Nouvelles internationales > SOLIDARITE AVEC LES PRISONNIERS EN LUTTE DANS LES COMMUNAUTÉS INDIENNES AU MEXIQUE
Nouvelles internationales
par Comité de soutien aux peuples du Chiapas en lutte (CSPCL) le 14 décembre 2018

SOLIDARITE AVEC LES PRISONNIERS EN LUTTE DANS LES COMMUNAUTÉS INDIENNES AU MEXIQUE

"Miguel Peralta, de la communauté mazatèque d’Eloxochitlan de Flores Magon, condamné à plus de 50 ans de prison ; Dominga González Martínez, Pedro Sánchez Berriozábal, Rómulo Arias Míreles, Teófilo Pérez González, Lorenzo Sánchez Berriozábal et Marco Antonio Pérez González, de la communauté nahua de Tlanixco, eux aussi condamnés à plus de 50 ans de prison ; Fidencio Aldama Pérez, de la communauté yaqui de Loma de Bácum, condamné à plus de 15 ans de prison : la répression des luttes sociales dans les communautés indigènes du Mexique est extrêmement dure, et pour décourager les résistances, nombre d’activistes des communautés se retrouvent tout simplement emmurés vivants.

L’enfermement à vie, c’est la menace que font planer gouvernements et multinationales contre celles et ceux qui dans les communautés, se battent pour empêcher la construction de gazoducs comme sur le territoire de la tribu Yaqui, pour lutter contre la privatisation des sources d’eau au bénéfice des multinationales, comme à Tlanixco (Etat de Mexico), ou bien pour défendre les us et coutumes face au contrôle des partis politiques sur les communautés, comme à Eloxochitlan de Flores Magon (Oaxaca). C’était déjà le cas auparavant, comme à Atenco, en lutte contre le mégaprojet d’aéroport de Mexico. Mais grâce à la solidarité, parfois les luttes se gagnent, et les prisonniers sortent.

Leur combat est aussi le nôtre ! En France comme au Mexique, face à la taule, la solidarité est nécessaire !"
PAR : Comité de soutien aux peuples du Chiapas en lutte (CSPCL)
SES ARTICLES RÉCENTS :
Réagir à cet article
Écrire un commentaire ...
Poster le commentaire
Annuler