Sciences et technologies > Robocratie : abeilles
Sciences et technologies
par Hépha Istos le 4 janvier 2021

Robocratie : abeilles

Lien permanent : https://monde-libertaire.net/index.php?articlen=5353

Article extrait du Monde libertaire n°1820 de septembre 2020
Jeudi 6 Août : le ministère de l’Agriculture et de l’Alimentation annonce le retour des insecticides à base de néonicotinoïdes pour lutter contre la jaunisse des betteraves, une maladie transmise par un puceron. L’exécutif s’assied sur la loi la loi de 2016 qui interdit ces « tueurs d’abeilles » à compter du 1er septembre 2018.

La France est le premier pays producteur de sucre européen, et lorsque le très puissant lobby des betteraviers monte au créneau, Macron obéit. La Confédération des planteurs de betteraves s’est donc félicitée d’un retour au « bon sens agronomique. » On se pince…

Cet épisode qu’on nous présente comme une surprise était bien au contraire tout à fait prévisible. Les betteraviers et l’INRA – l’Institut de recherche agronomique national – connaissaient parfaitement les conséquences de la loi adoptée il y a déjà quatre ans. La conséquence, en vérité, c’est la fin d’un mode de culture extensive ultra-subventionné. Ce type de culture a besoin des néonicotinoïdes. Les abeilles, elle s’en fout, et son projet est de compenser la disparition des pollinisateurs. Les remplacer par des robots.

On vous rassure donc, la Start-up nation est en train de résoudre le problème des abeilles (ou plutôt de leur disparition).
Une équipe de scientifiques a mis au point une nouvelle technique qui pourrait nous permettre de continuer à polliniser les plantes. La première vague de recherche visant à simplement remplacer les abeilles par des nano-drones volant de plant en plant n’a pas donné des résultats probants. Nouveaux crédits, nouvelles recherches, voici que les chercheurs du Japan advanced institute of science and technology, ont découvert que les bulles de savon étaient beaucoup plus efficaces. « La bulle de savon fonctionnelle permet une pollinisation efficace et assure que la qualité des fruits est la même que celle de la pollinisation manuelle conventionnelle », a déclaré le chercheur principal, Eijiro Miyako, dans un communiqué de presse. Il s’avère que les bulles de savon, comme celles que l’on peut faire avec un jouet d’enfant, peuvent transporter du pollen en flottant. Après avoir installé des faiseurs de bulles au pied des bourdons, les scientifiques ont réussi à polliniser un verger de poiriers.




Évidemment en laboratoire c’est parfait, mais s’il pleut ou s’il y a un peu de vent, ça ne marche pas… jamais à court d’idée, la Start-up nation explore maintenant l’armement des nano-drones avec des pistolets à bulles…
Hépha Istos
PAR : Hépha Istos
SES ARTICLES RÉCENTS :
Robocratie : robots « travailleurs », une affaire de famille
Robocratie : science et politique – partie I
Robocratie : science technique et politique – partie II
Robocratie Science, technique et politique – partie III
Robocratie : Apartheid Assisté par Robot
Robocratie : Eh bien dansez maintenant !
Robocratie : 22 ! v’la les drones !
Robocratie: À quand la robonose ?
Robocratie : 30 000 robots tueurs
Robocratie : I9 pour les combats de rue
Robocratie : police des masques
Réagir à cet article
Écrire un commentaire ...
Poster le commentaire
Annuler