Les articles du ML papier > Robocratie : Eh bien dansez maintenant !
Les articles du ML papier
par Hépha Istos le 8 mars 2021

Robocratie : Eh bien dansez maintenant !

Lien permanent : https://monde-libertaire.net/index.php?articlen=5505

Article extrait du Monde libertaire n°1825 de février 2021
Des robots « dansent » sur YouTube. Ils nous disent deux choses : « Aimez-nous, on est sympas !» et « On fait (bien) mieux que vous, pauvres humains ». Mais... ces robots, en vérité ne dansent pas, ils nous trompent ; ça n’est que le début.




1962 : un refrain accrocheur qui parcourt les trois accords du blues, des chœurs façon soul, un chant qui flirte avec le cri, et le tout propulsé par un groove qui choppe le bassin ! Sur l’air de Do you love me, la jeunesse occidentale dansait le twist : libération des corps, palpitation des cœurs, et dans la foulée, méli-mélo des couples... 30 décembre 2020 : la start up Boston Dynamics met en ligne la performance dansée de quatre robots-twisters, dont deux robots-humanoïdes.

C’est quoi danser ?
Analyse. On veut nous faire prendre des vessies pour des lanternes, ou plutôt des machines tueuses pour de mignons taxi-boys, car c’est l’armée américaine qui a financé les débuts de Boston Dynamics puis son développement en la faisant acheter par Google. Cette vidéo veut nous faire croire que les robots sont sympas et amusants, des compagnons désirables. Nous faire oublier que sur un simple clic ils pourront aussi bien nous poursuivre, nous enfermer, nous tuer – sans ciller.

Le second point, c’est la robotisation réussie d’une compétence majeure, un point de rupture pour la robotique. Pour danser, articulations, muscles, tendons, équilibre, proprioception et sens artistique sont poussés à leurs extrêmes limites. Le robot-danseur mobilise à chaque instant, quantité de capacités mécaniques, motrices, sensorielles et décisionnelles. Il sait apprendre des mouvements jusqu’à les « incorporer » afin ensuite d’improviser. Et ces robots-danseurs font mieux que nombre d’entre nous ; cette robotisation, magnifiée, d’une activité proprement humaine indique qu’un nouveau seuil est franchi.

Mais plus encore, danser est une des rares spécificités humaines, une constante anthropologique. Partout et de tous temps les humains dansent. Nous humains, dansons, et avec plaisir ; ça nous fait quelque chose, et ce « quelque chose » fait partie de la danse.

C’est fondamental ! Alors qu’ils reproduisent les mouvements que nous utilisons pour danser, nous croyons que des robots dansent, mais ils n’ont pas ce « quelque chose ».
Ils ne dansent pas ; si nous croyons qu’ils dansent, nous nous trompons.
« On » nous trompe et eux aussi commencent à nous tromper.

Hépha Istos

La vidéo de Boston Robotics

PAR : Hépha Istos
SES ARTICLES RÉCENTS :
Robocratie : 22 ! v’la les drones !
Robocratie: À quand la robonose ?
Robocratie : 30 000 robots tueurs
Robocratie : I9 pour les combats de rue
Robocratie : abeilles
Robocratie : police des masques
Réagir à cet article
Écrire un commentaire ...
Poster le commentaire
Annuler