- Sélection du 27 octobre 2016 - Autres nouveaux arrivages -
Nouvelles internationales
par Aurélie le 6 septembre 2016

Coup d’Etat manqué, répression réussite : expérience personnelle du 15 juillet et de ses conséquences

Le soir du 15 juillet 2016, vers 20h 30, nous buvions un thé avec mon conjoint, sur la terrasse de notre café habituel dans le quartier de Kadiköy, près du port. Un hélicoptère de la police est passé, ce que nous avons trouvé étrange dans ce quartier normalement très calme. En regardant les réseaux sociaux nous avons constaté que les ponts traversant le Bosphore étaient bloqués par des militaires en armes. L’idée d’un coup d’Etat nous est directement passée par l’esprit. ...

Chroniques du temps réel
par bernard le 24 octobre 2016

Autour d’une pizza

« Bon, on a fini par te coincer alors va falloir que tu nous dises ce qu’on veut entendre… »
L’homme, poings fermés, regarde l’homme recroquevillé sur sa chaise.
« Bien, puisque Monsieur s’enferme dans son mutisme, nous sommes le 6 janvier, tu vois l’heure sur la pendule ? A partir de maintenant te voilà en garde-à-vue… »
L’homme recroquevillé sur sa chaise a perdu de sa superbe. Hier encore, on le vouvoyait et c’était lui qui faisait peur…

Anti-capitalisme
par jihel le 26 octobre 2016

« Crosses en l’air ! »

Le 11 novembre 2016, les chorales révolutionnaires les Sans Nom (Nancy) et Les Mauvais Jours Finiront (Verdun) proposent trois concerts à Nancy et à Verdun. Elles seront accompagnées de choristes ami.e.s d’autres chorales de France et d’Europe. Entre autres, les ZAD Vengeurs (Amiens), la Lutte Enchantée (Marseille), Il Coro dei Malfatorri (Parme), Coro di Micene (Milan), les Barricades (Grenoble), la Barricade (St Étienne), Strawberry Thieves (Londres ...

Nouvelles internationales
par DAF le 17 juillet 2016

L’État c’est le coup d’État, la Révolution c’est la Liberté

Le coup d’État, une réalité constante liée au rôle de l’État dans le contexte géopolitique ‎présent depuis le coup d’État militaire de 1980, a resurgi après 36 années, dans la nuit du ‎‎15 juillet. Beaucoup de bâtiments publics ont été bloqués quelques heures pendant la ‎mobilisation des militaires à Istanbul et Ankara. Le coup d’État a démarré avec des ‎passages d’avions de combat à Ankara et le blocage de ponts à Istanbul par des soldats, ‎et s’est ...

Nouvelles internationales
par Aurélie le 6 septembre 2016

Coup d’Etat manqué, répression réussite : expérience personnelle du 15 juillet et de ses conséquences

Le soir du 15 juillet 2016, vers 20h 30, nous buvions un thé avec mon conjoint, sur la terrasse de notre café habituel dans le quartier de Kadiköy, près du port. Un hélicoptère de la police est passé, ce que nous avons trouvé étrange dans ce quartier normalement très calme. En regardant les réseaux sociaux nous avons constaté que les ponts traversant le Bosphore étaient bloqués par des militaires en armes. L’idée d’un coup d’Etat nous est directement passée par l’esprit. ...

Vie du journal
par CRML le 16 octobre 2016

ÉDITO DU ML N°1782

Dossier : No Gender, No Master !

C’est l’histoire de Kara, jeune transsexuelle américaine, arrêtée à la suite de l’incendie de la voiture de police au bord du canal Saint-Martin le 26 mai 2016, qui est à l’origine du choix de ce dossier. Son histoire, c’est aussi cell ...

BRÈVES DE COMBAT

Les cheminots déterminés

le 24 avril 2018 | PAR PAT DE BOTUL
Au neuvième jour de la grève, la détermination des cheminots reste intacte. Hier, à l’assemblée générale de la gare de Lyon, à Paris, une centaine de participants ont voté à l’unanimité la reconduite de la grève jusqu’à ce matin. "Ici, on compte aujourd’hui 87 % de conducteurs et de contrôleurs en grève, et 60 % d’aiguilleurs. La mobilisation se maintient au même niveau depuis le début du mouvement", explique Bérenger Cernon, conducteur de train et secrétaire général de la CGT des cheminots de la gare de Lyon.

Migrants : résistance dans la Vallée de Suse

le 23 avril 2018 | PAR PAT DE BOTUL
Aujourd’hui, le dimanche 22 avril restera dans les mémoires comme une journée importante pour la Vallée de Suse. La réponse d’hier à la misérable action nazi-fasciste, dont nous nous souvenons, a abouti à un blocus des migrants sur le col de l’échelle (qui est inutile car elle est toujours bloquée par des avalanches), n’a pas été retardée. Des centaines d’antifascistes et d’antiracistes se sont rassemblés pour réitérer la position claire qui a été exprimée au cours de ces mois. Nos montagnes n’ont pas l’habitude de bloquer et de ruiner la vie de ceux qui y vivent et même de ceux qui passent par là. Il a donc été décidé de s’unir pour forcer et franchir la frontière, avec la détermination de la vraie solidarité, avec leurs propres couleurs et leurs motivations. Oui, si une trentaine de nazis français et italiens gardaient le Colle della Scala jusqu’à quelques heures avant la concentration, une cinquantaine de migrants sont arrivés à Briançon il y a peu de temps. Le message devrait être assez clair. La place du No Tav était avec eux, marchant des kilomètres sous le soleil printanier de ce jour avec beaucoup de visages et d’espoirs. Nous avons de nouveau mis nos visages pour dire que dans le territoire rebelle dans lequel nous vivons, nous gagnons toujours les valeurs de liberté et d’égalité, contre les bras tendus et la police. Nous avons été là et nous serons de nouveau là, avec les partisans italiens et français qui sont venus jusqu’ici, pour faire comprendre que chaque fois que quelqu’un décide de fermer tous les coins de la vie dans cette vallée ou à travers elle, la réponse est la suivante: toujours de la résistance.