Chroniques du temps réel > Fétichisme et antiterrorisme
Chroniques du temps réel
par Pierre Sommermeyer le 1 avril 2019

Fétichisme et antiterrorisme

Lien permanent : https://monde-libertaire.net/index.php?articlen=3948

Tous les ethnologues savent que dans les lieux où se passent les palabres, sous une forme ou une autre la figure du grand chef est présente. Parfois il arrive que des gens mal intentionnés se rebellent et décrochent ce portrait. Que font-ils avec est là toute la question ? Certains la brisent, d’autres la brûlent ou encore l’emmènent en procession.
C’est ce qui s’est passé dans un certain nombre d’endroits où ont lieu ces palabres. Cette expression de mécontentement, parce qu’il s’agit de cela, a pris un nom curieux : sortonsmacron. Cela se passe comme ça. Un petit groupe de gens, bien propres sur eux, entrent dans une pièce où il y a un portrait du chef, le décroche avec grande précaution et sortent avec. Ils ont pris des photos de cet acte, oh combien répréhensible !




Ces gens partent du principe que le chef ne voit pas les problèmes actuels. En prenant possession de sa représentation, ils pensent qu’en la faisant circuler à droite ou à gauche, le chef prendra enfin conscience de ce qui se passe. Les gens comme nous, sans foi ni loi savent que ce genre de simagrées ne riment à rien. Ce n’est pourtant pas l’avis du chef !
Il a dépêché ses agents les plus talentueux pour remettre les portraits en place et arrêter ces terroristes. Par ce qu’il s’agit bien de cela ! Ces petits groupes sèment la terreur. Si dans un de ces lieux le chef par son portrait n’est plus présent comment pourrait-il surveiller ses gens ? Arrivé à ce point du texte le lecteur ne peut que se demander dans quel pays retardé cela se passe-t-il ? Mais c’est en France, patrie universelle de tous les savoirs !
Interrogés, les acteurs de ces attentats terroristes prétendent qu’en « réquisitionnant les portraits présidentiels, et en laissant des murs vides à la place, ils dénoncent l’absence du gouvernement face au péril climatique et à l’urgence sociale ».
Ces gens sont arrêtés, perquisitionnés, gardés à vue. Ils seraient au nombre de 276 divisés en 20 groupes et auraient décroché 27 portraits.
Selon un média bien informé ce serait le BLAT qui devrait être en charge de ces arrestations. Il s’agit du Bureau de lutte antiterroriste. Selon un mail du directeur général de la gendarmerie nationale qui a fuité, les polices doivent « prendre attache avec le BLAT afin de déterminer les modalités à mettre en œuvre pour chercher la responsabilité morale de l’association ».
Pour rappel le rôle du BLAT est de coordonner au niveau national, l’action des unités ou services de gendarmerie impliqués dans la lutte contre le terrorisme, les extrémismes violents ou encore les atteintes à la sûreté de l’État. Il semblerait qu’une vingtaine de ces décrocheurs soient inculpés et devraient passer au tribunal.
Je vous livre ici le nom de l’organisation terroriste, elle s’appelle ANV-COP21.
Le lecteur curieux peut aller pour en savoir plus sur le site Reporterre

Pierre Sommermeyer
PAR : Pierre Sommermeyer
SES ARTICLES RÉCENTS :
Discussions avec Rassinier
Discussions avec Rassinier
Une histoire de portraits
Ils ont voulu sortir Macron !
Anarchistes et juifs 1949-1950
Objecteurs de conscience en Israël
Anarchistes et juifs. De la fin de la guerre à la création de l’Etat d’Israël
Juifs, peuple, État, des questions ?
Les fleurs jaunes des ronds-points
Le débat chez les anarchistes et leurs amis à propos de la Palestine entre les deux guerres
De l’affaire Audin et de quelques autres choses
L’anarchisme en Palestine entre les deux guerres
Israël, la victoire de Jabotinsky ?
Anarchistes et juifs entre les deux guerres
Anarchistes et juifs entre les deux guerres
Contingent rebelle, Patrick Schindler Editions (L’Echappée)
La Reine des neiges et les petites mains
Jean Genet : Traces d’ombres et de lumières (Aux Éditions libertaires)
En attendant la guerre...
Réagir à cet article
Écrire un commentaire ...
Poster le commentaire
Annuler