Antisexisme > "Ecce homo ! "
Antisexisme
par Bernard le 11 avril 2016

"Ecce homo ! "

Imaginez Ponce Pilate présentant en ces termes -à la foule de Jérusalem - un gars battu et coiffé d’une couronne d’épines.
Bien que profondément athée, facilement classable "allergique aux différentes mythologies", j’en frémirais presque en m’écriant « mon dieu ! » rien qu’en imaginant la traduction de cette locution latine faite par un membre du conseil des prud’hommes de Paris…
Peut-être que - en pensant que le supplicié était coiffeur - l’aurait-il traduit par un « tiens, v’là l’pédé ! »

Je m’explique : Nous sommes en octobre 2014. Y a un mec, plutôt jeune qui a trouvé un job dans un salon de coiffure sur Paname. Pas encore de CDD ou de CDI, période d’essai… Sa patronne, s’étant trompée de numéro de portable, lui adresse accidentellement un sms le concernant : « Je ne garde pas X, je le préviens demain, on fera avec des itinérants en attendant, je ne le sens pas ce mec : c’est un PD, ils font tous des coups de pute. »
Naturellement, le lendemain, le mec est « remercié », période d’essai rompue pour « insuffisance professionnelle »…
Difficile pour le mec d’accepter cette raison invoquée… Son orientation sexuelle étant - d’après le sms reçu accidentellement - la véritable cause, Il a alors décidé d’attaquer son employeur devant les prud’hommes pour discrimination.
Naturellement, le salon de coiffure a juré, craché, promis que l’orientation sexuelle n’avait rien à voir… juste qu’il ne convenait pas… Bon, ok, le patron a reconnu « le caractère et la teneur inappropriés du SMS », l’employeur estimait que le terme de « pédé » « n’est qu’un simple abus de langage et que ce terme est entré dans le langage courant et qu’il n’a aucun sens péjoratif ou homophobe dans l’esprit de la manager ».
Itou les « Prudes Hommes » qui – le 16 juillet 2015 -ont repris les arguments du patron : « En se plaçant dans le contexte du milieu de la coiffure, le conseil considère que le terme de “pédé” employé par la manager ne peut être reconnu comme propos homophobe, car il est reconnu que les salons de coiffure emploient régulièrement des personnes homosexuelles, notamment dans les salons de coiffure féminins, sans que cela pose de problèmes.»
Donc, pas retenue la discrimination mais bon, c’est pas bien de dire « pédé » alors tiens-mon ga’s, voilà 5 000 euros pour te soigner ton préjudice moral.
Pour les « Prudes Hommes » de Paname… dans un salon de coiffure être traité de pédé c’est presque normal même si c’est pas gai.





Heureusement, y a Myriam !
«Je trouve ce jugement particulièrement scandaleux», s’est offusqué sur RTL la ministre du Travail Myriam El Khomri le vendredi 8 avril 2016. Elle a ensuite une fois de plus avoué sa méconnaissance du dossier.
Avec ce qu’elle nous propose, les Prud’hommes n’auront plus de scrupules à épingler les licencieurs abusifs puisque les dédommagements seront plafonnés. Combien pour un « PD » ?

Le 30 mars dernier, Madame la Ministre aurait pu avoir la même indignation lorsque sa collègue aux droits des femmes – Laurence Rossignol – avait utilisé le terme « nègre »…
« … il y avait des nègres afr..., des nègres américains qui étaient pour l’esclavage. »
Même argumentation que le chef capilliculteur ou que le conseil des prud’hommes de Paris : la ministre a reconnu une «faute de langage» sur l’emploi du mot «nègre», en soulignant qu’elle n’employait jamais ce terme «sauf quand on évoque l’esclavage et les négriers».

« Pédé » quand t’es coiffeur, « nègres » pour parler de tes ancêtres esclaves…

Y a pas un truc qui vous choquerait un tantinet plus ?


« C’est un PD, ils font tous des coups de pute. » Faut vous dire, Monsieur que chez ces gens-là…

Y en marre des stigmatisations : Les Rroms tous voleurs de poules et bouffeurs de hérissons, les Musulmans tous islamistes, les Juifs tous tailleurs dans le Sentier, les Asiatiques tous fabricants de contrefaçons, les Français tous râleurs, les Indiens tous fans de Ravi Shankar et des vaches sacrées, les Africains tous champions de course à pied, les fonctionnaires tous fainéants, les Bernard tous très intelligents…



PAR : Bernard
SES ARTICLES RÉCENTS :
victimes
Louis l’anARTIste
En avant, marche !
Les habits neufs du châtelain
La propriété c’est le bol
pas la frite
on the road again
Comme un sale goût dans la tronche
Autour d’une pizza
Repas gaché
le fugitif
Ogres de barbarie
Caumare
La musique qui marche au pas...
Fermez des écoles, vous ouvrirez des prisons
Marée bleue sur la ZAD
comme une journée sans pain
49.3 nuances de gré
Choisis ton camp, camarade !
Bébert le bousier
l’argent n’a pas d’honneur
Education Nationale : une porte ouverte sur l’Armée
État de terrorisme
Terrorisme d’Etat
L’noisavé
Alors, rat... compte !
Révoltée !
C’est pour ton bien
Usine d’aliénés
Prédateur Social
Fourrière pour tous
Maudits codes-barres
Troisième démarque
11 novembre 2015, intervention à Joyeuse (Thème « exodes »)
Réagir à cet article
Écrire un commentaire ...
Poster le commentaire
Annuler

1

le 18 avril 2016 11:31:44 par Emy

Merci pour cet article. Je partage votre avis, les étiquettes tuent l’humanité. Merci encore

2

le 3 novembre 2016 22:43:28 par Lolilou

Bonjour,

L’article est très bien et nécessaire. De plus je salue de citer ces sources de maniere formelle, chose que beaucoup de canards militants ne font pas.
En revanche, et c’est souvent le cas avec certains des chroniqueurs du ML, la touche d’humour a la fin sonne faux: "Les français tous raleurs" serait une stygmatisation au meme titre que les Rroms voleurs de poules ?
Apres, bien sur, c’est tres ( tres ) loin d’etre le drame, mais c’est ce genre de petit ecart, humouristique ou non, que je retrouve souvent dans vos colonnes et que je trouve dommage..