Religions et autres mythes > Du rififi dans la multinationale Bon Dieu
Religions et autres mythes
par Justhom le 14 juin 2021

Du rififi dans la multinationale Bon Dieu

Lien permanent : https://monde-libertaire.net/index.php?articlen=5751

« Si je trouve le Dieu des chrétiens, je suis perdu : c’est un despote et comme tel, il est rempli d’idée de vengeance ; sa bible ne parle que de punition atroce. Je ne l’ai jamais aimé ; je n’ai même jamais voulu croire qu’on l’aimât sincèrement.»
Stendhal, Le rouge et le noir, 1830

Dans une circulaire du mois de mars dernier, François, le représentant de Dieu (l’absent) sur cette terre écrivait qu’il allait serrer les boulons financiers aux 4 000 employés laïcs du Saint-Siège en gelant toutes les primes d’ancienneté.




C’est la goutte d’eau qui a fait déborder le bénitier.

2000 des 4000 employés laïcs ont signé une lettre ouverte pour dénoncer les « traitements inégalitaires », « les privilèges » et « les objectifs mortifères » qui leur sont imposés par François.C’est un expert dans le domaine de la manipulation. Le boniment est sa seconde nature. Dame, il parle au nom de son Dieu alors, il en est tout « auréolé » sic ! C’est pourquoi, il se permet de rebatte en permanence des poncifs éculés et vieux comme son Église et sa religion dont, il se fait le prédicateur et l’apôtre fidèle.

Urbi et orbi

Non content d’exploiter les travailleurs, de faire du profit, François, ce patron est à la pointe de la lutte de classe. Certes, il pratique l’exploitation et comme cela ne suffit pas, il met en scène la crédulité des travailleurs avec la bénédiction « urbi et orbi » de son Dieu très peu miséricordieux mais surtout atrabilaire, pour que les pauvres crachent quelques centimes additionnels dans les bénitiers.
Il s’agit de faire tomber « un pognon de dingue » dans les coffre de la banque vaticane. Il faut bien que quelqu’un paie les pertes engendrées par les errements, les scandales financiers occasionnés par la spéculation, les placements hasardeux et blanchiment d’argent.
Et quoi de mieux que de se payer sur les travailleurs ! Pour renflouer les caisses de cet organisme de bienfaisance (sic) !
François, tu es pire que les patrons des multinationales, tu es un des leurs.

Les administrateurs (laïcs et cardinaux) de cette banque, les bien pensants, affublés de robes (rouge, blanche, ou noire) et de complets vestons ne disent pas la banque vaticane, mais l’institut pour les œuvres de religions (IOR), à qui l’on donnerait le bon Dieu sans confession, tant ils ont des gueules de victimes. Si on s’y laisse prendre on serait capable de leur verser une obole !

Il y a œuvres de religion et œuvres de religions

Cette oeuvre de religion n’est pas contrairement à ce que ces malfrats veulent bien nous faire croire. Elle gère 7 milliards d’euros et représente 15 000 clients répartis dans 112 pays. Comme quoi, la manne financière, ce pognon de dingue n’a pas de frontière et afflue en cascade dans les coffres de l’ IOR.
Le conseil d’administration de l’IOR est composé : d’une commission cardinalice au sein de laquelle siègent 5 cardinaux ;
d’un conseil de surintendance au sein duquel siègent 6 laïcs (chefs d’entreprises et financiers)
Le président de l’ IOR , depuis juillet 2014 est un financier français, Jean-Baptiste de Franssu,
Les œuvres de religions ne s’adressent pas aux plus démunis de la planète mais bien à cette faune de vampires qui ne sont surtout pas des philanthropes mais bien des spéculateurs.
Si les milliardaires et les actionnaires mettent de l’argent dans l’IOR, ce n’est pas par charité pour venir en aide aux pauvres, c’est bien pour faire en sorte qu’en retour les dividendes tombent dans leurs escarcelles.

Croix de fer croix de bois, si tu mens tu ira en enfer !

Le jésuite François aura beau psalmodier que : « l’église est pauvre et est au service des pauvres », il prêche dans le désert car, tous ses actes prouvent le contraire.
C’est sans doute pour cela que l’ IOR a investi 200 millions de dollars en 2014 dans 49 logements de luxe dans le quartier londonien de Chelsea, pour loger les pauvres !
Que lors de la journée mondiale des pauvres le 17 novembre 2019, François a insisté sur le fait que « les pauvres sont le trésor de l’Église » ! Là encore, le jésuite pratique la restriction mentale, il ment tout en disant la vérité.
Certes, les trois milliards de pauvres dans le monde en apportant leurs oboles, ne serait-ce que quelques euros ou dollars cela représentent plusieurs milliards. Oui, ils sont le trésor de l’église.

Tu as la solution François

Mais, bordel à queue, charrette à bras, sacré bordel de vierge enceinte, pourquoi, aller chercher dans la poche des plus pauvres l’argent pour renflouer les caisses de l’ IOR et verser des dividendes aux actionnaires, même si tu mens en disant qu’il n’y a pas de dividendes distribués aux actionnaires. Alors que tu as la solution, François.
Il suffit que tu invoques ton Dieu ou ton Jésus, les faiseurs de miracles et le tour est joué.
N’a-t-il pas multiplier les pains, changer l’eau en vin, permis les pêches miraculeuses... ! Alors pourquoi ne lui demandes-tu pas pour une fois de faire le bien et d’arroser copieusement tous les pauvres de la planète, d’une pluie permanente de dollars ou d’euros ?
Mais toi François, ce que tu fais c’est prier pour que les pauvres se multiplient car plus ils seront nombreux plus les retombées financières seront juteuses. Et pour les inciter à verser leur obole, tu leur fais miroiter le bonheur éternel, à condition qu’ils acceptent leur condition docilement et qu’ils t’obéissent religieusement. Car, plus ils seront malheureux en ce bas monde, plus ils seront heureux dans l’autre monde !
François, tu es un escroc, à la tête d’une entreprise mafieuse ! Tu mérite l’enfer et encore ce serait trop beau pour toi. Car, comme dit un de tes con/frère, le cardinal de Bernis :
« Je préfère le paradis pour son climat, mais l’enfer pour ses fréquentations. »










PAR : Justhom
Groupe de Rouen
SES ARTICLES RÉCENTS :
Justice patriarcale
Des ânes instruits
Quelle fumisterie, quelle hypocrisie et quelle insulte envers les peuples et surtout les femmes !
Le façonnage des cerveaux
Soeur Marie ou Valérie !
Connaissez-vous Klaus Mann ?
Voyage en Absurdie
Les religions et le capitalisme, même combat !
Vous avez dit CRISES ! ?
Alors que le Covid-19 continue ses ravages C’est la peste kaki qui nous menace…
Tu parles d’un bouclier social !
A défaut…
La langue bien pendue
Si Dieu est amour
Alors que la « mort » est à pied d’œuvre !
L’auguste d’en haut et les séraphiques d’en bas
La contagion des luttes est un impératif
Urgence sanitaire
Macron un intrigant
Qu’ils soient de droite ou de gauche, ils sont inféodés aux banquiers
Macron, le troisième larron
De chez Rothschild à la présidence de la République
D’où vient Macron ?
La banque Rothschild : un vivier de politiques
ancien article : De la démocratie capitaliste
L’esclavage a la peau dure
Les forçats du textile
Le service national universel, plus qu’un dérapage !
Le Service national, un projet loufoque !
La révolte de mai refleurira ! Cette révolte, sera-t-elle la bonne ?
L’Arc de triomphe
Ils font danser l’anse du panier !
L’État est une construction théorique
Supprimer les armées, c’est possible !
L’État est une construction théorique
Ode à la guerre
Banalisation du fascisme - Danger!
Réagir à cet article
Écrire un commentaire ...
Poster le commentaire
Annuler

1

le 14 juin 2021 20:41:08 par Luisa

L’église catholique compte environ un milliard de fidèles dans le monde. Elle est en diminution constante notamment en Europe [sauf en Pologne], en Amérique du Nord et en Australie.
En revanche, elle a de la concurrence bien prosélyte dans les domaines du paradis et de l’enfer !! Y a du boulot !!