- Sélection du 22 mars 2016 - Autres nouveaux arrivages -
Dans un sale État
par Bernard le 22 mars 2016

État de terrorisme

La bourse aux alibis

« C’est vraiment dégueulasse. »
Un peu comme si Michel (Jean-Paul Belmondo) avait exporté sa mort sur le pavé parisien vers le bitume de Bruxelles. A bout de souffle…
Le « Côté obscur de la Force » a frappé. Sauvagement, pour faire entrer des gens dans une histoire qui n’est pas la leur, pour faire mal aux peuples et pour défier leurs gouvernements. En réaction, les gouvernements du « Côté lumineux de la Force » vont appeler à l’unité nationale. ...

Nouvelles internationales
par Anonyme le 14 mars 2016

Ville de Mexico

Halte à la diffamation et à la persécution contre nos compagnon-e-s anarchistes Mario González et Nuria Ramírez.

« La répression directe, les rafles, la surveillance, la police militarisée, l’espionnage, la prison reviennent : les anarchistes sont la cible d’une persécution nationale et internationale. Depuis les tranchées de cette prison, j’élève ma voix pour aboyer ma rage et montrer mon mépris pour les porcs policiers soumis au système capitaliste, autoritaire et brutal » écrivait Mario González depuis la prison, quelques mois après son arrestation.


Sciences et technologies
par Élan noir le 12 mars 2016

Nirradieux ni maîtres !

Cinq ans après, la catastrophe de Fukushima répand toujours, invisible et sans odeur, la contamination radioactive dans l’atmosphère et l’océan, inoculant dans le vivant la maladie et la mort. Depuis le largage de Little boy à Hiroshima en 1945, combien de dizaines de milliers de complices ont légué ces êtres radioactifs à des centaines de générations ? Combien de millions ont fermé les yeux ? ...

Dans un sale État
par Biscotte le 16 mars 2016

Déraisons d’État

les amitiés singulières

Manu « Droit dans ses bottes » Valls sur RMC :
"Il faut arrêter les hypocrisies, nous avons une relation stratégique avec l’Arabie Saoudite. Il faut l’assumer. Est-ce que pour autant nous partageons la nature du régime, son action? Non, bien évidemment". "C’est une tradition que d’honorer des dirigeants. Sinon nous ne discutons avec personne, nous n’avons aucune relation".

Mardi 15 mars, le Premier ministre français tente ainsi de justifier la remi ...

Littérature
par Hugues Lenoir le 14 mars 2016

Trop classe !

Enseigner dans le 9-3, de Véronique Decker - aux éditions Libertalia

Trop classe !, Enseigner dans le 9-3
Véronique Decker
Editions Libertalia, collection n’autre école, 2016, 128 pages, 10 euros


Trop classe ! est un superbe petit livre d’une instit puis directrice d’écoles Freinet en Seine-Saint-Denis. Un livre de souvenir d’une jeune retraitée qui nous narre ses trente années de carrière dans ce qu’il est convenu d’appeler aujourd’hui les "quartiers" ...

Dans un sale État
par Bernard le 20 mars 2016

Terrorisme d’Etat

Le gouvernement français a beaucoup de chance : Le Côté lumineux de la Force vient de marquer un point dans son combat contre le Côté obscur. Les Jedi belges ont capturé le Sith recherché par toutes les polices jedi de la République galactique. L’Empire galactique de Daesh est mené au score… Manuel Skywalker Valls, disciple de Michel Obi-Wan Rocard, se frotte les mains… Les médias français tiennent là un sujet capable de remplir nombre de journaux écrits, radios ou télévisé ...

Nouvelles internationales
par R.B. le 18 mars 2016

Chicago contre Trump

Blancs, noirs, asiatiques, latinos, vieux, jeunes, les habitants de Chicago ont réussi une chose inédite : fermer le clapet de Donald Trump. Les protestataires – un regroupement de travailleurs, immigrés, femmes, étudiants – ne l’ont pas fa ...

Littérature
par Olivier Bouly le 21 mars 2016

Noire de Tania de Montaigne aux éditions Grasset

Les récentes affaires de brutalité policière raciste sont là pour nous le rappeler, tout comme la réception dithyrambique l’été 2015 aux États-Unis, du livre Between the world and me de Ta-Nehisi Coates (titre français, Une colère noire, ...

BRÈVES DE COMBAT

Les cheminots déterminés

le 24 avril 2018 | PAR PAT DE BOTUL
Au neuvième jour de la grève, la détermination des cheminots reste intacte. Hier, à l’assemblée générale de la gare de Lyon, à Paris, une centaine de participants ont voté à l’unanimité la reconduite de la grève jusqu’à ce matin. "Ici, on compte aujourd’hui 87 % de conducteurs et de contrôleurs en grève, et 60 % d’aiguilleurs. La mobilisation se maintient au même niveau depuis le début du mouvement", explique Bérenger Cernon, conducteur de train et secrétaire général de la CGT des cheminots de la gare de Lyon.

Migrants : résistance dans la Vallée de Suse

le 23 avril 2018 | PAR PAT DE BOTUL
Aujourd’hui, le dimanche 22 avril restera dans les mémoires comme une journée importante pour la Vallée de Suse. La réponse d’hier à la misérable action nazi-fasciste, dont nous nous souvenons, a abouti à un blocus des migrants sur le col de l’échelle (qui est inutile car elle est toujours bloquée par des avalanches), n’a pas été retardée. Des centaines d’antifascistes et d’antiracistes se sont rassemblés pour réitérer la position claire qui a été exprimée au cours de ces mois. Nos montagnes n’ont pas l’habitude de bloquer et de ruiner la vie de ceux qui y vivent et même de ceux qui passent par là. Il a donc été décidé de s’unir pour forcer et franchir la frontière, avec la détermination de la vraie solidarité, avec leurs propres couleurs et leurs motivations. Oui, si une trentaine de nazis français et italiens gardaient le Colle della Scala jusqu’à quelques heures avant la concentration, une cinquantaine de migrants sont arrivés à Briançon il y a peu de temps. Le message devrait être assez clair. La place du No Tav était avec eux, marchant des kilomètres sous le soleil printanier de ce jour avec beaucoup de visages et d’espoirs. Nous avons de nouveau mis nos visages pour dire que dans le territoire rebelle dans lequel nous vivons, nous gagnons toujours les valeurs de liberté et d’égalité, contre les bras tendus et la police. Nous avons été là et nous serons de nouveau là, avec les partisans italiens et français qui sont venus jusqu’ici, pour faire comprendre que chaque fois que quelqu’un décide de fermer tous les coins de la vie dans cette vallée ou à travers elle, la réponse est la suivante: toujours de la résistance.