Théories politiques > Guerre et religions, le binôme infernal
Théories politiques
par Patrick Schindler, groupe Botul de la Fédération anarchiste le 8 novembre 2017

Guerre et religions, le binôme infernal

Comment porter un regard objectif sur autant de sujets à réflexion et à polémiques, que sont de nos jours, la religion, le terrorisme (guerre « moderne »), l’islamophobie, le racialisme… Bref, autant de facteurs et de fauteurs de troubles, pour ne pas utiliser le terme plus générique de « facteurs guerriers » ?… C’est ce qu’essaie de faire le petit ouvrage, bien construit, d’une cinquantaine de pages de Pierre Sommermayer, Face à la guerre, qui vient de sortir aux Editions libertaires (1). Il présente l’avantage de proposer un argumentaire précis et clair, une base convaincante, pour aborder ces sujets devenus sensibles. Nous avons sélectionné quelques morceaux choisis parmi les différents thèmes évoqués, afin de mettre l’eau à la bouche aux futurs lecteurs.

- La religion :

« Dans la guerre menée par les fanatiques, la religion a pris une importance démesurée dans le débat public. Remettre en cause la religion apparaît alors comme une atteinte au ‘vivre ensemble’. […] En attaquant la société européenne au nom de l’islam, du djihad guerrier, Daesch, Al-Qaïda et consorts ont fait de la solidarité des religions le rempart républicain. Les athées, les agnostiques et le je-m’en-foutistes devenant, en fait des acteurs de la fragilité républicaine, qui remettent en cause ce ‘vivre ensemble’ »…

- Le terrorisme :

« Pour justifier son existence, comme tout Etat, il faillait [à Daech], une explication idéologique. Il y en avait une à portée, ce fut l’islam dans sa version radicale, c’est-à-dire une sorte de retour à des sources mythifiées »…

- L’islam :

[Démystification] « Les individus qui se réfèrent à cette religion sont appelés musulmans. [Or] si, à l’origine, l’islam est une religion arabe, aujourd’hui, la majorité de de ses pratiquants est asiatique. Le plus grand pays musulman est l’Indonésie »…

- Islamophobie et Racialisme :


« L’islamophobie est une réaction de défense de non-musulmans face à ce qu’ils perçoivent comme une croisade à rebours. Il n’est pas possible de s’en tenir là. Ce qui pouvait apparaître comme une simple réaction de défense a pris une dimension complètement différente. C’est devenu un instrument politique autant chez ceux qui s’en servent pour augmenter leur pouvoir, leur influence dans la société, que parmi les groupes qui s’y opposent. Les notions de racisés, de racialisme ont fait leur entrée dans le vocabulaire d’une gauche issue des quartiers populaires et dans les milieux universitaires ouverts au vent nouveau. Il s’agit, après les ‘fiertés homosexuelles’, d’exalter les différences de couleur de peau, rejetant ainsi ceux dont la peau est blanche dans les rangs des oppresseurs. C’est la radicalité de ce discours plus que sa valeur qui séduit intellectuels et militants en mal d’analyses marxistes dévaluées depuis. De la couleur de peau à la religion, il n’y a qu’un pas vite franchi sous le manteau de la tolérance »…

Il s’agit ci-dessus d’un petit aperçu des thèmes de réflexion développés par Pierre Sommermeyer. Dans la dernière partie de son petit livre, il tente de faire un point sur les positions des anarchistes concernant ces sujets. Il se pose aussi la question de savoir, face à toutes ces agressions, où sont passés, la spécificité d’analyse et l’antimilitarisme anarchiste traditionnels. Ou, pour être plus précis, comment s’opposer aujourd’hui à cette nouvelle forme de guerre ?...


(1) Pierre Sommermeyer, Face à la guerre, éditions libertaires, 50 pages, 8 € - Disponible à la Librairie Publico, 145 rue Amelot 75011 Paris.

PAR : Patrick Schindler, groupe Botul de la Fédération anarchiste
SES ARTICLES RÉCENTS :
Des « PD-anars » contre la normalisation gay !
Réagir à cet article
Écrire un commentaire ...
Poster le commentaire
Annuler

1

le 18 novembre 2017 09:47:02 par luc lefort

le débat du moment opposant médiapart à charlie-hebdo est topique sur ces problématiques.
perso ce sont les athées blasphémateurs de charlie, qui me paraissent les plus lucides, les plus subversifs, alors que toutes les religions, partout sur la planète, relèvent leurs sales gueules.
p corcuff talentueux auteur, adhérent de la fa, apporte son soutien à médiapart et pointe l’islamophobie d’un c fourest. cette femme a sans doute des défauts, mais son courage face à l’intégrisme religieux est aussi profond que salutaire.
je suis charlie.