Dans un sale État > État d’urgence sanitaire et amendes :
Dans un sale État
par Groupe Salvador Segui le 13 avril 2020

État d’urgence sanitaire et amendes :

Lien permanent : https://monde-libertaire.net/index.php?articlen=4692

une très juteuse opération pour le gouvernement

La loi de finances rectificative promulguée le 23 mars dernier par Macron dans le cadre de « l’état d’urgence sanitaire » prévoit une source essentielle de recettes pour le budget général : les amendes, sanctions, pénalités et frais de poursuites .




La loi en question, accessible via le journal officiel du lendemain (https://www.legifrance.gouv.fr/affichTexte.do;jsessionid=AD471378722A607120ABE18385B88720.tplgfr36s_1?cidTexte=JORFTEXT000041746298&dateTexte=&oldAction=rechJO&categorieLien=id&idJO=JORFCONT000041746295) annonce en effet que 3 859 000 000 d’euros seront perçus via les amendes et condamnations pécuniaires afin de renflouer le Trésor Public. Il s’agit là du véritable objectif de cet « état d’urgence ».
Jamais aucun prélèvement de ce type n’a soigné qui que ce soit à aucun moment.
La véritable solution réside dans les investissements sanitaires et la construction d’hôpitaux pour prendre en charge les personnes potentiellement malades et non dans la répression à tour de bras.
Le président de la République n’est pas médecin mais plutôt quelqu’un de nuisible misant sur ses policiers et ses juges pour faire rentrer de l’argent dans les caisses de l’État.

Il nous appartient dans les délais les plus brefs d’anéantir une bonne fois pour toutes ce gouvernement de racketteurs et de mettre en œuvre une solide politique de santé dans le but de contenir réellement les épidémies.
PAR : Groupe Salvador Segui
SES ARTICLES RÉCENTS :
11 octobre à Publico : La stratégie de l’escargot
Dimanche 27 à Publico
Ciné Segui vendredi 18 septembre
Ciné Segui Dimanche 20 septembre
Une conférence annulée mais...
Publico le dimanche 23 février
le 15 décembre à Publico
10 novembre à Publico
Prenez garde à la peinture... Annonce.
Un dimanche rue Amelot
Réagir à cet article
Écrire un commentaire ...
Poster le commentaire
Annuler

1

le 13 avril 2020 09:33:46 par René

Outre qu’il faudrait lancer une campagne pour faire juger les responsables de la casse hospitalière, je suis très étonné que PERSONNE n’ait songé à faire campagne pour que le revenu de amendes soit versé aux hôpitaux.