Nouvelles internationales > Grève générale unitaire dans la région de Madrid le 11 novembre à l’appel d’un syndicat anarchiste
Nouvelles internationales
par CGT Espagne le 9 novembre 2020

Grève générale unitaire dans la région de Madrid le 11 novembre à l’appel d’un syndicat anarchiste

Lien permanent : https://monde-libertaire.net/index.php?articlen=5211

Traductions de l’espagnol Monica Jornet Groupe Gaston Couté FA

PHASE 1. L’APPEL À ADHÉSIONS À LA GRÈVE GÉNÉRALE DE LA CGT




Appel à tous les collectifs et syndicats alternatifs pour se joindre à la Grève Générale organisée par la Confédération Générale du Travail à Madrid pour fin octobre et à créer un large front derrière toutes les revendications communes.
par CGT. Le 02.10.2020


L’organisation anarcho-syndicaliste Confederación General del Trabajo a annoncé, dans un communiqué, un appel à la Grève Générale dans la Région de Madrid, pour fin octobre.
La CGT considère que les raisons qui poussent à la grève sont largement suffisantes. Parmi elles on compte la saturation du système de santé puisque les différentes administrations ont donné la priorité à des facteurs économiques sur la vie des personnes, et en particulier les personnes défavorisées. À cet égard, la CGT signale qu’en dépit de la seconde vague de Covid en cours, la privatisation du système de santé se poursuit aux dépens de gens qui risquent leur vie pour protéger celle des autres sans recevoir le moindre soutien des politiques.
Par ailleurs, la CGT dénonce une double réalité : les personnes pouvant se payer le privé bénéficient tout à la fois de personnel médical et de moyens garantissant un enseignement adapté tandis que les autres ne peuvent compter que sur la gestion publique pour recevoir des soins dans les établissements de santé ou pour continuer ou non à recevoir un enseignement au cours des prochains mois selon l’évolution de la pandémie.
La CGT signale que pour l’éducation comme pour la santé, le facteur économique a primé sur les besoins légitimes des personnes. C’est pourquoi dans les établissements publics saturés, on manque de professeur.e.s, de personnel médical et de moyens en général pour que les élèves puissent assister aux cours dans des conditions minimales de sécurité.
La CGT souligne également l’importance de disposer de transports en commun publics et de qualité dans cette crise du Covid-19. Leur gestion laisse à désirer et le manque de moyens a influé directement sur la propagation du virus en raison de métros et de bus bondés où la distance de sécurité entre usagers est impossible.
La CGT rejette les politiques anti-Covid de la Région de Madrid qui sont entrées en vigueur ces derniers jours. Ces mesures cherchent davantage à retenir les personnes défavorisées sur leur lieu de résidence afin qu’elles ne se déplacent que pour aller travailler (même si elles doivent le faire sans garanties pour leur sécurité et leur intégrité physique) qu’à contenir la propagation du virus. La CGT ne tolèrera aucun texte de loi visant les quartiers populaires, et criminalisant leurs habitant.e.s, qui sont aussi les personnes les plus vulnérables et aux ressources les plus faibles de la société.
La CGT appelle toute la société, les syndicats alternatifs, les collectifs et organisations sociales à se joindre et à participer à cette Grève Générale pour défendre un autre modèle social qui ne laisse personne sur le bord de la route, qui respecte l’environnement, l’égalité réelle entre les personnes, les libertés et qui garantisse des services publics de qualité, gratuits et universels.

PHASE 2. GRÈVE GENERALE LE 11 NOVEMBRE SUITE AU SUCCÈS DE L’APPEL DE LA CGT
par Cabinet de Presse du Comité Conféderal de la CGT. Le 20.10.2020


La CGT revendique des services publics de qualité, gratuits et universels pour tou.te.s et exige que les plus défavorisé.e.s ne fassent pas les frais de cette nouvelle crise.

La Confédération Générale du Travail annonce un changement de date de la Grève générale pour laquelle elle a entrepris les démarches légales de convocation il y a quelques jours. L’organisation anarcho-syndicaliste fait savoir qu’elle a décalé la journée de grève Générale au mercredi 11 novembre après avoir eu connaissance de la volonté d’autres collectifs et organisations sociales et syndicales d’y participer activement.

L’organisation anarcho-syndicaliste lance un appel à la participation revendicative le 11 novembre prochain des travailleurs et travailleuses sans distinction de situation devant l’emploi, de sexe, d’âge ou de condition sociale, sur tout le territoire de la Région de Madrid, contre l’inégalité matérielle et de fait dans le domaine du travail et, à partir de là, au plan social et économique, afin de pousser à décider de mesures urgentes pour pallier à la crise économique et afin d’exiger une réponse efficace face à la situation actuelle au moyen d’investissements publics incontournables dans la santé, l’éducation, les transports etc. En outre, la CGT exige que leur mise en place s’accompagne des mesures nécessaires, justes et non discriminantes, visant à en finir avec les inégalités sociales et professionnelles dont souffre la société madrilène et à protéger réellement toute la population et particulièrement la plus vulnérable.

La CGT signale que la saturation du système de santé ne reçoit pas pour l’heure la réponse adéquate des différentes administrations, qui ont à tout moment de la pandémie actuelle, donné la priorité à des raisons d’ordre économique sur la vie des gens, et en particulier des plus défavorisés.

Dans les établissements d’éducation, la logique suivie a également été celle de l’argent et non celle des besoins légitimes des personnes, élèves aussi bien que professeur.e.s et autres personnels. La CGT rappelle le manque de moyens humains et matériels avec un nombre d’élèves par classe ne permettant pas, malgré les efforts des professionnel.le.s sur place, de garantir les minima de sécurité face au Covid-19 dans les salles de cours.

Par ailleurs, notre syndicat pointe le problème des transports en commun en tant que service essentiel à la vie. La gestion de ce service est encore un sujet mettant en évidence une gestion calamiteuse affectant directement la santé des personnes travailleuses. Le manque de moyens se répercute directement et influe indiscutablement sur la propagation du virus. La CGT dénonce des bus et métros bondés depuis des mois, notamment ceux de plus grande incidence de la pandémie. Et les gens ont été et sont toujours obligés de voyager entassés pour se rendre à leur travail.

Il n’y a pas non plus eu de réponse adaptée apportée aux personnes sans emploi ou se trouvant dans l’impossibilité d’en avoir en raison de cette situation de pandémie, et donc de générer des revenus pour vivre, ni adaptée aux familles, qui sont actuellement toujours expulsables, bref, à toutes les personnes les plus défavorisées dans l’échelle sociale. A cet égard, la CGT défend l’ouverture des antennes d’accueil des Services Sociaux comme indispensable pour un modèle social différent, pour ne perdre personne en route, pour respecter l’environnement et l’égalité de fait entre les personnes, pour respecter les libertés et garantir à toutes des services publics de qualité, gratuits et universels, et parce que la santé et la vie des personnes doivent passer avant tout.
PAR : CGT Espagne
SES ARTICLES RÉCENTS :
Réagir à cet article
Écrire un commentaire ...
Poster le commentaire
Annuler

1

le 9 novembre 2020 14:26:08 par Luisa

De tout cœur avec Vous !
Et dire qu’il y a encore des personnes pour discutailler sur des conneries !