- Sélection du 14 avril 2016 - Autres nouveaux arrivages -
Dans un sale État
par C. le 14 avril 2016

Un tir tendu

Témoignage d’un camarade blessé lors des manifestations

Un camarade du groupe Regard Noir a été blessé au cours de la manifestation de ce samedi 9 avril. Nous ne sommes ni les premièr-es ni les dernièr-es, mais nous tenions à écrire quelques mots sur le sujet pour relater notre expérience. Nous étions place de la Nation en fin d’après-midi, des camarades masqué-es manifestaient fermement leur divergence d’opinion avec la police, le dialogue s’installait. Nous étions en retrait, ayant choisi un autre mode d’action. Loin de nous ...

Antisexisme
par Bernard le 11 avril 2016

"Ecce homo ! "

Imaginez Ponce Pilate présentant en ces termes -à la foule de Jérusalem - un gars battu et coiffé d’une couronne d’épines.
Bien que profondément athée, facilement classable "allergique aux différentes mythologies", ...

Chroniques du temps réel
par Bernard le 13 avril 2016

l’argent n’a pas d’honneur

D’un toussotement discret, le camériste indique à son maître que le bain est "al dente". Il a veillé à la bonne température de l’eau, ajouté les huiles de bains choisies avec soin et parachevé son œuvre en lançant le Stabat mater de Haydn. Il est temps pour lui de se retirer avec toute la discrétion possible.

« Vidit suum dulcem datum... »
Seul, le maître commence à retirer lentement ses vêtements. D’humeur enjoué, il s’a ...

Vie du journal
par CRML le 5 avril 2016

On ne s’endort pas !

Toute notre énérgie contre la loi El Khomri

Vous le savez très certainement, l’équipe en charge du journal est exclusivement constituée de militantes et militants de la Fédération anarchiste. À ce titre, l’actualité des luttes syndicales nous convoque sur le terrain.
Si le journal vous semble un peu en veille ces derniers jours, n’y voyez pas une perte d’énergie. Nous sommes toutes et tous impatients de réalimenter la machine en charbons ardents.

Dans l’instant présent, nous vous invitons à nous ...

Cinéma
par Christiane Passevant le 11 avril 2016

Contre-pouvoirs

Film documentaire de Malek Bensmaïl

Documentariste depuis presque trois décennies, Malek Bensmaïl questionne cette fois la pensée journalistique et la résistance d’une presse indépendante dans une Algérie dominée par un président fantomatique et un cabinet ministériel sans p ...

BRÈVES DE COMBAT

Situation critique dans les hôpitaux psychiatriques

le 21 août 2018 | PAR Pat de Botul
La psychiatrie publique n’en finit pas de craquer.
A Paris, Richard Delorme, le chef de service de psychiatrie de l’enfant et de l’adolescent de l’hôpital Robert-Debré, un établissement de l’Assistance publique-Hôpitaux de Paris (AP-HP) situé dans le nord-est de la capitale, a adressé le 6 juillet une lettre à la direction de l’établissement pour l’avertir de la situation devenue « critique » pour les personnels mais « plus encore » pour les patients et leurs familles.
Dans ce courrier, le médecin fait valoir que plus d’un tiers (37 %) des effectifs infirmiers de son service sont en arrêt maladie ou en accident du travail, soit 7 personnes sur 19, ce qui entraîne une « désorganisation des plannings » et aggrave « la fatigue des équipes ». Ces derniers mois, celles-ci ont dû faire face à un accroissement du nombre de patients « complexes et violents » et, de ce fait, à une « augmentation significative » du nombre d’agressions (64 signalements en un semestre).
Alors qu’en dix ans le nombre de passages en première consultation d’orientation, dans ce service, a « quasiment quadruplé » (de 600 à 2 300), tout comme celui aux urgences pédiatriques pour motif pédopsychiatrique (de 400 à 1 500), Richard Delorme déplore la pénurie de lits d’hospitalisation en Ile-de-France pour faire face à ces situations urgentes, « l’incapacité, voire le refus de plus en plus fréquent » des services de pédiatrie hospitaliers de prendre en charge des patients pour des indications pédiatriques, ou encore « l’insuffisance » du réseau de consultation psychiatrique dans la région.
Un peu partout en France, des médecins et des soignants continuent d’alerter sur la dégradation de leurs conditions de travail, comme galvanisés par les succès des grévistes de la faim à l’hôpital du Rouvray,...

Argentine : les Prochoix revendiquent la séparation de l’Église et de l’État

le 20 août 2018 | PAR Pat de Botul

Après les foulards verts, symbole de la lutte en faveur de la légalisation de l’interruption volontaire de grossesse (IVG), ce sont des centaines de foulards de couleur orange qui ont déferlé, samedi 18 août, en plein centre de Buenos Aires, sur la mythique avenue Corrientes. La revendication de ceux qui les portent : la séparation de L’Église et de L’État. Vert ou orange, « c’est le même combat : en finir avec l’intromission de L’Église dans nos vies de citoyens », affirme Mariana Ceballos, militante féministe. Comme des centaines d’autres personnes, elle est venue remplir un formulaire d’apostasie, c’est-à-dire de renoncement à L’Église catholique. « J’ai été baptisée à ma naissance, donc sans mon consentement, dit-elle, mais aujourd’hui, à 30 ans, je refuse de cautionner une institution hypocrite et perverse. »