Musique > Les Grandes Traversées d’Helen JUREN
Musique
par Evelyne Trân le 22 février 2021

Les Grandes Traversées d’Helen JUREN

Lien permanent : https://monde-libertaire.net/index.php?articlen=5474



Musiciens :
Helen Juren : voix et choeurs
Thierry Le Pollès : guitares, synthé, choeurs. François Collombon : percussions et batterie, darbouka et karkabou, bodhran, cajon. Benjamin Body : basse, contrebasse. Awena Burgess et Sandrine Monlezun : choeurs. Cristobal Corbel : guitare flamenca. Crystel Galli : accordéon. Jonathan Dour : violon. Johanne Mathaly : violoncelle. Dramane Dembélé : flûte, Tama, n’goni. Ibrahim Keita : kora. Grégory Dargent : oud. Steven Moalic : glockenspiel et shaker, synthé, clap hand. Thomas Verovski : piano, synthé, sound design.
Direction artistique : Thierry Le Pollès et Steven Moalic
Arrangements : Mila Blum, François Collombon, Thierry Le Pollès, Steven Moalic
Enregistrement instruments : Steven Moalic / Studio itinérant Stiff Ker Moalic
Enregistrement voix : Thierry Le Pollès
Mixage : Thomas Verovski / Des Mesures Prod - Paris (75)
Mastering : Jeremy Henry / La Villa Mastering - Montreuil (93)

L’artiste n’est jamais plus lui-même que sur scène. Et je ne peux m’empêcher de penser à Helen Juren que j’ai applaudie à la Manufacture des chansons il y a quelques années.
En ce moment où nous nous voyons privés de spectacles, ne croyons pas que les artistes aient cessé de créer.
Bien au contraire, même s’ils ont été et sont encore contraints de travailler à l’ombre, ils bossent de plus belle.
En voici pour preuve, le nouvel album Folk Etnik « Les Grandes Traversées » sorti en Novembre 2020.

Accompagnée de 15 musiciens venus de la scène Word Music, Helen Juren réussit à réunir dans un même album les mélodies d’Afrique et d’Orient et la chanson française, en symbiose, sa voix étant en quelque sorte le fil rouge qui appelle, inspire, mouvemente des instruments aussi variés que la guitare, l’accordéon, le violon, le violoncelle, la flûte, la kora, le piano, l’oud etc.

Sa voix, elle me fait penser à celle qui hèle Baudelaire (Poème la Voix) :
Viens ! Oh ! Viens voyager dans les rêves,
Au-delà du possible, au-delà du connu !


Elle fait résonner la nature et l’on peut fort bien l’imaginer danser par-dessus les toits, les ponts, les rivières, les montagnes et la mer. Je peux le dire car je me suis laissé bercer par ses chansons dans le train Paris Nice, tandis que défilaient par monts et par vaux, les paysages que je croyais jaillir de sa voix même.

Et puis il y a les textes qui parlent d’amour, d’exil et de la femme :

"J’ai le sentiment que je suis née au moment des grandes traversées entre le voile et la nudité…entre amazone et femme libérée… entre le drame et la comédie…"

Helen Juren va à l’essentiel comme l’oiseau qui se pose sur l’arbre musicien et puis s’envole avec ce seul mot « Liberté » chanté en 42 langues.

Voilà un album qui rassérène les cœurs. Les mots chez Helen Juren ne sont jamais lourds. Il m’est arrivé de m’abstraire de leurs sens, captivée par la mélodie comme si le timbre de sa voix tantôt grave et mélancolique, tantôt clair et joyeux, suffisait à réveiller quelque souvenir enfoui où la douleur se mêle à joie, les larmes aux sourires.

Je l’écrivais en 2011 « Helen Juren a la mélancolie joyeuse, c’est toute sa force, son terroir, son horizon. ». Je persiste et je signe.

Désormais, c’est toute une équipe de musiciens qui l’accompagne dans cet album à découvrir absolument.

Eze, le 22 Février 2021
Evelyne Trân
.
L’album Les Grandes Traversées est disponible chez Inouïe Distribution : sur les plateformes de téléchargement (Apple Music, Itunes, Spotify, Deezer, Qobuz) et chez les disquaires en CD physique.

N. B : Helen Juren était l’invitée de l’émission DEUX SOUS DE SCENE le samedi 20 Février 2021 sur Radio Libertaire en podcast sur le site.
PAR : Evelyne Trân
SES ARTICLES RÉCENTS :
Quand le brigadier rencontre Proudhon et Courbet
Bon anniversaire Francis Blanche !
Le brigadier toujours en Avignon
le brigadier festivalier
Le brigadier en Avignon
Le brigadier pour ce premier jour d’été
le brigadier de la mi-juin
Le brigadier frappe à la porte du ML
Ecoutez, c’est le brigadier...
Les voilà, Les trois coups du brigadier
Procès intenté par Madame TRAN To Nga à l’encontre de 14 firmes américaines.
L’agent orange-dioxine. Le tribunal d’Evry fait la sourde oreille
V’la le brigadier qui va reprendre du service
???? Cascade d’un poème ou quelle mouche te pique ????
L’agent orange-dioxine
Histoire d’un maillon faible
Vive les librairies d’occasion !
De Déborah Levy à George Orwell
Le printemps de la poésie
Les chants révolutionnaires d’EUGENE POTTIER (1816-1887)
Ma Chère Montagne
Ma terre empoisonnée de Tran To Nga
Brigadier même pas mort !
D’Anne Sylvestre à Camus
L’agent orange-dioxine : Résumé du procès qui a débuté ce 25 Janvier 2021 à Evry.
L’agent orange-dioxine
Passé, présent, futur
Pour qui vous prenez-vous ?
Bas les masques !
Les mots parlent d’eux mêmes
En attendant Godot... Isabelle Sprung.
Histoire de bus.
le brigadier tapera trois fois
Un biptyque
Elle
A propos de l’aquoibonisme
Bol d’air
Le théâtre de la vie
Double visite du brigadier
Une fantaisie du brigadier
le brigadier et la SORCIERE
Le brigadier néanmoins
Le retour du brigadier libertaire
Connaissiez-vous Henry Pessar ?
11e partie des entretiens à bâtons rompus de Patrick KIPPER
Liberté j’écris ton nom
Connaissez-vous Velibor Čolić ?
Le RAT-roseur Rat-rosé...
10e partie des entretiens à bâtons rompus de Patrick KIPPER
9e partie des entretiens à bâtons rompus de Patrick KIPPER
Mais ne dîtes pas n’importe quoi !
8e partie des entretiens à bâtons rompus de Patrick KIPPER
Fourmi humaine
Sans visage
7e partie des entretiens à bâtons rompus de Patrick KIPPER
Tous ces visages qui disent « ouf »
6e partie des entretiens à bâtons rompus de Patrick KIPPER
5e partie des entretiens à bâtons rompus de Patrick KIPPER
COVID 19 encore et encore
4e partie des entretiens à bâtons rompus de Patrick KIPPER
En relisant Baudelaire
3e partie des entretiens à bâtons rompus de Patrick KIPPER
Suite des entretiens à bâtons rompus de Patrick KIPPER
Qui se cache derrière son masque ?
CAMUS
Avoir ou ne pas avoir le coronavirus
Confidence de femme
Brigadier !
Le brigadier prend le Tramway, correspondance à Mouette
Et revoilà le brigadier !
L’essence d’un individu c’est son intimité
Le brigadier est de retour...
Je m’appelle Erik Satie, comme tout le monde
Et pendant ce temps Simone veille
Poètes ? Deux papiers...
A voir, deux spectacles au féminin
deux pièces (de théâtre) à visiter au 36, rue des Mathurins
du théâtre en ce début d’année : Saigon / Paris Aller Simple
aux vagues d’un poète
Spectacles de résistance à découvrir au théâtre
SPECTACLES AU FEMININ A LA MANUFACTURE DES ABBESSES
Nouveaux coups paisibles du brigadier : BERLIN 33
Au théâtre : POINTS DE NON-RETOUR. QUAIS DE SEINE
théâtre : l’analphabète
Au théâtre "Change me"
c’est encore du théâtre : Killing robots
Théâtre : QUAIS DE SEINE
théâtre : Et là-haut les oiseaux
Théâtre : TANT QU’IL Y AURA DES COQUELICOTS...
théâtre : l’ingénu de Voltaire
théâtre : Les témoins
Théâtre : un sac de billes
théâtre : Pour un oui ou pour un non
Les coups paisibles du brigadier. Chroniques théâtrales de septembre 2019
Au bord du trottoir
Histoire d’un poète
au poète orgueilleux
La brodeuse
Dans quel monde vivons-nous ?
Portrait d’hybride
Tout va bien
La lutte
Page 57
théâtre : Sang négrier
Théâtre : CROCODILES -L’HISTOIRE VRAIE D’UN JEUNE EN EXIL
Théâtre : Europa (Esperanza)
Théâtre : Léo et Lui
théâtre : THIAROYE - POINT DE NON RETOUR
"Pas pleurer"
Réagir à cet article
Écrire un commentaire ...
Poster le commentaire
Annuler