Chroniques du temps réel > Julia
Chroniques du temps réel
par Céd. le 29 octobre 2022

Julia

Lien permanent : https://monde-libertaire.net/index.php?articlen=6822




Julia [Je vous aime"" class="notebdp">note]

Il y a des jours où l’on n’a plus d’essence dans le moteur
Sans que ce soit directement lié à la grève des raffineurs.
On verse des torrents de larmes sans raison apparente
Alors que la sécheresse envahit les terres environnantes.
On a mal aux os, aux jambes, on a même le cœur lourd
Loin de la légèreté affichée par ceux qui nous entourent.
On n’arrive plus à se faire à l’idée que l’on vit en étranger
A côté de personnes dont nous devrions être les familiers.
Le voisin de palier, la voisine en face de la porte cochère
Ne sont-ils rien d’autres que de dangereux phacochères ?
On cherche désespérément des marques de connivence
Et on bute sur des réflexes protecteurs d’auto-défense.
Le sourire que l’on esquisse ne suscite que la suspicion
Et les froncements de sourcils signalent la réprobation.
Alors on a mal aux os, aux jambes, on en perd les mots
Et ça cogne dans les viscères et ça vrille dans le cerveau.
Et on voudrait hurler « Putain ! On n’a qu’une seule vie.
Regarde-moi ! Parle-moi ! Je ne suis pas un malin génie. »
Mais le passant passe, et le suivant lui emboîte le pas
Et on reste sur le carreau, abasourdis et les bras en croix.
On finit par non-penser qu’on n’en verra jamais le bout
Et que la socialité a été remisée dans une boîte à clous.
Et ça empire de semaine en semaine, les jours passent
Et les expressions sur les visages peu à peu s’effacent.
Et après les expressions, ce sont les visages eux-mêmes
Qui se dissolvent dans un décor de messe de requiem.

On a affreusement mal aux os, aux jambes, on tangue
Big Brother n’a pas seulement imposé la novlangue.

Céd.
PAR : Céd.
SES ARTICLES RÉCENTS :
Bègles
Remue-ménage
Hypothyroïdie
Qu’il retourne à Saint-Affrique !
Vierges, cierges et concierges
Lois scientifiques et pratiques militaires
De l’église en général. Des cabinets en particulier
Mille nuances de sombre
Perfectible
Perfecto
Sobriété énergétique
God save the queen
La chute
Tueur de temps
Clochardologue
Au risque de vivre
Philosophie capitaliste
La véritable histoire de Jésus
Police Academy
Justice à deux vitesses
Bijouterie
Infractus
Fête de la musique
Insuffisant
Homo hospitalus
Ebranlement
Les enfants sont plus lucides que leurs parents
« Moi je dis qu’il existe une société secrète avec des ramifications dans le monde entier...
Idées glaires
Double-croche
Brise marine
Justice de France
Aix-en-Provence
Formation supérieure
Calcul
Vive la guerre !
Arts plastiques
Halloween parade
Exégèses
Souvenirs d’enfance
Les spectacles de l’opéra conique
Dépliant touristique
Retour
Potage de saison
A la fête de l’humain…
La pêche à la mouette
Vacances
Avis du conseil de l’ordre des médecins
Exit
Bourru philosophe
De guerre lasse
Pour toi, mon amour
Du mariage en général et des mariés en particulier
Dans quel monde vivrait-on ?
Faux-ami
CBD
Les feux de l’amour
Au Danemark
Jonathan Vian
Il y a…
Casse-tête olympique
Décalcomanie
Décalé
Home Sweet Home
Sports en berne
Au fil des âges et du temps qui passe…
Souvenirs de vacances
Sonnez !
Paedophilia
Œufs en folie
Le couvre-feu des chefs
Désinfection
Échappée belle
Histoire naturelle
Considérations logiques
Nostalgie quand tu nous tiens…
L’étendard sanglant est levé
Sagesse antique
Extrême droiture
Simple conclusion
Modes & Travaux
Triste sort
Réponse du député de la 1ère Souscription de la Somme d’Argent, François Rupin.
Apprentis dictateurs
Agatha christique
HP
Quai de la marine
Saint-Sylvestre
Braderie militaire
Homophonie
Une morale sympathique
Rockin’ the Republicans
Solidarité avec les petits dieux
Excursion printanière
Drôle de guerre
Mais voici la guerre
Omelette bien baveuse
EMC
Veuillez décliner votre identité !
Homo ça pince
Délit... Délit...
Ajustements langagiers
Penta garrulus glandarius
Corona mon amour
Cure
Macronie - Talibanie
Rude endormissement
Vivre et ne rien regretter
Boucs émissaires
Crépuscule
La Légion de l’horreur
Leçon de français
Défense de François Fillon
Déscolarisation
Hymne à la police
Réagir à cet article
Écrire un commentaire ...
Poster le commentaire
Annuler