- Sélection du 2 juillet 2016 - Autres nouveaux arrivages -
Nouvelles internationales
par Fab le 2 juillet 2016

Se réjouir du Brexit ?

"Brexit", ce néologisme inventé par les médias pour parler de la sortie de l’Union Européenne par le Royaume-Uni. Nous savons aujourd’hui ce qu’il en est. Et nous avons toutes et tous pu voir la joie de certains de nos compagnons de route ou proche camarade se réjouir du vote en faveur de cette sortie. Mais n’est-ce pas un peu se mettre le doigt dans l’œil ?




Tout d’abord, notons que c’est avant tout un vote de repli sur soi. La ca ...

Luttes syndicales
par CNT-SO 13 le 2 juillet 2016

Appel à la solidarité avec les femmes de chambre de l’hôtel B&B Joliette en grève : (CNT-SO 13)

Depuis le 28 juin les femmes de chambres, salariées de PROPEO, entreprise sous-traitant le nettoyage de l’Hôtel B&B Joliette, sont en grève reconductible.

Suite à un premier mouvement de grève du 10 au 19 juin, le sous-traitant joue la carte de la répression en mutant les personnels sur d’autres sites ou en les empêchant directement d’accéder à leur lieu de travail. Les salariées qui se sont syndiquées depuis à la CNT Solidarité Ouvrière ont décidé de reprendre leur action.

PROPEO et la chaîne B&B doivent cesser des pratiques d’un autre âge !

Comme c’est souvent le cas dans la sous-traitance hô ...

Chroniques du temps réel
par Bernard le 25 juin 2016

Fermez des écoles, vous ouvrirez des prisons

Le bout de langue qui dépasse entre les lèvres, le môme est concentré. A quatre pattes, il observe une mante religieuse en train de se déplacer sur une tige de verveine. Une mante religieuse dans une école publique, gratuite, laïque et obligatoire… Incongruité…

Un énorme bruit, une partie du préau a disparu.

Nous ne sommes pas dans un pays en guerre. Il y a bien les avions de chasse qui volent en rase-mottes mais non, nous ne sommes pas en guerre… Un ...

Luttes syndicales
par Bébert le 18 juin 2016

Les âneries habituelles sur les « privilèges » des cheminots qu’on ressort à chaque fois qu’ils font grève

A chaque fois que les cheminots se mettent en grève, on entend certaines personnes qui remettent sur le tapis cette fameuse « prime charbon » qui serait illustrative des revendications absurdes, rétrogrades et exorbitantes des agents de la SNCF. Or cette « prime charbon » – que ne touchaient que les conducteurs, c’est-à-dire une infime partie des salariés de la SNCF – n’existe plus depuis les années 1970, depuis que les locomotives à vapeur ont cessé de roule ...

Luttes syndicales
par R.B. le 18 juin 2016

Loi travail et régression sociale

La loi El Khomri va provoquer une fantastique régression dans la situation des travailleurs salariés et remettre en question un siècle et demi de luttes sociales, parfois sanglantes, pour améliorer les conditions d’existence des travailleurs.



Jusqu’à présent on tenait pour acquis que chaque nouvelle génération vivrait un peu mieux que la génération suivante. Depuis une vingtaine d’années, on sait que ce n’est plus vrai.

Il y a ...

Vie du journal
par CRML le 2 juillet 2016

Prochain numéro du Monde Libertaire

Changement d’équipe, trêve estivale, Le Monde Libertaire n° 1781, sera à retrouver en kiosque et dans votre boîte aux lettres à partir du 15 septembre.
Pendant ce temps, le n° d’été, 1780, est toujours disponible.

Nouvelles internationales
par Aurélie le 2 juillet 2016

Entretien avec Mammad Azizov (anarchiste azerbaïdjanais)

Que s’est-il passé le 9 mai à Bakou ?

Deux anarchistes d’Azerbaïdjan, Bayram Mammadov et Qiyas Ibrahimov ont fait des graffitis sur le mausolée de l’ancien président Heydar Aliyev, père du président actuel Ilham Haliyev. ...

Luttes syndicales
par *** le 21 juin 2016

Action à la CARSAT Marseille

Patrice, un intermittent en attente du traitement de son dossier retraite, s’est immolé devant la CARSAT.
Le 9 juin, le comité de soutient à Patrice a appelé à un rassemblement devant la CARSAT Sud Est, à Marseille.
Le comité ...

Dans un sale État
par Collectif de militants à la FA le 16 juin 2016

Au service de l’État, la police réprime, opprime

Depuis le début du mouvement social contre la loi El Khomri dite « loi travail », nous assistons à une provocation systématique des forces de l’ordre, non seulement à Paris mais dans toutes les grandes villes.
Les scénarios sont tou ...

BRÈVES DE COMBAT

Les cheminots déterminés

le 24 avril 2018 | PAR PAT DE BOTUL
Au neuvième jour de la grève, la détermination des cheminots reste intacte. Hier, à l’assemblée générale de la gare de Lyon, à Paris, une centaine de participants ont voté à l’unanimité la reconduite de la grève jusqu’à ce matin. "Ici, on compte aujourd’hui 87 % de conducteurs et de contrôleurs en grève, et 60 % d’aiguilleurs. La mobilisation se maintient au même niveau depuis le début du mouvement", explique Bérenger Cernon, conducteur de train et secrétaire général de la CGT des cheminots de la gare de Lyon.

Migrants : résistance dans la Vallée de Suse

le 23 avril 2018 | PAR PAT DE BOTUL
Aujourd’hui, le dimanche 22 avril restera dans les mémoires comme une journée importante pour la Vallée de Suse. La réponse d’hier à la misérable action nazi-fasciste, dont nous nous souvenons, a abouti à un blocus des migrants sur le col de l’échelle (qui est inutile car elle est toujours bloquée par des avalanches), n’a pas été retardée. Des centaines d’antifascistes et d’antiracistes se sont rassemblés pour réitérer la position claire qui a été exprimée au cours de ces mois. Nos montagnes n’ont pas l’habitude de bloquer et de ruiner la vie de ceux qui y vivent et même de ceux qui passent par là. Il a donc été décidé de s’unir pour forcer et franchir la frontière, avec la détermination de la vraie solidarité, avec leurs propres couleurs et leurs motivations. Oui, si une trentaine de nazis français et italiens gardaient le Colle della Scala jusqu’à quelques heures avant la concentration, une cinquantaine de migrants sont arrivés à Briançon il y a peu de temps. Le message devrait être assez clair. La place du No Tav était avec eux, marchant des kilomètres sous le soleil printanier de ce jour avec beaucoup de visages et d’espoirs. Nous avons de nouveau mis nos visages pour dire que dans le territoire rebelle dans lequel nous vivons, nous gagnons toujours les valeurs de liberté et d’égalité, contre les bras tendus et la police. Nous avons été là et nous serons de nouveau là, avec les partisans italiens et français qui sont venus jusqu’ici, pour faire comprendre que chaque fois que quelqu’un décide de fermer tous les coins de la vie dans cette vallée ou à travers elle, la réponse est la suivante: toujours de la résistance.