Actualité de la librairie > Les rendez-vous de Publico. ATTENTION (R)évolution permanente 2 décembre 2019
Actualité de la librairie
par Publico le 2 décembre 2019

Les rendez-vous de Publico. ATTENTION (R)évolution permanente 2 décembre 2019

Lien permanent : https://monde-libertaire.net/index.php?articlen=4234




Publico n’est pas qu’une librairie :

19h30 | Vendredi 6 décembre à 19h30




Rencontre, débat et vernissage de l’exposition Une histoire visuelle des élections et de leurs contestations
autour du livre Le grand cirque électoral. Une histoire visuelle des élections et de leurs contestations (Editions L’Echappée) avec son auteur Zvonimir Novak
Depuis l’instauration du suffrage universel, le spectre du politicien en campagne électorale hante la France. Car ce pays, si rétif à mandater, se méfie comme de la peste des candidats et des élus. À la moindre friction, l’anathème est lancé : « Girouettes ! Caméléons ! Opportunistes ! » clame la rue. « Ils promettent la lune, ils s’attribuent des privilèges exorbitants, ils retournent leur veste », ajoutent l’échotier et le caricaturiste. Et comme cette nation frondeuse a toujours nourri en son sein une forte densité d’artistes aux crayons acérés, elle exprime ses haut-le-cœur par une production visuelle d’une insolence unique au monde. Ainsi des flots d’images régicides, issus de la propagande militante, de l’imagerie populaire et du combat électoral, sabrent avec talent les ambitions des politiciens, portent au pinacle des candidats farfelus et moquent le civisme fait religion. Affiches, tracts, cartes postales, caricatures et autres supports sont étudiés ici à la loupe sur près de deux siècles. Le Grand Cirque électoral relate avec truculence la guerre graphique qui s’impose à nos regards, depuis Proudhon jusqu’aux Gilets jaunes, en passant par le général Boulanger, Coluche, Mai 68 et les campagnes souvent hilarantes de nos présidents. Professions de foi, tracts et programmes électoraux sont autant de témoignages à charge. C’est saignant, jubilatoire... et instructif.

Samedi 7 décembre à 17h




Concert | Fabell : Mémoires enchantées

Rencontre avec Fabell / Fabienne Elkoubi pour la sortie de son nouveau CD Mémoires enchantées
Enregistré au cours d’un des concerts de Fabell/Fabienne au Connétable à l’occasion de ses 40 ans de carrière, auxquels vous avez été nombreuses et nombreux à assister, cet album rassemble 19 chansons-phares qui ont jalonné sa carrière.

Dimanche 8 décembre à 16h00




LivresSegui| Virginie Dupeyroux : Amiante et mensonge
à l’initiative du Groupe Salvador Segui
Autour des souffrances et préjudices subies par les victimes de l’amiante. Silence et mensonge médical complétant le mensonge industriel, et tendant à faire passer les cancers dont sont atteintes les victimes de l’amiante pour une fatalité.
Actuellement encore, chaque jour, 10 décès en France et 102 dans le monde sont imputables à l’amiante.
Ce livre est un cri d’alarme et de colère qui participe pleinement au combat contre le silence et le mensonge.

Mercredi 11 décembre à 19h




19h00 | Mercredi 11 décembre | Projection | Palestro, Algérie : Histoires d’une embuscade

Le 18 mai 1956, vingt-et-un appelés du contingent militaire français tombent dans une embuscade montée par les maquisards du Front de Libération Nationale (FLN) sur les hauteurs de Palestro, commune algérienne nommée aujourd’hui Lakhdaria et située dans la wilaya de Bouira. Dix-sept hommes du sous-lieutenant Hervé Arthur, commandant la deuxième section du neuvième Régiment d’Infanterie Coloniale (RIC) sont décimés par ceux du « lieutenant » Ali Khodja, combattant de l’Armée de Libération Nationale (ALN). Pour les populations habitant Palestro ainsi que les villages alentours comme ceux de Djerrah ou de Beni Amrane commence alors des vagues de représailles conduites par l’armée française qui applique la méthode de la « punition collective » en construisant des « zones de regroupement » d’où il est interdit de sortir sous peine d’être abattu immédiatement. La violence de l’embuscade, illustrée notamment par la mutilation des cadavres des soldats français renvoie à l’insurrection dite des Mokrani qui avait eu lieu dans la région en 1871 et qui avait débouché sur une répression militaire très puissante ainsi que sur des condamnations à mort, à la déportation au bagne en Guyane et en Nouvelle-Calédonie, à des amendes lourdes et au « séquestre » des terres, c’est-à-dire leur confiscation par l’administration.
Le documentaire « Palestro, Algérie : Histoires d’une embuscade » remet en perspective cette étape particulière de la guerre d’indépendance algérienne. A travers l’exhibition d’archives, des témoignages de personnes ayant combattu dans l’armée française et d’habitants de Palestro à cette époque, il nous permet de cerner les enjeux de ce conflit qui impacte encore aujourd’hui de façon très importante les sociétés françaises et algériennes.
Projection | Palestro, Algérie : Histoires d’une embuscade
Le 18 mai 1956, vingt-et-un appelés du contingent militaire français tombent dans une embuscade montée par les maquisards du Front de Libération Nationale (FLN) sur les hauteurs de Palestro, commune algérienne nommée aujourd’hui Lakhdaria et située dans la wilaya de Bouira. Dix-sept hommes du sous-lieutenant Hervé Arthur, commandant la deuxième section du neuvième Régiment d’Infanterie Coloniale (RIC) sont décimés par ceux du « lieutenant » Ali Khodja, combattant de l’Armée de Libération Nationale (ALN). Pour les populations habitant Palestro ainsi que les villages alentours comme ceux de Djerrah ou de Beni Amrane commence alors des vagues de représailles conduites par l’armée française qui applique la méthode de la « punition collective » en construisant des « zones de regroupement » d’où il est interdit de sortir sous peine d’être abattu immédiatement. La violence de l’embuscade, illustrée notamment par la mutilation des cadavres des soldats français renvoie à l’insurrection dite des Mokrani qui avait eu lieu dans la région en 1871 et qui avait débouché sur une répression militaire très puissante ainsi que sur des condamnations à mort, à la déportation au bagne en Guyane et en Nouvelle-Calédonie, à des amendes lourdes et au « séquestre » des terres, c’est-à-dire leur confiscation par l’administration.
Le documentaire Palestro, Algérie : Histoires d’une embuscade remet en perspective cette étape particulière de la guerre d’indépendance algérienne. A travers l’exhibition d’archives, des témoignages de personnes ayant combattu dans l’armée française et d’habitants de Palestro à cette époque, il nous permet de cerner les enjeux de ce conflit qui impacte encore aujourd’hui de façon très importante les sociétés françaises et algériennes.

17h30 | Samedi 14 décembre à 17h30




17h30 | Samedi 14 décembre | Mots et Musiques | Concert | Sabine Viret
Chanteuse de la Méditerranée, inspirée par la chanson et la poésie hispaniques, Sabine Viret interprète des chansons traditionnelles de la Méditerranée, ainsi que des poèmes mis en musique (Lluis Llach, Paco Ibañez, Joan Manuel Serrat ...).
Née à Rabat, au Maroc, Sabine Viret quitte très jeune ce pays et passe un certain nombre d’années en Suisse, où sa famille s’installe. Elle ressentira toujours ce départ comme un exil. Mais elle retournera souvent au Maroc pendant son enfance, en traversant l’Espagne. C’est ainsi qu’elle découvre ce pays, qui aura un impact décisif sur sa vie. La découverte de ce peuple, de ses musiques, aura une puissante influence sur elle. Ce pays devient très tôt un refuge et une terre d’accueil, et le demeure.
Elle éprouve une fascination pour cette terre chaleureuse, toute en contrastes, carrefour de cultures et trait d’union entre l’Afrique du Nord et l’Occident.


Dimanche 15 décembre à 16h00




DébatSegui | Radio Conchita | La Librairie Publico à l’heure espagnole

Ce sera l’occasion pour ses animatrices de vous présenter Radio Conchita, son fonctionnement, ses objectifs et d’exposer leur forme de militantisme de l’exil espagnol actuel.
Participeront également des membres d’autres collectifs issus de l’immigration espagnole de ces dernières années, ainsi que des animatrices et animateurs de Radio libertaire (émission Femmes libres) et de la librairie du Monde libertaire (Publico)

Entrée libre pour toutes les animations
Publico 145 rue Amelot 75011 Paris







PAR : Publico
SES ARTICLES RÉCENTS :
Novembre : Quelques propositions de lecture
Les rendez-vous de Publico. ATTENTION (R)évolution permanente 2 septembre 2019
Réagir à cet article
Écrire un commentaire ...
Poster le commentaire
Annuler