Chroniques du temps réel > Aujourd’hui c’est « mission doryphore » !
Chroniques du temps réel
par Blandine le 5 juillet 2021

Aujourd’hui c’est « mission doryphore » !

Lien permanent : https://monde-libertaire.net/index.php?articlen=5787



Image par Pavlofox

Pour celles et ceux qui ne connaissent pas, le doryphore est un petit insecte très esthétique à l’âge adulte. Malheureusement les larves font le malheur des paysan.e.s quand elles s’attaquent aux cultures de pommes de terre… Elles s’attaquent à tous les Solanacées mais surtout aux pommes de terres. Elles dévorent les feuilles et vont ainsi jusqu’à décimer le plant qui ne peut plus réaliser sa photosynthèse.

Résultat si on ne fait rien ? Pas de pommes de terre cette année !

Et la mission doryphore c’est quoi ? Et bien c’est se débarrasser de ces malheureux intrus pour les humains qui dévorent notre future ripaille. Alors plusieurs choix s’offrent à nous !

Les insecticides chimiques, pas de ça ici on est en agriculture biologique !

Les bio-insecticides ou auxiliaires, bacillus thuriengis, bactéries savantes qui ont la faculté de sécréter des endotoxines toxiques mortelles pour ces dévastateurs, mais qui ne sont plus commercialisés depuis quelques mois.

Un nouveau venu autorisé en AB, le « success 4 », joyeuse fermentation de deux toxines. Le spinosad, substance active agissant comme une neurotoxine provoquant chez l’insecte une excitation du système nerveux menant à des contractions musculaires involontaires, ainsi qu’à la prostration accompagnée de tremblements menant au final à la paralysie… hum hum !!...

Mais ici à juste titre, on a décidé d’assumer notre vie et de ne pas déléguer l’acte. On assume la destruction odieuse mais
nécessaire (pour l’humain) des êtres qui dévastent notre subsistance.

La seule manière est de les écraser… Dure entreprise, glauque, sale et difficile. A chaque pression de ma main je ferme les yeux en serrant les dents… Les œufs, les jeunes larves, les plus développées et les adultes s’écrasent sans bruit, seul un léger craquement entre mes doigts émerge, laissant une traînée gluante d’un orangé vif et cruel…

Après plus de trois heures de labeur, assise au bout du champs dans mon habit imperméable noir sous la pluie, les doigts glacés malgré la chaleur, dans mes gants humides j’ai pleuré…

Ironie du sort, le doryphore mon congénère, « nuisible » comme ils disent, à l’âge adulte porte un costume rayé….

... Mais on aura des pommes de terre....

Blandine (Ouvrière agricole)

Groupe Gaston Couté FA Loiret
PAR : Blandine
Groupe Gaston Couté FA Loiret
SES ARTICLES RÉCENTS :
À quel prix ??
Réagir à cet article
Écrire un commentaire ...
Poster le commentaire
Annuler