Les articles du ML papier > Robocratie : humains robotisés.
Les articles du ML papier
par Hépha Istos le 11 janvier 2021

Robocratie : humains robotisés.

Lien permanent : https://monde-libertaire.net/index.php?articlen=5367

article extrait du monde libertaire n° 1821



On connaît l’américain Elon Musk pour son entreprise de voitures électriques , Tesla, mais voici que lors d’une session d’une heure sur YouTube live réunissant plus de 150 000 personnes, il a dévoilé un prototype d’implant cérébral créé par sa seconde start up Neuralink fondée en 2016. Il s’agit ici d’intégrer physiquement les humains à l’Internet, en rendant l’implantation d’une puce connectée à l’intérieur de votre cerveau, aussi simple et indolore que la chirurgie oculaire. De la taille d’une pièce de monnaie, la puce déploie dans le cerveau des fils d’une épaisseur de 5 microns – dix fois plus fin qu’un cheveu – contenant un total de plus de 3000 électrodes qui interagissent avec les neurones afin d’enregistrer, transmettre ou modifier l’activité cérébrale. S’il permettra peut-être à l’aveugle de voir et au paralysé de marcher, nul ne doute ici qu’il permettra aux « autorités » de consulter vos pensées et de les modifier sans même que vous en ayez conscience.

Lors de la démonstration du « Link » – le Lien ! – on pouvait voir et entendre en direct l’activité cérébrale d’une truie qui supporte cette puce d’un nouveau genre depuis plus de deux mois. Des flux de bips et des courbes affichées sur un écran géant représentaient son excitation devant certaines nourritures. Première étape, car comme on sait, il y a peu de l’homme au cochon… et la Maison Blanche ne refuse rien à ce milliardaire libertarien. La Food and Drug Administration qui réglemente la commercialisation des médicaments a donc donné son accord pour tester l’implant sur des humains. Des volontaires se sont déjà massés sur tweeter pour faire partie des élus.

Musk a déclaré que l’implant permettrait de contrôler les voitures-robots Tesla par la pensée, et serait utilisable dans les prochaines générations de jeux vidéo garantissant ainsi une immersion totale et des sensations « réelles ». Porté par son élan, il a également indiqué qu’il espérait implanter la puce dans les structures profondes du cerveau, comme l’hypothalamus. On pourrait par exemple, à distance chez les uns, susciter la peur, et chez les autres, la supprimer. On vous livre sa double conclusion : « De toute évidence, cela ressemble de plus en plus à un épisode de Black Mirror », suivi de – on s’en doutait – « L’avenir va être bizarre. ».

On imagine à tort les robots comme des « choses » mécaniques ; inversement, certains robots seront des humains transformés en « choses ».

Hépha Istos
PAR : Hépha Istos
SES ARTICLES RÉCENTS :
« Account suspended » : Féodalité digitale
Réagir à cet article
Écrire un commentaire ...
Poster le commentaire
Annuler