DERNIERS ARTICLES POSTÉS
Les articles du ML papier
par Chardon Pâte le 19 mars 2018

Tel un réverbère ou... éloge de l’apéro

Faut se dire les choses. C’est un fait que ça fait pas mal de manifs qu’on en ressort pas vraiment jouasse et que si on remet ça le coup suivant, et qu’on est disposé, quasi instinctivement, à le refaire indéfiniment, in petto, c’est pas la grande pétarade du bouquet final, ni même l’instant qui précède, oui, juste avant, ineffable, dans le recueillement silencieux où se concentre tout le déroulé de la victoire, la certaine, la finale, maintenant, ouiii !
< ...

Les articles du ML papier
par Maurice, groupe La Sociale le 19 mars 2018

Tchao pantins ?

Il est clair que le mouvement social vit des moments difficiles. Confronté à une offensive sans précédent du pouvoir économique et de ses subsidiaires politiques, tétanisé par l’ampleur des coups, englué par les bureaucraties syndicales, miné par la prétention de la France insoumise et de son tribun à incarner et diriger la résistance, il ressemble à un insecte sur le dos s’agitant dans le vide. Macron et sa clique ont été mis en place par la finance pour accélérer et rendre ...

Les articles du ML papier
par Voie libre – Liaison des cheminots de la Fédération anarchiste le 19 mars 2018

SNCF : au train où vont les choses, comment sortir du tunnel ?

Accélérer la casse du service public ferroviaire entamée il y a une vingtaine d’années par la gauche plurielle et poursuivie depuis avec constance et détermination par tous les gouvernements constitue aujourd’hui le cap du président Macron qui entend bien ajouter sa contribution à l’entreprise de démolition.

En 1997, le ministre communiste Claude Gayssot découpe l’entreprise intégrée depuis sa création en 1937 en séparant le réseau de l’exploitation. Résea ...

Les articles du ML papier
par Patrick Schindler, groupe Botul de la Fédération anarchiste le 19 mars 2018

Vie quotidienne : mon amie trans et la Sécu

Un matin, en faisant ma revue de presse, je tombe sur un article paru dans un quotidien national relatant les difficultés rencontrées par H. H., face à l’administration. Je connais Hélène depuis les années 1970. Nous avons milité ensemble, d’abord au Front homosexuel d’action révolutionnaire (FHAR). Puis, nous nous sommes retrouvés par hasard aux Beaux-Arts (!) des années plus tard, pour militer encore ensemble, à Act Up Paris dans les années 2000.

> Les articles du ML papier

Les articles du ML papier
par Patrick Schindler (synthèse), groupe Botul de la Fédération anarchiste le 19 mars 2018

« Casse-rôles », le nouveau magazine féministe ET libertaire !

Nous avons reçu le n° 2 de Casse-rôles, particulièrement fourni. En accord avec Solange, sa coordinatrice, nous avons convenu de faire un focus sur deux de ses articles. Vous laissant le plaisir de découvrir les autres. Le premier, « On fait quoi des violeurs ? », écrit par Laurence Biberfeld, pose la question de la « correctionnalisation » banalisée du viol, à la suite de la déqualification du viol d’une gamine de 11 ans par un père de famille de 28 ans... Il faut savoir qu ...

Les articles du ML papier
par Zazoum Tcherev le 19 mars 2018

Dans la lucarne de Zazoum

Ton œil

« La Cantatrice chauve » mise en scène par Pierre Pradinas
La Cantatrice chauve a changé de coiffure avant l’hiver. Pierre Pradinas a poli dans le sens du poil cette pièce jouée depuis 1957 au Théâtre de la Huchette.  Pas d’anglaises non, rien en glaise mais tout est anglais, et ça décoiffe avec un délire de mèche avec l’absurdité qui frise la folie quand les Smith reçoivent les Martin. Dans la distribution, on trouve l’irrésistible Roman ...

Les articles du ML papier
par Ilios Chailly le 18 mars 2018

Les sales draps de Louis Ferdinand Céline

Le vendredi 20 octobre 2017 a eu lieu à la librairie Publico une rencontre-débat autour du livre Voyage au bout de l’abject (1), en présence de l’auteur, Patrick Lepetit, et du préfacier, Jehan Van Langhenhoven. Ilios Chailly a assisté au débat qui a suivi la présentation de l’ouvrage.
Voici sa réaction :


Toute personne qui se distingue par l’expression d’une prétendue supériorité de race, de croyance, d’esprit, de po ...

Les articles du ML papier
par Nelca, 9 décembre 2017 le 18 mars 2018

ANARCHA-FÉMINISME : LA CONTRIBUTION FÉMININE AUX LUTTES SOCIALES SÃO PAULO, BRÉSIL

Samedi 9 décembre, le Centre culturel social de São Paulo (CCSSP) au Brésil organisait une conférence sur le thème : « Anarcha-Féminisme : la contribution des femmes aux luttes sociales », avec Juliana Vasconcelos du Noyau d’études libertaires Carlo Aldegheri (Nelca).

Le sujet a été abordé dans une approche historique en passant par les origines du mouvement anarchiste et par l’histoire, l’activité et la pensée des femmes depuis le stade embryonnaire de l’an ...

Les articles du ML papier
par Hugues Lenoir, groupe Commune de Paris le 18 mars 2018

Une Université qui se délite ?

Avant d’évoquer le projet inégalitaire porté par Macron pour l’Université publique, il convient de rappeler quelques évidences.

Certes, l’Université depuis les années 1970 est plus accessible aux jeunes des couches populaires mais, en règle générale, leurs parcours ne sont pas de même nature… Cursus plus courts, accès difficile ou compliqué aux filières dites d’excellence, qui, de fait ne visent qu’à former et conformer les « petits chefs de cordée  ...

Les articles du ML papier
par Eleonora Meo le 18 mars 2018

Pas une de moins, un an après

Non Una Di Meno

Le premier appel national à toutes les femmes, à toutes les réalités féminines et féministes nationales, collectives, Maisons des femmes, associations, centres anti-violences, a été celui du 8 octobre 2016 à Rome. Plus de 500 femmes se sont retrouvées en assemblée dans les locaux de l’université romaine de La Sapienza pour un Parcours national contre la violence masculine envers les femmes : « Non Una Di Meno ». L’étincelle qui a rallumé chez beaucoup de nous, les femmes, ...

Brèves de combat

> ZADs

Retour à l’envoyeur !

le 20 avril 2018 | PAR PAT DE BOTUL
Jeudi 19 avril à l’occasion d’une conférence de presse de l’assemblée des blessés pour dénoncer les violences policières lors de l’opération de la Zad, des militants ont déposé devant la préfecture à Nantes, plusieurs centaines de grenades tirées la semaine passée à Notre-Dame-des-Landes...
> Chroniques du temps réel

La police débloque... Tolbiac

le 20 avril 2018 | PAR PAT DE BOTUL
Le blocage du site universitaire parisien de Tolbiac mobilisé contre la réforme de l’accès à la fac, a été levé vendredi 20 avril à l’issue d’une vaste opération de police lancée dès 5 heures du matin. Une centaine de personnes qui occupaient la tour de 22 étages ont quitté les lieux dans un climat tendu. Aux dernières infos une seule personne aurait été interpellée pour "outrage et rébellion". A suivre, merci de vos infos !
> Chroniques du temps réel

Bataille du rail ou bataille des chiffres ?...

le 20 avril 2018 | PAR PAT DE BOTUL
A Paris, la société Occurrence a dénombré 15 300 manifestants au départ du cortège. La CGT a dénombré 300 000 personnes en France à l’appel de la CGT, Solidaires et Sud, contre 119 500 pour l’Intérieur. Comment une chatte y retrouverait ses petits ?
> ZADs

Saisie du défenseur des droits sur les violences policières sur la zad

le 19 avril 2018 | PAR PAT DE BOTUL
Après une semaine et demi de violences policières lors de l’opération de destructions de lieux de vie sur la ZAD, des habitant-e-s, des personnes de l’équipe médic et des soutiens se sont constituées en un collectif, « Vigizad », et ont saisi ce matin le Défenseur des droits sur la gravité des événement en cours. Plus de 250 blessé-e-s ont d’ores et déjà été recensé-e-s, mais la
liste n’est pas exhaustive dû aux difficultés d’atteindre tous les blessés et témoins. l’équipe médic a manifesté son inquiétude devant la gravité des blessures auxquelles elle est confrontée, et sur l’accroissement exponentiel de la violence employée. Le défenseur des droits, M. Jacques Toubon, a été alerté sur la dangerosité des pratiques des forces de l’ordre et les graves manquements au code de déontologie de la gendarmerie nationale. Les faits suivants ont été porté à sa connaissance :
- l’usage massif de grenade offensives lancées sans discernement
- l’usage massif de gaz lacrymogènes sur foule inoffensive et sans capacité de dispersion, parfois en tirs tendus
- l’usage non réglementaire de LBD (par exemple sur le torse et le visage)
- le Non-respect de l’article R434-15 du code de sécurité intérieur
- l’usage disproportionné de la force visant à traumatiser la population
Par cette opération, d’une ampleur sans précédent, l’état à décidé d’interrompre le processus de négociation entre la préfecture et la délégation unitaire du mouvement. Pourtant celle-ci avait montré sa volonté de trouver un cadre de régularisation collectif. L’ultimatum du 23 avril pour signer des déclarations d’intentions individuelles nous fait craindre une deuxième phase des opérations avec une montée en puissance des violences policières. En effet, au sein de la gendarmerie des voies s’élèvent pour réclamer plus de moyens et de latitudes dans le but d’imposer un modèle individualiste et par là même de mater et intimider toutes celles et ceux qui se solidarisent. Jusqu’où est prêt à aller M. Macron pour détruire le projet collectif qui s’élabore ici ? Combien de blessé-e-s est il prêt à faire pour étouffer l’idée du commun que nous portons ?
Le collectif vigizad poursuit son travail, portant également son attention sur des thématiques telles que l’entrave à l’accès au soin des blessé-e-s par les forces de l’ordre. Il appelle toutes les personnes ayant été victimes ou témoin de violences de la part des gendarmes mobiles à se manifester par mail (defensedesdroitszad2018@riseup.net).
> Chroniques du temps réel

Le scandale des conditions pour les migrants à Paris

le 19 avril 2018 | PAR PAT DE BOTUL
À Paris, faute d’infrastructure d’accueil, plus de 2 000 exilés peuplent des campements de fortune dans des conditions de vie "contraires aux droits fondamentaux", alerte le Défenseur des droits. Odeur pestilentielle et regards exténués de centaines de personnes en attente...
> Luttes syndicales

Allemagne : victoire pour les syndicalistes

le 19 avril 2018 | PAR PAT DE BOTUL
Après une vague de grèves d’avertissement, le syndicat Ver.Di a arraché une augmentation de salaire de 7,4 % sur trois ans. Ce succès vient après celui des métallurgistes, en février. Comme quoi...
> Chroniques du temps réel

Vives tensions à Toulouse entre les étudiants et la police

le 18 avril 2018 | PAR PAT DE BOTUL
Véhicules incendiés, Flash-Ball et grenades lacrymogènes de sortie… Depuis dimanche, la tension ne retombe pas dans plusieurs quartiers populaires de Toulouse. Dans la nuit de lundi à mardi, 18 personnes ont été interpellées dans celui du Mirail, après des premières violences dimanche.
> Chroniques du temps réel

"Secret des affaires"

le 18 avril 2018 | PAR PAT DE BOTUL
Édouard Perrin, du collectif Informer n’est pas un délit, créé pour lutter contre l’amendement sur le « secret des affaires » dans la loi Macron, alerte sur la loi débattue ce jour au Sénat.
> Dans un sale État

Communiqué du Comité de soutien de Salah Hamouri

le 18 avril 2018 | PAR PAT DE BOTUL
Plus de 6000 prisonnier.e.s politiques palestinien.ne.s sont actuellement derrière les barreaux, dont plus de 350 enfants et 1500 malades. Ces prisonnier.e.s sont détenu.e.s dans des conditions avilissantes, en violation des droits de l’homme et de la 4ème Convention de Genève. L’arrestation et la détention de milliers de Palestinien.ne.s est l’un des piliers de la politique coloniale israélienne pour affaiblir la société palestinienne. Les prisonnier.e.s politiques palestinien.ne.s sont le symbole d’une société et d’une nation elle-même prisonnière et enfermée par sa politique coloniale. Parmi ces prisonnier.e.s, il y a notre compatriote Salah Hamouri, enfermé comme plus de 400 palestinien.ne.s sous le régime de la détention administrative. Depuis des décennies, des milliers de Palestiniens ont été emprisonnés sous « détention administrative » sans être informés de la raison de leur emprisonnement, sans inculpation ni procès. Cette détention administrative peut être renouvelée selon le bon vouloir des autorités israéliennes, tous les six mois. Alors que la détention administrative de Salah Hamouri a été prolongée, fin février 2017, pour une période de 4 mois, la France se montre passive pour obtenir sa libération qu’elle demande par ailleurs. Depuis l’arrestation de Salah Hamouri dans la nuit du 23 août 2017, à son domicile de Jérusalem-Est, par une troupe de l’armée d’occupation, Emmanuel Macron n’a toujours pas reçu, Elsa Lefort, sa femme, malgré ses demandes répétées. Cela n’est pas acceptable. Le parcours de Salah Hamouri, sa vie, sont symboliques du destin de celui de millions de Palestinien.ne.s, victimes de l’occupation israélienne. En ce 17 Avril 2018, journée internationale de solidarité avec les prisonniers politiques palestiniens, le Comité pour la liberté de Salah Hamouri exprime sa solidarité envers tout les prisonnier.e.s politiques palestinien.ne.s victimes de régime colonial israélien.
> Antisexisme

Solidarité avec les femmes d’Efrin

le 18 avril 2018 | PAR PAT DE BOTUL
Suite à l’appel à une campagne internationale "les femmes se lèvent pour efrîn" #WomenRiseUpForEfrin fait par des femmes kurdes, l’association Femmes Contre les Intégrismes (FCI), le Collectif Libertaire Anti-sexiste (CLAS!!) et Juste une étincelle noire - FA lyon se sont mobilisés les 15 derniers jours de mars 2018 sur la région lyonnaise au travers de prise de parole et table de presse lors d’un premier festival du film Femmes Contre les Intégrismes, d’affichages et de collages pour relayer leurs revendications :
• Halte à l’invasion turque et à l’agression d’occupation sur Efrin - Halte au génocide et au féminicide !
• Se lever pour la protection du peuple, de la terre, du patrimoine culturel et historique d’Efrin !
• Se lever pour la défense de l’autogestion démocratique et écologique à Rojava et dans le nord de la Syrie !
• Défendre Efrin, c’est défendre la Révolution des Femmes - "No pasaran"
au fascisme d’Erdogan ! Il en est ressortit une petite vidéo, montage maison :#WomenRiseUpForEfrin