Luttes syndicales > Concert de musique au son des casseroles à Park Hyatt Vendôme
Luttes syndicales
par Groupe anarchiste Salvador-Seguí le 9 décembre 2018

Concert de musique au son des casseroles à Park Hyatt Vendôme

Vendredi 7 novembre 2018 dans les « beaux quartiers à Paris » :

74 jours de grève et la lutte continue au 5 rue de la Paix pour les salarié-e-s de l’hôtel parisien Park Hyatt Vendôme.
74 jours de grève et toujours aussi déterminé-e-s à obtenir satisfaction :
- embauche directe par l’hôtel en lieu et place de la sous-traitance du groupe STN (employeur actuel).
- augmentation de salaire de 3 euros de l’heure (ce qui peut représenter jusqu’à 500 euros par mois).
- remboursement ticket de transport.
- mise en place d’une prime d’ancienneté
Et la liste s’allonge …
Chaque jour à partir de 11h30 les grévistes se rassemblent devant ce palace avec banderoles, drapeaux de la CGT (90% en sont adhérentes), mégaphones, casseroles, musique et leur enthousiasme.
La Direction appuyée par l’association des commerçants (de luxe) de la rue avait déposé plainte contre les grévistes et la CGT-HPE dont le siège est à Clichy, pour « vacarme provoqué par le voisinage ». Le Tribunal de Grande Instance de Clichy a rendu son verdict : pas compétent pour statuer sur cette affaire : ne s’agissant pas d’un conflit entre voisins puisque tout se passe dans la rue. Un point pour le syndicat CGT et les grévistes.
Prochain épisode, le 21 décembre : réunion avec les deux Directions (Groupe STN et Park Hyatt).
Et si ça ne donne pas satisfaction aux grévistes ? Elles et ils continueront leur rassemblement quotidien. La lutte continue.
Vous pouvez les aider en allant les soutenir de 11h30 à 15h00 à leur rassemblement quotidien, et/ou en versant une aide financière :
https://www.lepotcommun.fr/pot/1vpwil8t
PAR : Groupe anarchiste Salvador-Seguí
SES ARTICLES RÉCENTS :
Nouvelle annonce
Gilets jaunes : entre colère légitime, débordements racistes et perte des repères de classe
Pour la régularisation immédiate
Réagir à cet article
Écrire un commentaire ...
Poster le commentaire
Annuler