- Sélection du 11 juillet 2017 - Autres nouveaux arrivages -
Vie du journal
par CRML le 11 juillet 2017

ÉDITO DU ML n°1790

La Révolution russe est de celles qui marquèrent profondément et durablement les esprits et la politique.

Aujourd’hui, un siècle s’est écoulé depuis que les bolchéviks, sous l’égide de Lénine, lancèrent un vibrant « tout le pouvoir au soviet ! » à la face du Tsar et de l’Europe en guerre.
Cette injonction pleine de promesses laissait augurer un monde meilleur à tout.es celles et ceux qui, dans le monde entier, se trouvaient opprimé.e.s par le capit ...

Théories politiques
par Vincent Rouffineau le 11 juillet 2017

LA RUE : LIEU DU CONTRE-POUVOIR OU MYTHE REVOLUTIONNAIRE ?

Au lendemain du 1er tour de l’élection présidentielle de 2017, de nombreux appels à investir la rue se sont multipliés sur les médias sociaux, exprimant ainsi la volonté d’investir l’espace public afin de faire naître un vent de révolte susceptible de se répandre à travers la France, dans une dynamique insurrectionnelle inscrite dans une longue tradition. En effet, historiquement, en France, le lieu emblématique de l’insurrection est la rue, constante inscrite dans la culture ...

Théories politiques
par Vincent Rouffineau le 6 juillet 2017

L’IMPOSSIBLE REVOLUTION

Lorsque l’anarchiste entreprend une réflexion sur la nature de la transition révolutionnaire, se profile l’ombre d’octobre 1917. Plus discrètes, celle de la révolution mexicaine et des frères Magon, ou celle de l’Espagne libertaire, émergent elles aussi, mais restent bien fragiles face au colosse Bolchevique, qui seul a influencé l’histoire du monde, et reste encore aujourd’hui inspirant pour quelques gouvernements et de nombreux mouvements politiques, ce qui laisse perplexe ...

Théories politiques
par ToF le 3 juillet 2017

De la poudre de perlimpinpin

Après toutes ces élections, on nous annonce que la « révolution » est en marche, que nos vies vont changer, s’améliorer, ... grâce à la secte « mais en même temps» la république en marche sous la houlette de leur grand gourou E. macron qui ne commente rien mais dirige tout en sous main. Ce gouvernement,à grand coup de renfort médiatique, nous annonce plusieurs mesures dites fortes ou phare comme le dédoublement des classes de CP, la continuité de l’interdiction des pesticides ...

Arts et Spectacles
par Bernard le 3 juillet 2017

Louis l’anARTIste

Flashback : Années 1980, échange téléphonique avec une « pointure » en chansons francophones de qualité. La pluie, le beau temps, les radios libres, la Miterrandie et puis… « Tu connais Louis Arti ? Je crois que ça va te plaire… »
La discussion qui se poursuit, et dans ma tête la question existentielle ; à savoir : où trouver ce foutu stylo pour noter le nom cité… Louis Arti, avec ou sans « t » à la fin ?…
Années 1980 plus le temps de trouver la ...

BRÈVES DE COMBAT
> ZADs

Saisie du défenseur des droits sur les violences policières sur la zad

le 19 avril 2018 | PAR PAT DE BOTUL
Après une semaine et demi de violences policières lors de l’opération de destructions de lieux de vie sur la ZAD, des habitant-e-s, des personnes de l’équipe médic et des soutiens se sont constituées en un collectif, « Vigizad », et ont saisi ce matin le Défenseur des droits sur la gravité des événement en cours. Plus de 250 blessé-e-s ont d’ores et déjà été recensé-e-s, mais la
liste n’est pas exhaustive dû aux difficultés d’atteindre tous les blessés et témoins. l’équipe médic a manifesté son inquiétude devant la gravité des blessures auxquelles elle est confrontée, et sur l’accroissement exponentiel de la violence employée. Le défenseur des droits, M. Jacques Toubon, a été alerté sur la dangerosité des pratiques des forces de l’ordre et les graves manquements au code de déontologie de la gendarmerie nationale. Les faits suivants ont été porté à sa connaissance :
- l’usage massif de grenade offensives lancées sans discernement
- l’usage massif de gaz lacrymogènes sur foule inoffensive et sans capacité de dispersion, parfois en tirs tendus
- l’usage non réglementaire de LBD (par exemple sur le torse et le visage)
- le Non-respect de l’article R434-15 du code de sécurité intérieur
- l’usage disproportionné de la force visant à traumatiser la population
Par cette opération, d’une ampleur sans précédent, l’état à décidé d’interrompre le processus de négociation entre la préfecture et la délégation unitaire du mouvement. Pourtant celle-ci avait montré sa volonté de trouver un cadre de régularisation collectif. L’ultimatum du 23 avril pour signer des déclarations d’intentions individuelles nous fait craindre une deuxième phase des opérations avec une montée en puissance des violences policières. En effet, au sein de la gendarmerie des voies s’élèvent pour réclamer plus de moyens et de latitudes dans le but d’imposer un modèle individualiste et par là même de mater et intimider toutes celles et ceux qui se solidarisent. Jusqu’où est prêt à aller M. Macron pour détruire le projet collectif qui s’élabore ici ? Combien de blessé-e-s est il prêt à faire pour étouffer l’idée du commun que nous portons ?
Le collectif vigizad poursuit son travail, portant également son attention sur des thématiques telles que l’entrave à l’accès au soin des blessé-e-s par les forces de l’ordre. Il appelle toutes les personnes ayant été victimes ou témoin de violences de la part des gendarmes mobiles à se manifester par mail (defensedesdroitszad2018@riseup.net).

Le scandale des conditions pour les migrants à Paris

le 19 avril 2018 | PAR PAT DE BOTUL
À Paris, faute d’infrastructure d’accueil, plus de 2 000 exilés peuplent des campements de fortune dans des conditions de vie "contraires aux droits fondamentaux", alerte le Défenseur des droits. Odeur pestilentielle et regards exténués de centaines de personnes en attente...