- Sélection du 20 juin 2017 - Autres nouveaux arrivages -
Vie du journal
par CRML le 5 juin 2017

ÉDITO DU ML N°1789

Dossier : Vivre en anarchie ?

L’anarchie : l’ordre sans le pouvoir.
Nul doute que ce mode d’organisation horizontal toucherait à l’ensemble des aspects de la société : des loisirs au travail, de l’éducation à la place de l’art, des sexualités à la gestion de la violence et de la criminalité etc.
Autant de pistes de réflexion qui nourrissent depuis bien longtemps la réflexion et les discussions des libertaires.

A quoi ressembleraient ces moments quotidiens, s’il n’y a ...

Chroniques du temps réel
par Loran le 6 mai 2017

Vercingétorix votera Macron

Ça y est ! C’est l’heure des doutes chez quelques compagnons et l’heure des rodomontades pour les militants de l’urne. « Alors, hein, les anars, hein, vous faites le jeu du FN, hein ». Vous entendez la bonne vieille tartufferie républicaine de pacotille ? Celle qui vous somme d’obtempérer à l’ordre … pardon, à la liberté (ou au devoir, tout ça est bien confus) durement acquise par des hordes de courageux libérateurs assoiffés d’émancipation : la liberté de voter. Mes ...

BRÈVES DE COMBAT

Comme quoi c’est possible !

le 14 août 2018 | PAR Pat de Botul
Noordeen Essak, soudanais de 21 ans a fait ses valises il y a deux ans pour fuir les massacres de son Soudan natal. L’assassinat de membres de sa famille, sous ses yeux, a poussé le jeune homme à prendre la route de la Libye, où il fut réduit en esclavage.
Avec ses compagnons d’exode, il a ensuite rallié l’Europe, et la France, dans l’espoir d’y créer une destinée plus paisible… Noordeen Essak a enfin été autorisé à déposer sa demande d’asile en France, il vit à présent avec trois de ses compagnons soudanais à présent à Faux-la-Montagne (Creuse), sur le plateau de Millevaches, tout cela grâce à la mobilisation des habitants du village...
> ZADs

Rendez-vous les 29 et 30 septembre sur la ZAD de NDDL

le 14 août 2018 | PAR Pat de Botul
Dans un monde qui s’emmure, l’existence de la ZAD a ouvert des imaginaires aussi éclatants que tangibles. Tout autant que par le passé, le sort de ce précieux pan de bocage requiert la convergence de forces multiples. Aujourd’hui comme hier, ce qui va rester, se renforcer ou disparaître touche à des questions qui nous dépassent et qui infusent dans d’autres combats ailleurs dans le monde :

- Lutte paysanne et accès collectif à la terre
- Pour une pratique des communs
- Combat pour les habitats
- Soin du bocage
- Terres de résistances

C’est sur ces différents fronts que nous vous appelons à converger nombreux,ses sur la zad les samedi 29 et dimanche 30 septembre.
Pour tous contacts : reclaimthezad@riseup