Histoire > L’histoire revisitée
Histoire
par Ramón Pino le 18 août 2022

L’histoire revisitée

Lien permanent : https://monde-libertaire.net/index.php?articlen=6675

Les mauvais coups arrivent souvent pendant l’été. Ainsi le Hors-série Figaro Histoire s’est fendu récemment d’une recension d’un livre qui fait polémique en Espagne : Les mythes de la guerre d’Espagne : 1936-1939.
Isabelle Schmitz, « journaliste » de ce supplément du Figaro a mis en ligne une vidéo dans laquelle elle dit tout le bien qu’elle pense de ce livre dû à la plume de « l’historien » Pio Moa qui revisite la mémoire historique concernant la guerre civile espagnole de 1936-39.

Enfin nous savons qui sont les responsables de cette guerre qui a fait des centaines de milliers de morts. Les militaires factieux avec à leur tête Franco qui se sont soulevés le 18 juillet 1936 contre la République ?
Que nenni ; les vrais responsables seraient les « rouges » et cette république issue des urnes en 1931 qui ne pouvaient apporter que le chaos. Du moins c’est la thèse de Pio Moa, historien auto-proclamé au parcours surprenant (quoique…) ; d’abord militant du Parti communiste d’Espagne, puis devenu maoïste au sein des GRAPO (Groupe de Résistance Antifasciste Premier Octobre), il a finalement « évolué » pour rejoindre le camp des ultra-conservateurs/libéraux spécialistes en négationnisme.




Ainsi donc d’après lui, Franco était un général qui ne se serait rallié au coup d’état qu’à contrecœur et dans le seul but d’éviter à l’Espagne chaos social et persécutions contre les religieux. Franco pacifiste en quelque sorte, sans doute comme Pétain protecteur des juifs, ou Hitler qui aurait simplement voulu concrétiser le rêve de Napoléon de construire une « grande Europe ». On n’est plus à une élucubration près, les négationnistes de tout poil ne reculent devant rien et peuvent voir leurs théories fumeuses reprises et diffusées par des médias tels ce « grand et indépendant » groupe de presse qu’est le Figaro.




C’est oublier un peu vite que cette seconde république espagnole est le résultat des urnes et non pas de massacres institutionnalisés comme ceux perpétrés par les militaires putschistes de 1936, activement aidés par les fascistes italiens de Mussolini et les nazis allemands de Hitler.
C’est oublier qu’après la victoire militaire de Franco en 1939, 500 000 républicains espagnols, civils ou soldats, ont dû prendre le chemin de l’exil vers la France, qu’en Espagne, pendant la dictature franquiste qui a suivi, des centaines de milliers de « rouges » ont été emprisonnés et/ou fusillés parce que « rouges » justement, les anarchistes ayant sans doute payé le plus lourd tribut à la « croisade national-catholique du généralissime Franco ».

On le sait, l’histoire est toujours écrite par les vainqueurs ; aujourd’hui leurs héritiers n’hésitent pas à déclarer que « Le coup d’état militaire du camp franquiste n’a été qu’une réaction de légitime défense face au chaos organisé par les forces de gauche dès 1931 ».

Dans son livre 1984, Orwell disait : « La guerre, c’est la paix. La liberté, c’est l’esclavage. L’ignorance, c’est la force ».
Aujourd’hui, avec Pio Moa et le Figaro Histoire on a droit à « Franco c’est le pacifisme ». La boucle est bouclée, et l’envie de gerber bien réelle.

Ramón Pino
Groupe anarchiste Salvador Seguí

Un p’tit plus (ndlr) 1970, un général, des générés...



PAR : Ramón Pino
Groupe anarchiste Salvador Seguí
SES ARTICLES RÉCENTS :
QUAND LES COMMUNISTES FLINGUAIENT LES ANARCHISTES
BRUITS DE BOTTES OUTRE-PYRÉNÉES
ÉTRANGES ÉTRANGERS
De la mémoire historique à la mémoire démocratique
Sous-traitance encore, maltraitance toujours
Levée du piquet de grève à Monoprix belleville
Travailleurs sans papiers en lutte
Hôtels : Les grèves se multiplient
Les retraités ne battront pas en retraite
Monoprix : Toujours en lutte
Victoire !
La précarité dans la rue
Certains ont la mémoire qui flanche
Les élections passent, l’exploitation demeure
Manif !
FRANCO EST MORT DANS SON LIT. BILLY AUSSI
JUST DO IT
SOUS-TRAITANCE = MALTRAITANCE
QUELQUES RÉFLEXIONS
Hôtel IBIS en grève
Secteur hôtelier : encore une victoire
UNITÉ OU RAVALEMENT DE FAÇADE
Anti-syndicalisme primaire
Casse-tête chinois en Espagne
anarcho-léninistes ( ?), anarcho-capitalistes (??), anarcho-collabos (!!)
MONOPRIX ST ANTOINE CONTRE LA REPRESSION SYNDICALE
Mort programmée de la distribution de la presse
La lutte de classe c’est ici
Retraités mais pas inactifs
Expulsions - inculpations
14-N : un pas en arrière, trois pas en avant
Eduardo Colombo (1929-2018)
Réagir à cet article
Écrire un commentaire ...
Poster le commentaire
Annuler

1

le 19 août 2022 08:50:14 par Ramón

Excellente chute et dernière photo publiée par le Comité de rédaction du Monde libertaire.