- Sélection du 14 avril 2016 - Autres nouveaux arrivages -
Dans un sale État
par C. le 14 avril 2016

Un tir tendu

Témoignage d’un camarade blessé lors des manifestations

Un camarade du groupe Regard Noir a été blessé au cours de la manifestation de ce samedi 9 avril. Nous ne sommes ni les premièr-es ni les dernièr-es, mais nous tenions à écrire quelques mots sur le sujet pour relater notre expérience. Nous étions place de la Nation en fin d’après-midi, des camarades masqué-es manifestaient fermement leur divergence d’opinion avec la police, le dialogue s’installait. Nous étions en retrait, ayant choisi un autre mode d’action. Loin de nous ...

Antisexisme
par Bernard le 11 avril 2016

"Ecce homo ! "

Imaginez Ponce Pilate présentant en ces termes -à la foule de Jérusalem - un gars battu et coiffé d’une couronne d’épines.
Bien que profondément athée, facilement classable "allergique aux différentes mythologies", ...

Chroniques du temps réel
par Bernard le 13 avril 2016

l’argent n’a pas d’honneur

D’un toussotement discret, le camériste indique à son maître que le bain est "al dente". Il a veillé à la bonne température de l’eau, ajouté les huiles de bains choisies avec soin et parachevé son œuvre en lançant le Stabat mater de Haydn. Il est temps pour lui de se retirer avec toute la discrétion possible.

« Vidit suum dulcem datum... »
Seul, le maître commence à retirer lentement ses vêtements. D’humeur enjoué, il s’a ...

Vie du journal
par CRML le 5 avril 2016

On ne s’endort pas !

Toute notre énérgie contre la loi El Khomri

Vous le savez très certainement, l’équipe en charge du journal est exclusivement constituée de militantes et militants de la Fédération anarchiste. À ce titre, l’actualité des luttes syndicales nous convoque sur le terrain.
Si le journal vous semble un peu en veille ces derniers jours, n’y voyez pas une perte d’énergie. Nous sommes toutes et tous impatients de réalimenter la machine en charbons ardents.

Dans l’instant présent, nous vous invitons à nous ...

Cinéma
par Christiane Passevant le 11 avril 2016

Contre-pouvoirs

Film documentaire de Malek Bensmaïl

Documentariste depuis presque trois décennies, Malek Bensmaïl questionne cette fois la pensée journalistique et la résistance d’une presse indépendante dans une Algérie dominée par un président fantomatique et un cabinet ministériel sans p ...

BRÈVES DE COMBAT

Les cheminots déterminés

le 24 avril 2018 | PAR PAT DE BOTUL
Au neuvième jour de la grève, la détermination des cheminots reste intacte. Hier, à l’assemblée générale de la gare de Lyon, à Paris, une centaine de participants ont voté à l’unanimité la reconduite de la grève jusqu’à ce matin. "Ici, on compte aujourd’hui 87 % de conducteurs et de contrôleurs en grève, et 60 % d’aiguilleurs. La mobilisation se maintient au même niveau depuis le début du mouvement", explique Bérenger Cernon, conducteur de train et secrétaire général de la CGT des cheminots de la gare de Lyon.

Migrants : résistance dans la Vallée de Suse

le 23 avril 2018 | PAR PAT DE BOTUL
Aujourd’hui, le dimanche 22 avril restera dans les mémoires comme une journée importante pour la Vallée de Suse. La réponse d’hier à la misérable action nazi-fasciste, dont nous nous souvenons, a abouti à un blocus des migrants sur le col de l’échelle (qui est inutile car elle est toujours bloquée par des avalanches), n’a pas été retardée. Des centaines d’antifascistes et d’antiracistes se sont rassemblés pour réitérer la position claire qui a été exprimée au cours de ces mois. Nos montagnes n’ont pas l’habitude de bloquer et de ruiner la vie de ceux qui y vivent et même de ceux qui passent par là. Il a donc été décidé de s’unir pour forcer et franchir la frontière, avec la détermination de la vraie solidarité, avec leurs propres couleurs et leurs motivations. Oui, si une trentaine de nazis français et italiens gardaient le Colle della Scala jusqu’à quelques heures avant la concentration, une cinquantaine de migrants sont arrivés à Briançon il y a peu de temps. Le message devrait être assez clair. La place du No Tav était avec eux, marchant des kilomètres sous le soleil printanier de ce jour avec beaucoup de visages et d’espoirs. Nous avons de nouveau mis nos visages pour dire que dans le territoire rebelle dans lequel nous vivons, nous gagnons toujours les valeurs de liberté et d’égalité, contre les bras tendus et la police. Nous avons été là et nous serons de nouveau là, avec les partisans italiens et français qui sont venus jusqu’ici, pour faire comprendre que chaque fois que quelqu’un décide de fermer tous les coins de la vie dans cette vallée ou à travers elle, la réponse est la suivante: toujours de la résistance.