Chroniques du temps réel > Le confinement tel qu’en lui-même
Chroniques du temps réel
par Céd le 7 juin 2020

Le confinement tel qu’en lui-même

Lien permanent : https://monde-libertaire.net/index.php?articlen=4871



Barrières d’octroi, check-point et portes blindées
Postes de surveillance, sas et murets
Clôture, douane et fil barbelé
La libre circulation est entravée.

Laisser-passer, sauf-conduit et autorisation de déplacement
Ausweis, passeport biométrique et disque de stationnement
Licence, macaron et kyrielle d’identifiants
Et si on prenait la clé des champs ?

Mirador, panoptique et caméra de sécurité
Micro-puce, drone et radar routier
Guetteur, espion et détective privé
Les dispositifs de surveillance sont activés.

État d’urgence, pleins pouvoirs et emprisonnement
Despotisme, conscription et embrigadement
Tutelle, curatelle et internement
Et si on mettait fin à tous les confinements ?

Céd.
PAR : Céd
SES ARTICLES RÉCENTS :
Dé-confinés et… crédules
Sauvez des vies… restez prudents
Flicage au sol
Géolocalisation
Confiné… dans la rue
L’amour ou la vie
Une bonne guerre pour en finir
Prise de conscience au temps du confinement ?
Virus & Puce
Petits conseils entre amis
Réagir à cet article
Écrire un commentaire ...
Poster le commentaire
Annuler

1

le 7 juin 2020 16:10:08 par Luisa

Le confinement ET les applaudissements !
Les applaudissements d’une bonne partie des personnes qui la veille encore cognaient les infirmières aux urgences parce qu’elles voulaient être prioritaires. Des coups et des insultes toutes les semaines ! Subitement, donnant libre cours à leur trouille, elles applaudissent à 20h, les encourageant, les réconfortant, pendant que le virus tue. C’est glaçant. Et à ne pas oublier.
Les furies sont devenues des hypocrites !
C’est fou ce que la peur de mourir fait voler en éclats !

2

le 29 juin 2020 22:42:17 par Céd

Le chat noir de Ralph Chaplin aura encore bien des occasions d’avoir le poil hérissé et les griffes sorties. Hypocrisie et veulerie ne sont pas prêtes de s’arrêter. Quant à la bonne conscience à peu de frais et très circonstanciée, on sait ce qu’il en est...