Antisexisme > Le corps des femmes
Antisexisme
par Hélène Hernandez le 14 mars 2020

Le corps des femmes

Lien permanent : https://monde-libertaire.net/index.php?articlen=4586

Lors de la manifestation du 8 mars 2020, Journée Internationale des femmes, un groupe de femmes a organisé un moment de chansons juste avant de démarrer la marche. L’une d’elles rappelle ce qui pèse sur le corps des femmes.

Hélène Hernandez
Groupe Pierre Besnard de la Fédération anarchiste





Mais qu’est-ce qu’il a le corps des femmes
Pour qu’on ne lui foute jamais la paix ?
Combien faut-il de cris, de larmes,
Pour qu’on lui rende sa liberté ?
Mais qu’est ce qu’il y a dans les têtes
De ceux qui bossent à la télé ?
Sur les antennes, dans les papiers,
Toujours à vouloir nous glacer.
Nous enfermer dans leurs idées
Leurs idéaux un peu machos
Nous asservir pour assouvir
Comme des salops leur libido

Mais qu’est-ce qu’il a mon corps de femme
Pour qu’on ne lui foute jamais la paix ?
Est-ce que ce serait vraiment un drame
Si on le montrait comme il est ?
Le corps des femmes porte leurs âmes,
Porte la vie, porte leurs drames,
Le corps des femmes, leur seule maison,
Toujours saccagé sans raison,
Je veux savoir, savoir pourquoi,
C’est toujours les femmes que l’on broie,
Et pourquoi toi, ô blâme,
Tu asservis le corps des femmes

Mais qu’est-ce qu’il a mon corps de femme
Pour qu’on ne cesse de l’emmerder
Pour que toujours dans les réclames
On m’y invite à le changer
Mais qu’est ce qu’il a mon corps de femme
Pour qu’on le voie comme un objet
Si vous voulez voir ma pensée
Mon corps est parfait comme il est
Oui je suis libre, oui je suis belle,
J’incarne la beauté immortelle
Je suis la force irrésistible
La féminité irascible

Ils peuvent parler, ils peuvent juger,
Ils peuvent détester et cracher
Quoiqu’ils en disent et quoiqu’ils fassent
Mon corps de femme est un palace.
Mon corps de femme porte mon âme
Porte ma vie porte mes drames
Mon corps de femme, ma seule maison,
Toujours saccagé sans raison,
Je veux savoir, savoir pourquoi,
C’est toujours les femmes que l’on broie
Et pourquoi toi, ô blâme,
Tu asservis le corps des femmes
Mais qu’est-ce qu’il a mon corps de femme
Pour qu’on ne lui foute jamais la paix ?

Une autre chanson ?
"Fille d’ouvrier"


PAR : Hélène Hernandez
groupe Pierre Besnard
SES ARTICLES RÉCENTS :
Confinement : violences conjugales en hausse
Sarah Haidar, féministe et anarchiste !
La peste brune contre les femmes
Le non-Grenelle contre les violences conjugales
La mort de Camus
#Female Pleasure
Inventons, résistons, chantons 3ème CD des Chorâleuses
Femmes en exil. Les réfugiées espagnoles en France 1939-1942
Quand je veux, si je veux !
Le prix du ringard 2019
Dix petites anarchistes
Le procès d’Hélène Brion en 1918
Violences sexuelles au travail, le gouvernement contre l’AVFT !
C’est toute l’année qu’il faut lutter !
Berta Càceres, Presente !
Celles de 14
Réagir à cet article
Écrire un commentaire ...
Poster le commentaire
Annuler