Dans un sale État > Une histoire de portraits
Dans un sale État
par Pierre Sommermeyer le 17 juin 2019

Une histoire de portraits

Lien permanent : https://monde-libertaire.net/index.php?articlen=4081

Voilà, lecteur, une drôle d’histoire. Il était une fois, un type ou peut être une dame, qui se promenait avec des amis dans la campagne. Vous savez ce que c’est, on marche, on s’arrête on cause, même parfois on discute politique. Cette fois ce petit groupe est passé devant une mairie. Pourquoi pas, mais pourquoi celle de Jassans-Riottier, dans l’Ain ?

Personnellement je ne sais pas où ce village de 6000 habitants se trouve. Donc pourquoi cette mairie et pas une autre ? il y en a quand même 36 000 en France. Eh bien celle-là était trop mignonne ! Donc nos cinq amis sont entrés et poliment ont demandé « pardon msieur-dame où est la salle du conseil ? » L’ayant trouvée ils y ont pénétré. A ce moment de mon histoire il faut quand même que je vous parle de ces six amis. Ils sont tous propres sur eux, comme on dit par chez moi. Il y a une prof de math, un retraité de la brigade régionale foncière, excusez du peu. Il y a aussi un maraicher bio, un divorcé avec trois enfants, une mère de famille honorable qui en a aussi 3 enfants et un cadre de la SNCF. Drôle d’assemblage, mais on ne choisit pas ses amis. Dans la salle du conseil, ils se sont tous extasiés devant un tableau qui était là. Pas un original, non ! Juste une copie, de qualité toute relative. Il faut peut-être ajouter que ces six-là n’ont pas une très grande culture picturale. Donc l’un ou l’une (je n’étais pas là) a dit aux autres, faudrait peut-être voir cela à la lumière du jour alors ils ont décroché ce portrait de mauvaise qualité et sont sorti dehors avec. En passant devant la secrétaire de mairie, ils lui ont, très poliment, dit « au revoir madame, on l’emmène faire un tour »! Il faut quand même préciser la valeur de ce portrait. La Documentation française, maison sérieuse s’il en est, en fourni autant que vous voulez au prix de 9€50 le format de 50 sur 70 cm. Celui que les cinq amis ont emportés avait un cadre qui devait valoir plus cher. On en trouve un, très beau, chez Leroy Merlin, au design sobre et élégant, pour 19€90. Donc le tout a une valeur de trente euros ! Cela fait un gain de six euros par personne, c’est pas sérieux ! Il vaut mieux rester couché ! Je n’étais pas là, mais je suis sûr que contents d’eux ils ont été boire un coup au troquet qui est en face de la mairie. Il semble que cela n’ait pas plu en haut lieu, c’est à dire dans la maison du type du portrait. Ce dernier a donc dépêché ses sbires qui ont rapidement arrêté ces six amis, les ont mis en garde à vue et pour certain ont pris leur ADN. Là, lecteur, tu te demandes ce que je raconte, si je n’ai pas un peu forcé sur le jaja. Tout Français un peu informé, et tu l’es, sait qu’au jour d’aujourd’hui la police est fort occupée à taper sur des types qui portent un gilet jaune ou à chasser des terroristes. Mais là pour trente euros, tu n’en reviens pas. Donc le mardi 28 mai au tribunal de Bourg en Bresse, dans l’Ain, il y avait foule pour voir juger ces voleurs. Nous allions enfin comprendre de quoi il s’agissait.





Ces six amis sont poursuivis pour vol en réunion et par ruse et pour cinq d’entre eux refus de se soumettre à un prélèvement ADN ! C’est ce que l’on appelle le casse du siècle ! Le maire de Jassans-Riottier, premier concerné, n’était pas là au moment du vol et ne demande pas d’argent. Il représente la secrétaire de mairie très choquée par ce vol. Quand le président du tribunal, s’adressant à un des inculpés lui demande s’il pensait sauver l’humanité en volant un portrait, on se dit que cette histoire est plus sérieuse qu’elle n’en a l’air.

En effet cette histoire s’est passé dans une dizaine d’endroits différents. Une organisation clandestine est à l’œuvre si on en croit le procureur qui déclare « Comment expliquez-vous qu’il y ait eu plusieurs actions partout en France ? Elle est menée par qui, cette campagne ? ».

Cette organisation a fait un grand nombre de communications qui ne sont pas arrivées aux oreilles de Monsieur le procureur. C’est triste ! Elle a un nom ANV-COP21 et un site https://anv-cop21.org/. Peut-être que le fait que les trois premières lettres signifient Action non-violente est trompeur. L’action directe non-violente, puis qu’il s’agit de cela, peut recouvrir une forme de guérilla politique, ciblée et efficace. Ces actions de décrochage des effigies de notre bien aimé roi le montrent. Un appel à décrocher125 portraits a été lancé. Ces « tableaux » ont vocation à se réunir à Biarritz lors du G7 qui aura lieu fin aout. Pour quelle efficacité diront certains ? C’est difficile à quantifier. Pour le savoir il faut se tourner vers le pouvoir qui lui a les moyens d’évaluer s’il y a danger. Il y a aujourd’hui 36 prévenus, avec gardes à vue pour la plupart, dix procès sont prévus, qui donneront à voir que le roi est nu. Pour quel risque, difficile aussi à savoir
concrètement. A Bourg en Bresse le proc a requis 2 000 euros d’amende pour cinq des prévenus : 1 000 euros pour le vol avec ruse en réunion et 1 000 euros pour le refus de prélèvement ADN, et 1 000 euros d’amende pour le sixième – vol avec ruse en réunion. Ce qui a retenu l’attention c’est le qualificatif de « ruse ». D’autre part Mr le président du tribunal, donne une définition de la désobéissance civile, puis qu’il s’agit aussi de cela, qui lui est tout à fait personnelle, elle doit être un refus pas un vol ! Ce à quoi un des inculpés lui réponds que ces tableaux seront rendus ! Résultat ils sont condamnés avec sursis à des amendes de 500€ pour cinq d’entre eux et 250 pour le dernier pour vol avec ruse… Le juge a refusé de reconnaître l’état de nécessité dans lequel ils ont agi ! Le procureur n’a pas été suivi. Les cinq prévenus qui étaient également poursuivis pour refus de prélèvement ADN ont en revanche été relaxés pour ce motif.

Tout cela n’empêche pas que les prochains procès sont déjà prévus. Ils auront lieu le 26 juin à Strasbourg, le 27 juin à Bonneville, le 2 septembre à Lyon, le 11 septembre à Paris, le 13 septembre à Orléans, le 9 octobre à Mulhouse, le 4 novembre à Grenoble, le 17 décembre à Saint-Etienne et le 12 février 2020 à Lyon.

Même si les membres de la FA n’y ont pas participé, peut-être serait-il utile qu’ils y assistent et qu’un message de sympathie soit envoyé.

Pierre Sommermeyer
(infos piquées sur Médiapart)

(NLDR : nous associons à cet article le message reçu du groupe de la Fédération anarchiste "Lamotte-Farinet 74" :

Un procès des décrocheurs de tronches macroniennes dans les mairies aura lieu à Bonneville (haute Savoie) le 27 juin à 10h. Ce procès pour blasphème "envers la république?" donnera lieu à une journée entière de mobilisation militante et festive de 10 à 18h.
Notre groupe y sera présent avec les compagnes et compagnons de la ferme collective "coloquinte-anartisanart". Si des camarades se promènent par là, ce serait très bien de s’y retrouver.
Il doit normalement se dérouler aussi un procès de gilets jaunes à Thonon pour "destruction de parcmètres juste mis hors service". ( Mais aujourd’hui, quand le fait de juste pisser sur un sens interdit est qualifié d’acte terroriste il y a grand risque pour elles et eux).... Nous essaierons donc d’être aussi présent.es sur ce procès qui malheureusement se déroulera en même temps que celui des décrocheurs.
Faut-il que j’écrive au ministre de la justice pour qu’il organise les procès de façon à ce que nous puissions apporter notre soutien à ces camarades sur deux zones relativement éloignées.....?
Jérôme (pour le groupe Lamotte-Farinet fa 74)
PAR : Pierre Sommermeyer
Individuel Strasbourg
SES ARTICLES RÉCENTS :
Discussions avec Rassinier
Discussions avec Rassinier
Ils ont voulu sortir Macron !
Anarchistes et juifs 1949-1950
Fétichisme et antiterrorisme
Objecteurs de conscience en Israël
Anarchistes et juifs. De la fin de la guerre à la création de l’Etat d’Israël
Juifs, peuple, État, des questions ?
Les fleurs jaunes des ronds-points
Le débat chez les anarchistes et leurs amis à propos de la Palestine entre les deux guerres
De l’affaire Audin et de quelques autres choses
L’anarchisme en Palestine entre les deux guerres
Israël, la victoire de Jabotinsky ?
Anarchistes et juifs entre les deux guerres
Anarchistes et juifs entre les deux guerres
Contingent rebelle, Patrick Schindler Editions (L’Echappée)
La Reine des neiges et les petites mains
Jean Genet : Traces d’ombres et de lumières (Aux Éditions libertaires)
En attendant la guerre...
Réagir à cet article
Écrire un commentaire ...
Poster le commentaire
Annuler