Les articles du ML papier > Agnosticisme et athéisme
Les articles du ML papier
par Jean-Marc Raynaud le 19 juillet 2021

Agnosticisme et athéisme

Lien permanent : https://monde-libertaire.net/index.php?articlen=5833

Article extrait du Monde libertaire n°1829 de juin 2021
De prime abord, les agnostiques, qui estiment qu’il n’y a pas plus de preuves de l’existence de Dieu que de sa non existence, et, donc, n’excluent aucune de ces deux hypothèses, semblent gens de raison.



illustration d’Olivier Wiame

De prime abord, les athées, qui affirment que Dieu n’existe pas tout en clamant que s’il existait, il faudrait s’en débarrasser, semblent gens de déraison. Car, mais c’est bien sûr, à quoi bon vouloir se débarrasser de quelque chose qui n’existe pas ?
De prime abord, de prime abord… voir ?

L’agnosticisme ou le cache-sexe d’un déisme n’osant pas dire son nom
Les agnostiques, pour la plupart, sont parfaitement lucides sur les conséquences inéluctables de la croyance en Dieu, à savoir la religion, ses guerres et ses institutions totalitaires. Et c’est pourquoi, pour la plupart, ils sont résolument antireligieux et anticléricaux.
Forts de cela, ils se targuent de rationalité voire de démarche scientifique dont chacun sait qu’elle repose sur le doute, l’émission d’hypothèses et la méthode expérimentale. De ce point de vue, pour eux, l’existence ou la non existence de Dieu ne sont que des hypothèses et comme il n’y a à ce jour aucune preuve de l’existence ou de la non existence de Dieu, on ne peut en rester qu’aux hypothèses. Donc, au doute. Et dans le doute, on s’abstient. Imparable ! Sauf que…
Sauf que, s’il n’y a effectivement pas plus de preuves (sauf les pseudo-preuves et autres fake news des arnaques religieuses) de l’existence de Dieu que de sa non existence, il est de multiples indices laissant à penser que Dieu n’existe pas (la terre comme la vie n’existaient pas avant le Big Bang, la mort du soleil et de notre planète aura lieu un jour…), hormis comme invention humaine. Et en Cour d’assises, cela suffit à ne pas envoyer aux galères que des innocents.
Mais, pourquoi les agnostiques ont-ils à ce point une conception hors-sol de la raison et d’une démarche scientifique ? Pourquoi, ce faisant, tout en dénonçant les effets d’un phénomène, acceptent-ils d’en cautionner les causes ?
Le seul fait d’envisager l’hypothèse de l’existence de Dieu implique que l’on croit plus ou moins en l’existence de Dieu. Et croire plus ou moins en l’existence de Dieu, c’est, qu’on le veuille ou non, croire en Dieu. Oh, certes, j’ose l’espérer, ce Dieu, pour eux, n’est pas celui des religions. Ce serait… ? En fait, on ne sait pas vraiment qui il pourrait être. Une espèce de grand Architecte de l’univers ? Un esprit pur ? Un petit homme vert ?... Mais ce qui est certain c’est qu’il existe, car sinon, comment expliquer l’univers, la vie… ? On appelle cela le déisme dont la définition est : « position philosophique de ceux qui admettent l’existence d’une divinité sans accepter de religion révélée ni de dogme ».
Mais pourquoi, quand on se veut rationnel et progressiste (dès lors que l’on dénonce un Dieu inventé par les hommes et les religions qui ont fait leur nid dans cette mythification, on est progressiste), pourquoi avoir besoin de se raccrocher à l’idée même de Dieu ?
Ce n’est pas la moitié d’une bonne question.

Athéisme et croyance… en l’homme
Les athées sont des gens comme les autres. Ils ont peur de la mort et recherchent un sens à la vie. Mais…
Les humains sont les seules bestioles qui pensent au-delà du ressenti, et, surtout, qui se pensent. Et, se pensant, il leur est très difficile de se penser ne plus pensant, c’est-à-dire mort. Et c’est cette angoisse de la mort qui les fait se raccrocher à ce fol espoir d’une vie éternelle dans l’au-delà d’où, pourtant, personne n’est jamais revenu. Et, donc, à l’idée de Dieu, à la mode des arnaques religieuses ou à la mode éthérée du déisme.
Les humains sont également les seules bestioles qui se posent la question du sens de leur vie et de la vie. Vivre, c’est quoi ? Pourquoi ? Et d’où vient-on et où va-t-on ? Ce n’est pas possible que la vie soit une simple entre-parenthèses entre le néant et le néant. On doit bien venir de quelque part et aller quelque part. Il doit bien y avoir un début à tout cela. Et qui est au début de ce début ? À part Dieu ?
Les athées, bien qu’ayant peur de la mort et recherchant un sens à la vie, réfutent cependant l’hypothèse Dieu. Pourquoi ?
Comme tous les humains, les athées ont peur de la mort. De leur mort. Mais, peur ou pas, cékomça. Et, comme tous les humains, ils recherchent un sens à leur vie et à la vie. Un sens à la vie ? ils aimeraient bien qu’il y en ait un, mais ils n’en trouvent pas et n’éprouvent pas, pour autant, le besoin d’en inventer un. Tout simplement, ils n’ont pas de réponse à la question. Ils savent juste qu’ils ne savent pas. Certains d’entre eux attendent d’en savoir plus, d’autres se disent qu’en attendant d’en savoir plus, si tant est qu’il y ait une réponse à la question, autant s’attacher à mettre du sens dans notre vie. Ça ne mange pas de pain. Et, concrètement, ça change tout. Mais qu’est-ce que mettre du sens dans notre vie ? Peut-être y mettre simplement du bon sens ?
Pour l’heure, on ne sait pas d’où on vient, où on va, s’il y a eu un début et s’il y aura une fin. Mais on sait qu’on est là. Qu’on n’a pas toujours été là et qu’on ne sera pas toujours là. Donc, profitons simplement de l’instant. Et, profiter de l’instant, ça signifie quoi ? Eh bé, tout bêtement de profiter de la vie, d’essayer d’être le plus heureux possible, et, comme on vit en société, d’essayer d’être le plus heureux possible avec ceux qui nous entourent, étant entendu que le bonheur des uns étend celui des autres à l’infini. Mais c’est quoi le bonheur et être heureux ? En tout cas ce n’est pas faire du mal aux autres en les exploitant ou en les opprimant. Pas davantage accumuler des biens ou des sous plus que de besoin. Encore moins, se faire la guerre sous des prétextes dérisoires de race ou de civilisation soi-disant supérieures. Et quant à croire qu’on pourra continuer impunément à croître dans un univers fini et dilapider le capital de la nature au mépris de sa capacité à se renouveler, il faut vraiment être fou à lier.
Bref, les athées, malgré leur peur de la mort et leur recherche d’un sens à la vie, ont fait le choix de donner un sens de bon sens à leur vie. Et, dans cette optique, combattre pour la liberté, l’égalité, la libre fédération d’associations coopératives de toutes sortes… c’est la cerise sur le gâteau.
Et pas besoin de Dieu ou de l’hypothèse Dieu pour cela. De celui des religions dont on connaît les effets, comme de celui, inutile, du déisme.
Et, on l’aura compris, quand les athées nient l’existence de Dieu tout en affirmant que s’il existait il faudrait s’en débarrasser cela signifie tout simplement que Dieu, qu’il existe ou non, sera toujours l’ennemi de l’homme. Bakounine l’avait déjà compris quand il disait : « Si Dieu est, l’homme est esclave ; or l’homme peut, doit être libre, donc, Dieu n’existe pas. »




En clair, plutôt que de croire en une hypothèse, mieux vaut croire en ce qui est, en l’occurrence, l’être humain, ici et maintenant.

Jean-Marc Raynaud
PAR : Jean-Marc Raynaud
SES ARTICLES RÉCENTS :
Faits d’hiver : Transition écologique coûteuse ou… Effondrement hors de prix ?
Une bibliothèque en lutte
Crise de foi. Une majorité de Français (es) ne croit pas en Dieu
Faits d’hiver. La France s’ennuie !
Crise de foi : Du principe de précaution
À propos des Éditions libertaires
De l’extrême lenteur ou De l’extrême précipitation De la « Justice » !
Action directe non violente
Détournements d’avions. Le bal des faux-culs.
De l’instruction en famille
Faits d’hiver : Non-assistance à personne en danger ?
Crise de foi : Camarade curé, sous la soutane tu restes un travailleur
Crise de foi : Pénurie de sable… En Arabie Saoudite
Faits d’hiver : Eau putride et balles en caoutchouc…métallisées !
Faits d’hiver : De l’indignation à géométrie variable !
Faits d’hiver. Le sort de Navalny entre les mains de Dieu ?
Par-delà le bien et le mal !
Faits d’hiver : Roméo ( 76 ans ) Et Juliette ( 83 ans ) !
AMNISTIE Hier, pour la Commune Aujourd’hui, pour le pays basque
La vie, la mort, l’amour
Crise de foi. Si même l’Église catholique ne croit plus en Dieu… !
Crise de foi. Tout fout le camp !
Faits d’hiver. Un nouveau virus chez les gendarmes, Les procureurs et les juges… La connerie !
« Maître de l’opportunité des poursuites » Bref voyage au pays de la justice bourgeoise
Faits de grand hiver. Chaud devant !
Faits de printemps : Tue ton patron !
Faits d’hiver : Là où tous puent… Un seul sent à peine mauvais !
Faits d’hiver : Sauver la République ?
Faits d’hiver : De l’instruction à domicile
Crise de foi : Fake news
Faits d’hiver : Confinement et santé publique !
Faits d’hiver. Affreux, sales et méchants… Et cons !
Du non intérêt de construire le communisme libertaire …dans un cimetière !
Faits d’été : Un métier non essentiel !
Faits d’été : Je suis athée… Dieu merci !
Au pays du sophisme déconcertant
Faits d’hiver : Des gens d’armes et des gens !
Faits d’hiver : Désobéissance civile
Faits d’hiver : 17 octobre 1961… 17 octobre 2020. Tout un symbole !
Par delà le bien et le mal !
De la servilité judiciaire… Et de la lâchitude politique
Faits d’été : Arrêtez de toujours nous dire merci !
Faits d’hiver : Et maintenant écoutons !
Faits d’hiver : Mort sans ordonnance !
Faits d’hiver : 122 ans de prison !
Faits d’hiver : De la présomption d’innocence à géométrie variable !
Crise de Foi : Laissez venir à moi les petits enfants !
Faits d’hiver : De la « légitime défense » !
Faits d’hiver : Détresses respiratoires
Crise de foi. Un manque à gagner de 70% pour l’Église
Faits d’hiver : De la liberté d’expression Sous… le Macronavirus !
Faits d’hiver : Toujours demander à parler… Au chef !
Faits d’hiver : Pour enrayer l’épidémie Une seule solution
Faits de grand hiver : Chiens policiers un jour… Chiens policiers toujours !
Faits d’été : Quand les blacks blocs offrent leurs masques… Aux hôpitaux !
Faits d’hiver : Le confinement va être terrible !
Radio Paris ment. Radio Paris est allemand !
Quand des policiers détournent les armes… Des terroristes !
Faits d’hiver : Quand la France refusait de vendre des armes à … !
Avant-garde, lutte armée et processus de paix !
Cent mille coups d’épingle tuent plus sûrement… Qu’un coup de massue !
Faits d’hiver
God save Notre Dame
Une mandoline pour Pierre
Bref voyage au pays de la « justice » déconcertante !
Faits d’hiver : "Selon que tu seras... !"
Île d’Oléron, ni Dieu, ni maître, ni McDo
Actes de colloques sur la Grande Guerre
D’un municipalisme libertaire sans étiquette mais avec une réalité avoisinante!
Réagir à cet article
Écrire un commentaire ...
Poster le commentaire
Annuler

1

le 21 juillet 2021 18:31:31 par Christophe Ennajoui

Chers amis athées,
Les agnostiques ont raison, cependant ils sont trop modérés à mon goût. Car leur raisonnement qui, dans leurs démonstrations parfaitement justes, se limite à l’existence du Dieu des monothéismes, doit être étendu en toute logique, pour satisfaire à la justesse du raisonnement, à ce qui à première vue nous semble déraisonnable, mais qui en réalité n’est que rationalité et logique appliquées. Nous n’avons aucune preuve que la théière céleste en orbite autour du soleil entre la terre et la planète mars n’existe pas, et nous n’avons aucune preuve non-plus que la Licorne rose invisible et le monstre en spaghetti volant créateur et cuisinier de l’univers n’existent pas, nous n’avons pas non-plus de preuves que la multitude indénombrable de dieux des religions polythéistes n’existent pas, aussi, en bons rationalistes, nous nous devons d’être agnostiques de toutes ces croyances.
Amen.

2

le 22 juillet 2021 15:22:12 par Philippe

Article qui me semble très laborieux. Pourquoi perdre tant de temps à discuter d’un être qui n’existe pas selon les athées. Beaucoup de sophisme tant tout cela et manque de culture de ce qui a été publié sur cette question métaphysique. À part cela, les athées ont été aussi criminels que les croyants. Que ferez-vous de ces croyants et de ces agnostiques, si Dieu le veut, ????quand nous vivrons dans une société anarchiste ? Camps de rééducation, camps d’extermination, hôpitaux psychiatriques ?