Vie du journal > Communiqué du Comité de rédaction du Monde libertaire (CRML)
Vie du journal
par CRML le 22 septembre 2019

Communiqué du Comité de rédaction du Monde libertaire (CRML)

Lien permanent : https://monde-libertaire.net/index.php?articlen=4232

Bonjour à toutes et tous,

Durant la dernière quinzaine, plusieurs personnes nous ont contacté pour nous faire remonter des informations relatives à une de nos auteures, Azelma Sigaux.
Malgré l’intérêt des textes qu’elle nous avait soumis, son exposition publique, notamment sur Russian Today ou encore sur certaines chaînes youtube problématiques, ainsi que certains messages échangés avec Dieudonné il y a quelques années, nous conduit à cesser notre relation.
Du fait du caractère public de cette auteure nous avons opté pour la prudence vis-à-vis de confusions idéologiques éventuelles.
S’il n’est pas de notre rôle de la condamner, il nous incombait toutefois d’en tirer les conclusions.

Merci pour de votre soutien et de votre vigilance,
Le CRML.
PAR : CRML
SES ARTICLES RÉCENTS :
Décembre à L’Autodidacte de Besançon
information
à propos du 11 novembre
Du nouveau du côté de la glane
Du côté du 145 rue Amelot
Octobre à Besançon
A Besançon
Hiroshima 6 août 45
Les ANARCHISTES D’IRAN ET D’AFGHANISTAN A PROPOS DE LA MENACE DE GUERRE ENTRE LES USA ET L’IRAN
Sous le Pont d’Avignon coule la scène…
Les rendez-vous de Publico. ATTENTION (R)évolution permanente 16 juillet
Salut, nous revoilà !
La page Facebook officielle du Monde Libertaire
dernière minute !!!
La technique pour les libertaires : débats et controverses.
Invitation à projection
c’est à Cherbourg

Un article vient d’être retiré...
ÉDITO DU ML n°1790
ÉDITO DU ML N°1789
ÉDITO DU ML n°1788
ÉDITO DU ML n°1787
ÉDITO DU ML N°1786
ÉDITO DU ML N°1785
ÉDITO DU ML n°1784
ÉDITO DU ML N°1783
ÉDITO DU ML N°1782
Prochain numéro du Monde Libertaire
ÉDITO DU ML N°1780
Kostadinka Kuneva : pourquoi rester debout ?
ÉDITO DU ML N°1779
Le nouveau Monde libertaire mensuel est arrivé !
ÉDITO DU ML N°1778
On ne s’endort pas !
Bienvenue sur votre nouveau Monde Libertaire en ligne !
L’Autruche n’éternuera plus
Réagir à cet article
Écrire un commentaire ...
Poster le commentaire
Annuler

1

le 27 septembre 2019 17:15:23 par gilles et john

Vaut mieux fréquenter ou être affilié à la CGT collabo de la bourgeaille et aux
ordres de Moscou en 1968 ou encore bosser à Radio( propagande )France ou
annoncer les émissions RL dans le torchon Télérama du groupe culbénit
Le Monde et ses fripouilles BNP
la confusion idéologique ,les couillons encartés ,y" voillent rin de rin "
et pis la Sigaux ,elle est trop gilles et john
et rappel pour les marmots ,le Dieudonné ,il y a quelques années avait été
invité dans les studios de RL , quelle horreur ,ou sont mes sels !



2

le 11 novembre 2019 17:48:51 par Touffany

J’ai lu le commentaire d’Azelma Sigaux concernant la relation professionnelle de son père avec Elie Sémoun et Dieudonné, puis Dieudonné seul ; ainsi que son intervention sur les médias russes financés par le Kremlin… cela semble assez convaincant ( de son point de vue ). Mais, au-delà de ses justifications, il apparaît un fort désir de reconnaissance médiatique. Qu’eut elle indiqué, pour se justifier, si elle était intervenue sur Radio Courtoisie ou sur TV Liberté ? En d’autres temps, un dessinateur ( Nicolas Raletz ) du "Monde Libertaire", du "Libertaire", de "l’Union pacifiste" et de la feuille anarchiste berrichonne du chansonnier Guimou de la Tronche avait été pris à dessiner dans le magazine d’extrême droite "Pas de panique à bord". Il avait, alors, fait l’objet d’une éviction simultanée de l’ensemble de ces journaux. Il apparaît toujours cette vieille soif de reconnaissance, passant par la multiplication des interventions en tous lieux, à tous propos, sans aucun discernement, de la part de certaines "vedettes" de la plume ou du crayon à l’égo surdimensionné. J’attends le jour où l’ensemble de la presse libertaire remerciera les taupes salafistes qui défendent à longueur de temps leur religion au travers de nos mensuels, nous faisant presque oublier que "la religion est l’opium du peuple" et les principes de "ni dieu ni maître… ni communautarisme". Cela risque d’être long, tant le phénomène de mode semble durable.