Vie du journal > ÉDITO DU ML N°1801
Vie du journal
par Nathanaël pour le CRML le 20 décembre 2018

ÉDITO DU ML N°1801

Alimentation et politique

On oublie trop souvent le statut politique de l’alimentation. Le dossier de ce moisci essaye de présenter les différents enjeux politiques relatifs à notre consommation essentielle.
Il est en effet indéniable que la façon de se nourrir ne peut être totalement détachée du mode de production dans lequel nous sommes insérés : se nourrir c’est certes toujours remplir une fonction physiologique (consommer des calories pour vivre) mais également s’inscrire dans un système de production et de distribution. Le système que nous connaissons est celui du capitalisme. En cela la nourriture est un reflet de nos sociétés : l’accès à l’alimentation est inégal en fonction des revenus et de plusieurs autres variables, et on retrouve dans la production agro-alimentaires le même type de problèmes que dans les autres secteurs, tournés – c’est devenu une platitude de l’énoncer – vers la recherche du profit.

De ce fait trois thématiques majeures émergent de notre dossier. D’une part le thème de la critique du mode de production actuel, inégalitaire et gaspilleur, énonçant d’un côté la norme d’une « alimentation équilibrée » et faisant peser la responsabilité de la « bonne consommation » sur les individus alors que l’industrie nous abreuve de produits toujours plus nombreux et surnuméraires. D’autre part le thème de la critique écologique de notre mode de production. L’industrialisation de la production entraîne un double problème, à la fois relativement à la mondialisation des échanges, ce qui produit également des problèmes économiques et politiques – on connaît les ravages de l’huile de palme, mais également de la consommation de quinoa ou d’autres produits étiquetés plus « responsables », sur les lieux de production – et à la crise environnementale qui s’annonce de plus en plus irrémédiablement. L’alimentation devient ici, comme d’autres domaines, un vecteur de compréhension des inégalités planétaires engendrées par l’élargissement des échelles de l’échange. Enfin le thème, non des moindres, de l’éthique est central dans notre époque. La domination de l’animal par l’homme, accentuée par les techniques de production intensives tristement illustrées par les scandales des abattoirs ou de conditions d’élevage déplorables, est en effet un questionnement récurent, problématisant nos habitudes de consommation et nos pratiques alimentaires. En cela les thématiques – souvent conflictuelles y compris chez les libertaires – du végétarisme voire du végétalisme ou du véganisme sont inévitablement présentes dans le dossier.

Le Comité de rédaction du Monde libertaire n’entend pas dans ce numéro dicter ce que doivent faire les individus, mais uniquement donner la parole à plusieurs points de vue sur les questions politiques de l’alimentation, de façon à ouvrir des débats potentiels ainsi que des réflexions sur ces thématiques qui, bien que quotidiennes, sont souvent relayées comme secondaires.
PAR : Nathanaël pour le CRML
SES ARTICLES RÉCENTS :
ÉDITO DU ML N°1799
Réagir à cet article
Écrire un commentaire ...
Poster le commentaire
Annuler

1

le 9 janvier 2019 18:09:38 par GILLES ET JOHN

UN RÉGIME DE VRAIES BANANES GARANTI SANS GILET JAUNE

2

le 9 janvier 2019 19:31:18 par TRANSPAULETTE

Pour voir la vie en jaune ,lisez "JAUNE"


[LIEN]