Philosophie-sociologie
Philosophie-sociologie
par Guy Girard le 26 août 2017

NON LOIN DU PHALANSTERE, L’IGLOO AFRICAIN

Pour développer sa critique impitoyable de la société de son temps et pour inventer les remèdes susceptibles de garantir à l’humanité le passage de cette misérable civilisation où tout n’est qu’ «indigence, fourberie, oppression, carnage » à l’ordre futur d’Harmonie – qui pour nous se confond avec l’Anarchie – , Charles Fourier préconisa ces deux procédés que sont le doute absolu et l’écart absolu. L’écart absolu est le plaisir redoutable de ne pas penser sel ...

Philosophie-sociologie
par PAT DE BOTUL le 10 août 2017

Stéphane S., le poète-philosophe libertaire au « Sang Graal »

En ces temps empreints d’une course folle à la satisfaction immédiate, il est d’autant plus plaisant aujourd’hui de découvrir une démarche philosophique libertaire posée, accomplie et qui plus est, poétique. C’est ainsi que l’on pourrait résumer celle de Stéphane Sangral, dont nous avons découvert le troisième ouvrage au titre énigmatique mais évocateur, Fatras du Soi, fracas de l’Autre, paru aux éditions Galilée. Partagé entre sa profession de psychiatre et ...

Philosophie-sociologie
par Nestor Potkine le 11 novembre 2016

LA MORALE DE DONALD

Oui. Évidemment. Donald Trump n’a aucune morale. Mais les millions de personnes qui l’admirent en ont une. Discutable, mais réelle. Tout comme les adorateurs d’Erdogan, Sarkozy, Macron, Berlusconi, Poutine, Orban, etc. Ces manipulateurs, immoraux, quelle que soit la morale qu’ils prétendent admirer, jouent sur les sentiments moraux de leurs dupes. Moraux ? Les lecteurs et lectrices du Monde Libertaire s’écrient : « Mais non ! Sentiments tribaux ! Haine ra ...

Philosophie-sociologie
par Fred le 15 janvier 2014

NOVLANGUE : tyrannie de l’euphémisme et domination "douce"

La novlangue, entendue comme système de coercition, n’a en réalité de neuve que le nom.
A travers l’Histoire, la volonté de dominer les populations par le biais d’un lexique, d’une syntaxe, d’une grammaire nouvelle ne s’est jamais démentie. A l’époque contemporaine, la nouveauté est qu’elle s’impose de façon moins brutale, plus insidieuse.
Distillant ses néologismes, distribuant de nouvelles affectations aux mots anciens, la novlangue se veut "soft", l ...