- Sélection du 10 août 2017 - Autres nouveaux arrivages -
Philosophie-sociologie
par PAT DE BOTUL le 10 août 2017

Stéphane S., le poète-philosophe libertaire au « Sang Graal »

En ces temps empreints d’une course folle à la satisfaction immédiate, il est d’autant plus plaisant aujourd’hui de découvrir une démarche philosophique libertaire posée, accomplie et qui plus est, poétique. C’est ainsi que l’on pourrait résumer celle de Stéphane Sangral, dont nous avons découvert le troisième ouvrage au titre énigmatique mais évocateur, Fatras du Soi, fracas de l’Autre, paru aux éditions Galilée. Partagé entre sa profession de psychiatre et ...

Histoire
par Vincent Rouffineau le 29 juillet 2017

AUSCHWITZ : SYMBOLE, LANGAGE ET REVISIONNISME

A George Steiner

« La mort est un maître d’Allemagne ses yeux sont bleus
Il te touche avec une balle de plomb il te touche avec précision
Un homme habite la maison tes cheveux d’or Margarete
Il lâche ses chiens sur nous et nous offre une tombe dans les airs
Il joue avec les serpents il rêve la mort est un maître d’Allemagne

Tes cheveux d’or Margarete
Tes cheveux de cendre Sulamith »

...

Anti-capitalisme
par Toni groupe germinal FA le 29 juillet 2017

Nouvelles d’Italie

La grève du 16 juin : un scandale ! Refus d’entrer dans le jeu des Patrons, politicards et syndicalistes du régime.


Le 16 juin, la grève des travailleurs des transports aéroportuaires, portuaires, chemins de fer et associés, logistique et autoroutes, a été plus ou moins, somme toute, une réussite. Il est sûr que le succès fut supérieur à ce qu’en attendait ses promoteurs, quelques syndicats de base (Cub Trasporti, Sgb, SiCobas, avec l’adhésion du SolCobas et, partiellement, de l’Usb). Ce qui a contribué au succès ce fut surtout le grand mécontentement des travailleurs que la triade ...

BRÈVES DE COMBAT
> ZADs

Saisie du défenseur des droits sur les violences policières sur la zad

le 19 avril 2018 | PAR PAT DE BOTUL
Après une semaine et demi de violences policières lors de l’opération de destructions de lieux de vie sur la ZAD, des habitant-e-s, des personnes de l’équipe médic et des soutiens se sont constituées en un collectif, « Vigizad », et ont saisi ce matin le Défenseur des droits sur la gravité des événement en cours. Plus de 250 blessé-e-s ont d’ores et déjà été recensé-e-s, mais la
liste n’est pas exhaustive dû aux difficultés d’atteindre tous les blessés et témoins. l’équipe médic a manifesté son inquiétude devant la gravité des blessures auxquelles elle est confrontée, et sur l’accroissement exponentiel de la violence employée. Le défenseur des droits, M. Jacques Toubon, a été alerté sur la dangerosité des pratiques des forces de l’ordre et les graves manquements au code de déontologie de la gendarmerie nationale. Les faits suivants ont été porté à sa connaissance :
- l’usage massif de grenade offensives lancées sans discernement
- l’usage massif de gaz lacrymogènes sur foule inoffensive et sans capacité de dispersion, parfois en tirs tendus
- l’usage non réglementaire de LBD (par exemple sur le torse et le visage)
- le Non-respect de l’article R434-15 du code de sécurité intérieur
- l’usage disproportionné de la force visant à traumatiser la population
Par cette opération, d’une ampleur sans précédent, l’état à décidé d’interrompre le processus de négociation entre la préfecture et la délégation unitaire du mouvement. Pourtant celle-ci avait montré sa volonté de trouver un cadre de régularisation collectif. L’ultimatum du 23 avril pour signer des déclarations d’intentions individuelles nous fait craindre une deuxième phase des opérations avec une montée en puissance des violences policières. En effet, au sein de la gendarmerie des voies s’élèvent pour réclamer plus de moyens et de latitudes dans le but d’imposer un modèle individualiste et par là même de mater et intimider toutes celles et ceux qui se solidarisent. Jusqu’où est prêt à aller M. Macron pour détruire le projet collectif qui s’élabore ici ? Combien de blessé-e-s est il prêt à faire pour étouffer l’idée du commun que nous portons ?
Le collectif vigizad poursuit son travail, portant également son attention sur des thématiques telles que l’entrave à l’accès au soin des blessé-e-s par les forces de l’ordre. Il appelle toutes les personnes ayant été victimes ou témoin de violences de la part des gendarmes mobiles à se manifester par mail (defensedesdroitszad2018@riseup.net).

Le scandale des conditions pour les migrants à Paris

le 19 avril 2018 | PAR PAT DE BOTUL
À Paris, faute d’infrastructure d’accueil, plus de 2 000 exilés peuplent des campements de fortune dans des conditions de vie "contraires aux droits fondamentaux", alerte le Défenseur des droits. Odeur pestilentielle et regards exténués de centaines de personnes en attente...