Non-Violence > Education Nationale : une porte ouverte sur l’Armée
Non-Violence
par Bernard le 2 avril 2016

Education Nationale : une porte ouverte sur l’Armée

Si Jaurès su, Jaurès pas v’nu

Lu sur le site de l’académie de Nice :
"Lutte contre le décrochage : 13 jeunes immergés au sein d’une unité d’intervention de Brignoles
Dans le cadre du plan ministériel "Égalité des chances", la délégation militaire départementale du Var (DMD 83) et l’Education nationale ont développé pour l’année scolaire 2015-2016 une action partenariale innovante qui vise à vaincre le décrochage scolaire et à renforcer le lien Armées-Jeunesse. Ce dispositif qui a débuté le 11 janvier 2016 permet à des jeunes de 15 à 17 ans de vivre 9 journées exceptionnelles au sein de 11 unités de la Défense du Var avec une approche nouvelle de la découverte de l’environnement de la Défense
."

« Allez les jeunes, l’armée est une grande famille… Grâce au partenariat entre l’Éducation Nationale et la Défense Nationale, vous allez découvrir des métiers merveilleux au lieu de cultiver votre humanisme dans un bahut qui ne vous retient pas.
On commence par les métiers propres avec la sécurité civile… Engagez-vous, rengagez-vous qu’ils disaient et vous verrez du pays… Ton prof de géo ne t’a pas appris où se situait Haïti, viens donc voir et on te parlera de notre intervention suite au dernier tremblement de terre… Tiens, regarde, c’est un défibrillateur… C’est pas d’la gégène, ça, mon gars !
Toujours pas envie d’aller te réfugier dans ton bahut de planqués alors il y a encore ce rendez-vous dès 6h45 au Pôle Écoles Méditerranée de Saint-Mandrier pour le lever des couleurs, on finira par les informations nécessaires à un éventuel engagement puis, si l’action te branche, vient donc faire un tour au Groupement des Fusiliers Marins de Toulon pour essayer casque lourd et treillis avant d’aller t’éclater à donf dans le centre d’aguerrissement… et on a encore plein de belles surprises pour toi, jeune veinard-e.
Elle est pas belle la vie ? »
L’objectif de ce rapprochement Armées-Jeunesse est de remobiliser 15 jeunes décrocheurs en leur montrant le chemin de l’estime de soi et de la réussite, dans un cadre renouvelé et une approche originale de l’environnement de la Défense. Et éventuellement les pousser à s’engager…

Bande de charognards qui regardez tomber les jeunes pour mieux les enrôler. Dans la famille Nationale, je voudrais Education et Défense… Pas de scrupules à avoir, profitez donc du mal-être des jeunes pour en faire des « marche au pas »…

« Gauche ! Gauche ! »

Faut dire que la Gauche a une longue tradition de jeunesse guerrière… Rappelez-vous le premier rapprochement…





Le protocole du 23 septembre 1982 signé entre deux ptérodactyles du PS, Charles Hernu et Alain Savary :
Il donne l’esprit de la collaboration qui doit s’instaurer entre les deux institutions. Et Charles Hernu, la Collaboration il connaissait déjà.
Il part du principe que l’éducation est un acte global, non réductible aux activités scolaires ; que l’esprit de défense est une attitude civique non limitée aux activités militaires.
Parmi les mesures :
Développement d’actions visant à concourir à la promotion de l’esprit de défense dans les activités éducatives. Comme un coup de froid dans le dos…
« Gauche, gauche !... »

Le protocole du 25 janvier 1989 signé entre deux stégosaures du PS, Jean-Pierre Chevènement (connu pour son élevage de futurs cadres du FN) et Lionel Jospin.
Il renforce le précédent et propose comme principe : « l’école et la défense ont un même objectif : la liberté ». On ne rigole pas…
Parmi les mesures :
La Défense nationale est désormais inscrite dans les programmes d’éducation civique des écoles et des collèges. Le Ministère de la Défense mettra à la disposition du Ministère de l’Education, de la Jeunesse et des Sports des moyens matériels-fiches, documents audiovisuels- et humains pour aider les instituteurs et les professeurs des collèges à assurer leur enseignement sur les questions de défense pour lesquelles ils n’ont, en général, reçu aucune formation particulière.
« Gauche ! Gauche !... »

Le protocole du 11 avril 1995 signé sous la présidence de François Mitterrand mais en fin de cohabitation entre François Léotard pour la Défense et François Bayrou.
Il vise à intégration de l’esprit de défense dans les programmes, à la sensibilisation et à la formation des enseignants.
Parmi les mesures :
Le renforcement et la généralisation de la formation à l’esprit de défense, dans toutes les disciplines et à toutes les catégories de personnel (enseignants, formateurs en IUFM, personnel d’encadrement des établissements)…
« Gauche, droite gauche, droite !... »

Et enfin, le protocole du 31 janvier 2007 entre Gilles de Robien et Michèle Alliot-Marie.
Il vise à faire de tout jeune Français un citoyen formé, inséré socialement et professionnellement, et engagé dans la vie de la nation.
Parmi ses objectifs, plus précisément :
Donner à l’enseignement de défense sa juste place dans la formation des futurs citoyens et dans la vie intellectuelle de notre pays. Contribuer à l’emploi des jeunes et à l’égalité des chances.
« Engagez-vous, rengagez-vous qu’ils disaient, vous aurez du boulot !... »

« Droite ! Droite !... »


"Gauche ! Gauche !"


Longue tradition de va-en-guerre pour cette gauche qui se réclame de Valmy et de cette révolution de 89 qui permettait enfin aux hommes du peuple d’accéder aux grades d’officier.
Le fameux sang impur dont parle notre chanson belliciste nationale.
Jaurès ? Son assassinat ainsi que son pacifisme de circonstance ont fait oublier qu’il militait pour « la nation en arme » un peu sur le modèle suisse avec des milices, une préparation militaire dès l’âge de dix ans puis, à vingt ans, six mois de caserne et enfin des exercices jusqu’à trente-quatre ans. Au final, des citoyens longtemps armés, longtemps soldats… « Le pouvoir est au bout du fusil. Le fusil est au fond du placard… ».
Jaurès assassiné par Raoul Villain qui était monarchiste et non… anarchiste mystique comme l’avait écrit Jacques Attali. Où passe Attali, la vérité historique ne repousse pas.
Le lendemain de l’assassinat de Jaurès on pouvait lire dans les colonnes de son journal « DEFENSE NATIONALE D’ABORD ! ILS ONT ASSASSINÉ JAURES, NOUS N’ASSASSINERONS PAS LA FRANCE ».

Le genre de phrase pour attirer les jeunes, produire de la chair de soldat, se lancer dans des actions « préventives », lancer ses bombardiers, enrôler, contrôler… Bref légitimer la guerre au nom de la lutte contre le terrorisme… et contre le décrochage scolaire…
PAR : Bernard
SES ARTICLES RÉCENTS :
En avant, marche !
Les habits neufs du châtelain
La propriété c’est le bol
pas la frite
on the road again
Comme un sale goût dans la tronche
Autour d’une pizza
Repas gaché
le fugitif
Ogres de barbarie
Caumare
La musique qui marche au pas...
Fermez des écoles, vous ouvrirez des prisons
Marée bleue sur la ZAD
comme une journée sans pain
49.3 nuances de gré
Choisis ton camp, camarade !
Bébert le bousier
l’argent n’a pas d’honneur
"Ecce homo ! "
État de terrorisme
Terrorisme d’Etat
L’noisavé
Alors, rat... compte !
Révoltée !
C’est pour ton bien
Usine d’aliénés
Prédateur Social
Fourrière pour tous
Maudits codes-barres
Troisième démarque
11 novembre 2015, intervention à Joyeuse (Thème « exodes »)
Réagir à cet article
Écrire un commentaire ...
Poster le commentaire
Annuler

1

le 15 mai 2016 14:08:22 par BRICE

J’aurais ( peut-être ) preféré être militaire ... trop tard; de toute façon à cet âge j’était antimilitariste .... mais mais mais; l’eau a coulé sous les ponts. Et je ne suis capable que de vivre.... finalement glandeur professionnel c’est ( peut-être ) mieux !....