Non-Violence > De Gentioux à Chauny, autour de monuments aux morts pacifistes en France
Non-Violence
par Thierry Guilabert le 3 novembre 2019

De Gentioux à Chauny, autour de monuments aux morts pacifistes en France

Lien permanent : https://monde-libertaire.net/index.php?articlen=4302

Maudite soit la guerre...

Bientôt le 11... Anniversaire de la fin de la grande boucherie commencée en 14. En France, ce jour-là, des rassemblements auront lieu autour des monuments aux morts pacifistes. Oeuf corse qu’il faut y participer !
D’où l’actualité de la recension ci-dessous. Bernard CRML




D’abord j’ai cru à une farce, on m’avait livré un de ces anciens bottins téléphoniques devenus obsolètes, mais non, c’était un bien un livre, un grand format même, avec un titre à rallonge et pas vraiment engageant, De Gentioux à Chauny, autour de monuments aux morts pacifistes en France.
Depuis, ayant longuement feuilleté l’ouvrage, je suis convaincu que le livre de Danielle et Pierre Roy est lui-même un monument, mais un monument vivant qui s’enrichit à chaque édition (celle-ci est la troisième) de nouvelles trouvailles, car si les monuments aux morts ont fleuri hélas dans chaque commune de ce pays, de la plus grande à la plus misérable, rendant hommage aux combattants et glorifiants par la même occasion des sentiments belliqueux et nationalistes, il en existe, plusieurs dizaine d’autres, gouttes d’eau dans ce paysage lugubre, qui dénoncent et maudissent la guerre et toujours mettent en exergue la fraternité et la paix.
Le plus connu et le plus célébré étant celui de Gentioux.
Le livre de Danielle et Pierre Roy raconte par le détail, documents, photographies, témoignages, la difficulté d’ériger de tels monuments au lendemain de la boucherie de 14-18, l’opposition farouche des « bien-pensants » des tenants de la patrie éternelle, qui n’ont que faire des souffrances, des ravages, des victimes civiles, des gueules cassées, des millions d’orphelins, que la guerre produit inévitablement.
Et cette histoire n’est ni achevée, toujours il y a des guerres présentes ou à venir même quand nous exportons les champs de batailles, le terrorisme nous rappelle qu’il n’est pas de sanctuaire, les sentiments belliqueux, xénophobes sont toujours plus vivants, les marchands d’armes en France se réjouissent ( 9 milliards de ventes en 2018 en augmentation de 30% par rapport en 2017), ni figée puisque le livre de Danielle et Pierre Rey revient longuement sur la réalisation du monument en hommage aux fusillés pour l’exemple à Chauny, inauguré le 6 avril 2019, date anniversaire de la grande manifestation contre l’acquittement scandaleux de l’assassin d’un homme de paix : Jean Jaurès.

Thierry Guilabert

De Gentioux à Chauny, autour de monuments aux morts pacifistes en France, de Danielle et Pierre Roy édité par la Fédération Nationale Laïque des associations des amis des monuments pacifistes, républicains et anticléricaux, 30 euros, 436 pages, format 21X29,7, très nombreuses illustrations.
Disponible à Publico, 14 rue Amelot, 75 011 Paris ou à la librairie de la Libre Pensée, 10-12 rue des Fossés Saint-Jacques, 75 005, Paris)
PAR : Thierry Guilabert
SES ARTICLES RÉCENTS :
À ta santé, Gaston Couté !
L’histoire vue par les lapins
ÉDITO DU ML HORS SÉRIE N°57
Réagir à cet article
Écrire un commentaire ...
Poster le commentaire
Annuler