Arts et Spectacles > Une table pour le brigadier
Arts et Spectacles
par Evelyne Trän le 12 septembre 2022

Une table pour le brigadier

Lien permanent : https://monde-libertaire.net/index.php?articlen=6727

SAIGON. Reprise exceptionnelle du spectacle de CAROLINE GUIELA NGUYEN Compagnie les Hommes Approximatifs -



Photo Jean-Louis Fernandez

Avec
CAROLINE ARROUAS, DAN ARTUS, ADELINE GUILLOT ou CÉCILE COUSTILLAC (en alternance), THI TRUC LY HUYNH, HOÀNG SON LÉ, ANNE-MARIE LY-CUONG, PHÚ HAU NGUYEN, PIERRIC PLATHIER ou MAURIN OLLÈS (en alternance), THI THANH THU TÔ, ANH TRAN NGHIA, HIEP TRAN NGHIA.

Texte : CAROLINE GUIELA NGUYEN avec l’ensemble de l’équipe artistique de la création.
en français et vietnamien, surtitré en français

2022 ! Que reste-il donc de la France au Vietnam de nos jours et du Vietnam pour la France aujourd’hui ? Vaste question vu que l’histoire entre le Vietnam et la France chevauche tout de même trois siècles du milieu du 19ème siècle au 21ème.


Les descendants des Vietnamiens qui ont débarqué en France par vagues successives :
- à l’époque de la colonisation pour servir de main d’œuvre dans les usines, ou les tranchées en tant que soldats ou ouvriers soldats pendant les 1ère et 2ème guerres mondiales,
- après le départ des Français en 1954 (Fin de la guerre d’Indochine 1946-1954) ,
- à la chute ou libération de SAIGON en 1975, depuis baptisée HO CHI MINH VILLE,
peuvent-ils imaginer qu’ils doivent leur présence dans ce beau pays la France, aux ambitions d’un certain Jules Ferry qui s’attacha à faire de l’Indochine le principal territoire de l’empire colonial français.
SAIGON fait partie de la colonie de la Cochinchine conquise en 1858. Les Vietnamiens qui ont vingt, quarante ou même soixante dix ans n’ont pas connu la réalité de la colonisation française. A vrai dire, leurs parents ou grands-parents qui ont souvent évoqué la douleur du déracinement, restaient peu diserts, probablement pour ne pas remuer les plaies.

C’est loin le Vietnam de la France, plus de 10000 km à vol d’oiseau. Mais aujourd’hui, il suffit d’un billet d’avion pour se soustraire à cette distance virtuelle.
L’histoire de quelques vietnamiens expatriés que nous conte le spectacle SAIGON couvre la période entre 1956 et 1996.
40 ans pendant lesquels pour cause de guerres et raisons politiques, des Vietnamiens n’ont pu retourner au pays. Beaucoup avaient quitté leur famille, une fiancée et les ponts ont été rompus sans espoir. Alors certains ont fondé de nouvelles familles en France et une génération d’eurasiens a vu le jour…

Les personnages se retrouvent tous au restaurant de Marie-Antoinette, une petite dame toute ronde toujours affairée, et grâce à l’idée lumineuse de Caroline GUIELA NGUYEN, ce restaurant tel un tapis volant circule entre Saigon et la rue Saint Antoine à Paris. « Trajet de larmes » dit-elle. Les tableaux sont extrêmement vivants, les dialogues, les réparties très simples. De toute évidence au-delà des paroles, ce sont les gestes, les visages, les mouvements des personnes, leurs intonations, qui intéressent la metteure en scène. Ceux qui ne comprennent pas le vietnamien peuvent avoir l’impression d’assister à un concert d’oiseaux, en étant réceptifs au seul bruit de la langue.
Le mélange des deux langues parlées, le Français et le Vietnamien est à lui seul évocateur du ressenti, du vécu des protagonistes.
Les comédiens jouent de façon si naturelle que le spectateur pourrait croire être lui-même dans un de ces restaurants vietnamiens à l’enseigne de SAIGON avec sa fameuse soupe Pho.
Et du coup, le Vietnam malgré ses 10.000 km de distance nous semble plus proche car nous devinons à travers tous ces visages au moins le bonheur du partage, des retrouvailles, en dépit du trajet des larmes…

Le 12 Septembre 2022
Evelyne Trân

Aux Gémeaux, Scène Nationale. Grand Théâtre, Petit Théâtre et Sceaux What
49, avenue Georges Clemenceau 92330 Sceaux
Du 12 au 16 Octobre 2022. Mercredi, Jeudi, Vendredi, samedi à 20 H, Dimanche à 17 H.
Durée 3 H 10 avec entracte




PAR : Evelyne Trän
SES ARTICLES RÉCENTS :
Le brigadier est amoureux
Le brigadier, un arbre mort. Ça fait réfléchir...
Le brigadier préfère les madeleines aux financiers
Pour le brigadier, pas de doute, l’incertitude est une valeur sûre. En principe...
Fa, ré, fa, ré joue le brigadier sur son clavier
Nouvelles de temps de guerre
Le nez rouge du brigadier
Le brigadier se voyait déjà...
Le massage n’est pas pour le brigadier
C’est les autres... dont le brigadier
Brigadier, aimez-vous Brahms ?... ou Sagan ?...
Dans le bistrot d’Alphonse, le brigadier paye un verre.
Le poète des rues
Le flûtiste et la colombe.
Le brigadier se "ballade" à Paris
Témoignage d’une passagère d’autobus
Le brigadier se met à table
le brigadier va piano
Quoi ! Quoi ! quoisse le brigadier fou.
Le brigadier qui ne dit mots, passant...
Le brigadier, festivalier en Avignon
Le brigadier se fait faire la lecture
REPAS DE SOUTIEN AU PROCES DE TRAN TO NGA
Un spectacle musical pour le brigadier
Mais de quoi as-tu l’air ?
Quand le brigadier "rewind" la dernière bande
Le Brigadier connait-il Nora ?
Le brigadier se souvient de ce temps-là
Marguerite et le brigadier
Belle rencontre pour le brigadier
La femme est l’avenir du brigadier
S’accompagnant d’un doigt ou quelques doigts le brigadier se clowne.
Assieds-toi, brigadier !
Le brigadier au chevet
Le brigadier et le sourire noir de Mémé
Ne Bruscon pas le brigadier...
Le nouveau brigadier
Brigadier, écoute... Elles te parlent...
AY Brigadier !
Le brigadier témoin de l’Histoire
Joséphine BAKER. Les dernières années. La renaissance d’une étoile.
Le brigadier nous dit qu’au milieu coule une frontière
Un livre : Correspondance avec la Mouette Anton TCHEKHOV et Lydia MIZINOVA
En hiver, le brigadier songe à une mouette en avril
Le Brigadier à perdre la raison
Le brigadier aux violons
Joséphine Baker racontée par un de ses enfants
Le brigadier et lui
Un brigadier slave
Le brigadier sur l’autre rive
Brigadier, un double !
Le brigadier, en attendant Antigone...
Agent orange : un film.
Le brigadier connaît la chanson
La passeggiata del brigadiere a Roma, città aperta
Conférence de soutien à Tran To Nga
Le brigadier a l’âme slave
Le soleil n’a pas encore disparu !
Des nouvelles du procès de Tran To Nga contre les fabricants de l’agent orange
Le brigadier en ce début d’octobre
Le brigadier rencontre Romain Gary
Le brigadier rencontre Camus
Le brigadier du temps perdu
La rentrée du brigadier
Exposition sur l’agent orange
Affect ou éthique?
Le vigile et la flûte traversière
Le brigadier a-t-il son pass ?...
Poupée en chiffons
Quand le brigadier rencontre Proudhon et Courbet
Bon anniversaire Francis Blanche !
Le brigadier toujours en Avignon
le brigadier festivalier
Le brigadier en Avignon
Le brigadier pour ce premier jour d’été
le brigadier de la mi-juin
Le brigadier frappe à la porte du ML
Ecoutez, c’est le brigadier...
Les voilà, Les trois coups du brigadier
Procès intenté par Madame TRAN To Nga à l’encontre de 14 firmes américaines.
L’agent orange-dioxine. Le tribunal d’Evry fait la sourde oreille
V’la le brigadier qui va reprendre du service
???? Cascade d’un poème ou quelle mouche te pique ????
L’agent orange-dioxine
Histoire d’un maillon faible
Vive les librairies d’occasion !
De Déborah Levy à George Orwell
Le printemps de la poésie
Les chants révolutionnaires d’EUGENE POTTIER (1816-1887)
Ma Chère Montagne
Ma terre empoisonnée de Tran To Nga
Les Grandes Traversées d’Helen JUREN
Brigadier même pas mort !
D’Anne Sylvestre à Camus
L’agent orange-dioxine : Résumé du procès qui a débuté ce 25 Janvier 2021 à Evry.
L’agent orange-dioxine
Passé, présent, futur
Pour qui vous prenez-vous ?
Bas les masques !
Les mots parlent d’eux mêmes
En attendant Godot... Isabelle Sprung.
Histoire de bus.
le brigadier tapera trois fois
Un biptyque
Elle
A propos de l’aquoibonisme
Bol d’air
Le théâtre de la vie
Double visite du brigadier
Une fantaisie du brigadier
le brigadier et la SORCIERE
Le brigadier néanmoins
Le retour du brigadier libertaire
Connaissiez-vous Henry Pessar ?
11e partie des entretiens à bâtons rompus de Patrick KIPPER
Liberté j’écris ton nom
Connaissez-vous Velibor Čolić ?
Le RAT-roseur Rat-rosé...
10e partie des entretiens à bâtons rompus de Patrick KIPPER
9e partie des entretiens à bâtons rompus de Patrick KIPPER
Mais ne dîtes pas n’importe quoi !
8e partie des entretiens à bâtons rompus de Patrick KIPPER
Fourmi humaine
Sans visage
7e partie des entretiens à bâtons rompus de Patrick KIPPER
Tous ces visages qui disent « ouf »
6e partie des entretiens à bâtons rompus de Patrick KIPPER
5e partie des entretiens à bâtons rompus de Patrick KIPPER
COVID 19 encore et encore
4e partie des entretiens à bâtons rompus de Patrick KIPPER
En relisant Baudelaire
3e partie des entretiens à bâtons rompus de Patrick KIPPER
Suite des entretiens à bâtons rompus de Patrick KIPPER
Qui se cache derrière son masque ?
CAMUS
Avoir ou ne pas avoir le coronavirus
Confidence de femme
Brigadier !
Candide, le brigadier ?
Le brigadier prend le Tramway, correspondance à Mouette
Et revoilà le brigadier !
L’essence d’un individu c’est son intimité
Le brigadier est de retour...
Je m’appelle Erik Satie, comme tout le monde
Et pendant ce temps Simone veille
Poètes ? Deux papiers...
A voir, deux spectacles au féminin
deux pièces (de théâtre) à visiter au 36, rue des Mathurins
du théâtre en ce début d’année : Saigon / Paris Aller Simple
aux vagues d’un poète
Spectacles de résistance à découvrir au théâtre
SPECTACLES AU FEMININ A LA MANUFACTURE DES ABBESSES
Nouveaux coups paisibles du brigadier : BERLIN 33
Au théâtre : POINTS DE NON-RETOUR. QUAIS DE SEINE
théâtre : l’analphabète
Au théâtre "Change me"
c’est encore du théâtre : Killing robots
Théâtre : QUAIS DE SEINE
théâtre : Et là-haut les oiseaux
Théâtre : TANT QU’IL Y AURA DES COQUELICOTS...
théâtre : l’ingénu de Voltaire
théâtre : Les témoins
Théâtre : un sac de billes
théâtre : Pour un oui ou pour un non
Les coups paisibles du brigadier. Chroniques théâtrales de septembre 2019
Au bord du trottoir
Histoire d’un poète
au poète orgueilleux
La brodeuse
Dans quel monde vivons-nous ?
Portrait d’hybride
Tout va bien
La lutte
Page 57
théâtre : Sang négrier
Théâtre : CROCODILES -L’HISTOIRE VRAIE D’UN JEUNE EN EXIL
Théâtre : Europa (Esperanza)
Théâtre : Léo et Lui
théâtre : THIAROYE - POINT DE NON RETOUR
"Pas pleurer"
Réagir à cet article
Écrire un commentaire ...
Poster le commentaire
Annuler