorte que tous les membres de la société en libre association, selon leurs affinités, leurs volontés se fédèrent. Il s’agit de bâtir une société égalitaire et autogestionnaire, basée sur l’entraide et le principe de la coopération. Elle reposera sur la responsabilité des diverses composantes de la société. Cette société-là, sera sans exploitation économique, sans domination politique, sans rapport de soumission, donc sans hiérarchie .
Il s’agit de tout mettre en œuvre pour que personne ne décide à notre place et d’en finir avec l’Absurdie.

Justhom
PAR : Justhom
SES ARTICLES RÉCENTS :
Connaissez-vous Klaus Mann ?
Les religions et le capitalisme, même combat !
Vous avez dit CRISES ! ?
Alors que le Covid-19 continue ses ravages C’est la peste kaki qui nous menace…
Tu parles d’un bouclier social !
A défaut…
La langue bien pendue
Si Dieu est amour
Alors que la « mort » est à pied d’œuvre !
L’auguste d’en haut et les séraphiques d’en bas
La contagion des luttes est un impératif
Urgence sanitaire
Macron un intrigant
Qu’ils soient de droite ou de gauche, ils sont inféodés aux banquiers
Macron, le troisième larron
De chez Rothschild à la présidence de la République
D’où vient Macron ?
La banque Rothschild : un vivier de politiques
ancien article : De la démocratie capitaliste
L’esclavage a la peau dure
Les forçats du textile
Le service national universel, plus qu’un dérapage !
Le Service national, un projet loufoque !
La révolte de mai refleurira ! Cette révolte, sera-t-elle la bonne ?
L’Arc de triomphe
Ils font danser l’anse du panier !
L’État est une construction théorique
Supprimer les armées, c’est possible !
L’État est une construction théorique
Ode à la guerre
Banalisation du fascisme - Danger!
Réagir à cet article
Écrire un commentaire ...
Poster le commentaire
Annuler